Mardi 20 avril 2021
Cambodge
Cambodge

ENVIRONNEMENT - Les Jardins Botaniques de Kep

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 03/04/2008 à 01:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:00
En raison de l'ouverture d'un Jardin botanique, près de la petite ville de Kep, sur la côte Sud du Cambodge, des "parents adoptifs "sont recherchés. C'est une bonne occasion pour commencer une chaîne d'amitié et participer à la protection de notre Planète.

Le Jardin Botanique de la Paix et des Amitiés Internationales avant sa construction

Kep est située à environ 4 heures de Phnom Penh et est, depuis toujours, une des premières destinations balnéaires pour des petits week-ends plage. Paysages picturales, vaste océan, plages, grandes villas de l'époque coloniale française, tout fait de cet endroit, un petit coin de paradis exotique. Actuellement, les villas sont en ruines depuis le passage des Khmers Rouges et les touristes se rendent à Kep principalement pour déguster son crabe épicé. Cependant, à Kep on trouve encore des vues exceptionnelles et une nature unique : un endroit vierge d'une précieuse rareté. La principale source de revenus au Cambodge est le tourisme. Le développement économique et les moyens de communication s'accélèrent et Kep ne sera sans doute pas épargnée puisqu'elle se situe sur la route Vietnam-Thailande.

Le nouveau défi
Alors, pour mettre en valeur cette région tout en la protégeant, le français Robby de la Tour se lance un nouveau défi. Celui de créer le tout premier Jardin Botanique de la Paix et des Amitiés Internationales à une vingtaine de kilomètres de Kep. L'initiateur du projet vient d'acquérir un terrain de 1O OOOm² au milieu de la jungle et est bien décidé à faire passer son désir d'union universelle à travers le symbole de la "Nature ".Cet artiste peintre, poète et écrivain est déjà connu dans plus de 12 pays en Asie, Indonésie, Océanie et Europe pour ses expositions, ses écrits engagés et son grand engagement social. Il est désormais "implanté "à Krong Kep pour des raisons sociales et écologiques, mais aussi car ce septuagénaire est un passionné et un humaniste, bien décidé à faire de notre planète, un monde. Ce jardin sera bien plus qu'une simple plantation. Le projet unira toute une communauté sous une même idée : Amitiés-Paix-Respect. La population locale sera éduquée et formée en matière de botanique, agriculture biologique, respect de la nature, action antipollution, écotourisme et énergies renouvelables. Ensemble, ils préserveront le patrimoine Cambodgien et planétaire.

A la recherche de "parents adoptifs "...
Pour lancer son projet, Roddy de la Tour est à la recherche de "parents adoptifs "qui seraient, pour 15? minimum, dotés d'1m² de terrain pour y faire pousser arbustes, fleurs, épices ou plantes médicinales. En parrainant une plantation, une plaque à votre nom sera placée sur votre petite pépinière et vous deviendrez ainsi un membre créateur du Jardin ! Avec ce statut, vous pourrez autant que vous le désirez participer et surveiller l'évolution de votre jeune pousse et bénéficier de prix préférentiels sur les services écotourismes du site. Alors pour tous ceux qui ont envie de jardinage et veulent aider notre Planète, accordez-vous un peu d'espace vert dans le Jardin Botanique de la Paix et des Amitiés Internationales de Kep !
(www.lepetitjournal.com - Cambodge) Jeudi 3 avril 2008{mxc}

Roddy de la Tour - Garden Méditation - Krouk village Svaydomkum commune SIEM REAP ANGKOR Royaume du Cambodge- Tél : +855(0)92 510 778 - Email :
rodlatour@yahoo.fr

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

CULTURE

L’Indochine de Marguerite Duras : une géographie intime

L’Indochine, le Cambodge, le Vietnam, Saigon sont des éléments majeurs de l’œuvre de Marguerite Duras. Découvrons quels sont les lieux où elle a puisé l’inspiration du Barrage contre le Pacifique.

Expat Mag

20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

lepetitjournal.com : 20 ans d’un réseau formidable !

En 2021, lepetitjournal.com, votre média à l’étranger, fête ses 20 ans. En cette année anniversaire, partons à la rencontre de ceux sans qui votre journal n’existerait pas : nos partenaires !

Sur le même sujet