Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TÉLÉ - Ce soir sur TV5

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 12/04/2010 à 00:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 12:52

Le Cambodge aurait mille et une bonnes raisons de regarder TV5 monde. Ancienne colonie française, les expatriés de l'Hexagone sillonnent en nombre les rues dans l'espoir de trouver un café ou un film qui leur rappellent leur patrie, les vieux Khmers demandent à parler français, les jeunes imaginent Paris comme le plus bel endroit sur terre... Tous ont en commun une envie de francophonie.

La chaîne TV5 monde, répond-t-elle vraiment aux hautes attentes formulées au royaume ?

Cambodge, second sur le podium
Le Centre Culturel Français de Phnom Penh bombe le torse, l'ambassade fait la roue. La Francophonie cherche toujours à se parer de ses plus belles plumes au Cambodge. Pourtant, les chiffres créent la surprise. Ce n'est pas le Royaume qui rassemble le plus de spectateurs en Asie du Sud Est, mais le Vietnam avec 25 % de foyers qui reçoivent la chaîne grâce au hertzien. La rumeur circule que des sous-titres vietnamiens seraient même bientôt mis en place. Quelle différence peut-il bien y avoir entre les deux cotés de la frontière dans la lutte pour devenir l'ex-colonie bastion de TV5 monde en Asie du Sud Est? Gager sur le retard du Cambodge en matière d'équipement serait une erreur.. Malgré la faible urbanisation de la population, les antennes sont les premières à pousser sur le toit des maisons de bambou dès l'arrivée de l'électricité. En l'absence de cinémas, c'est finalement les séances de zapping collectifs dans le resto du coin qui permettent à 70% des Khmers de suivre les programmes télévisuels régulièrement. TV5 monde est par ailleurs captée en terre khmère par le réseau hertzien. Il faut donc conclure que ce n'est tant l'accès que l'intérêt pour la chaîne qui distingue sa popularité au Vietnam de celle au Cambodge

Télévision cryptée
La première cause de ce désintérêt, c'est avant tout la complexité de la langue raffinée de Baudelaire : le français. La sélection d'un public composé d'élites éduquées se fait par ce biais. Panha  et Sopheak, deux jeunes informaticiens avouent ne jamais s'attarder sur la chaîne pour une question de langue. Ratha, web programmeur, quant à lui, fait une plaisanterie tout de même assez symbolique de cette barrière "je mets TV5 monde en bruit de fond à 23h30. Je ne comprends rien mais ça me permet de m'endormir avec des jolies voix françaises". Celui-ci pointe un atout majeur de la chaîne pour les Cambodgiens : celui d'être diffusé 24/24. Ce n'est le cas que de trois autres chaînes : CTN, Aspara et Bayon. Soeurp, professeur de langue, et Sovanna, designer, évoquent tous deux la concurrence des chaînes anglophones comme CNN, NGO, Discovery ou Wild life, bien plus adaptées à la forme de divertissement locale, vivante et colorée. Les films hollywoodiens ont ainsi toujours la préférence devant les austères reportages suisses sur les carrefours giratoires. Les deux hommes pourtant aussi francophiles que francophones, évaluent l'audience á "moins de 0,1% des Cambodgiens" dont ils estiment que ceux- ci doivent sûrement "être en train d'apprendre le français". Une émission sort tout de même la tête du dessus du panier, un certain jeu de "champions" que nous comprendrons plus tard être Questions pour un Champion. Après le "temps béni des colonies", c'est désormais l'anglais qui a ses heures de gloire au royaume et ce désintérêt pour TV5 monde n'est finalement que le reflet de celui pour la langue française.

Seule Sreypidor, une demoiselle khmère commerciale donne du baume au coeur. Habituée aux films français depuis toute petite, elle parle avec enthousiasme de ce TV5 monde."Une fenêtre sur la belle culture des Français" affirme-t-elle . Heureusement si l'apprentissage de sa langue régresse, la culture française fascine bel et bien encore. Donner le nom de "Paris", "Cannes" ou "Saint Tropez" semble toujours attirer le succès pour son prototype, son restaurant ou son hôtel. On a fait le test de distribuer des cartes postales de Paris en pleine campagne reculée près de Kampot. Il n'est pas un villageois qui n'ait tendu la main pour attraper son petit bout de rêve français. En somme, il faudrait presque finalement plus de "charmes à la française" sur TV5 pour plaire à nos Khmers.

Douce France
Côté expatriés, le constat est là encore amer. François, chef d'entreprise depuis 3 ans au Cambodge s'étonne "Quand TV5 respectera t-il ses spectateurs en se mettant à leur place ? C'est à dire dépendante de la seule chaîne qu'ils puissent capter. On est dans la situation de la Une au temps de l'ORTF". La comparaison est amusante mais à de quoi faire réfléchir sur la "nécessité" plus que le choix à suivre TV5. Bien sûr, tout expatrié se complaira à retrouver les émissions qui font le panorama télévisuel français (C'est dans l'air, Thalassa, On est pas couché... pour n'en citer que quelques unes). Nostalgique à ses moments de répit, il aimera tomber sur un vieux film, regarder le JT ou simplement entendre parler français dans sa guesthouse. Il semblerait cependant que ce soit davantage le goût du télévisuel francophone que de la chaîne en elle-même qui pousse à allumer sa télé. Nombre rapportent également le retard de TV5 monde rapport au panaroma télévisuel actuel. Pour Sylvie, vendeuse en parfumerie, il s'agit d'une hérésie :"Pourquoi doit on se coltiner que des films en noir et blanc quand sur les autres chaînes, on peut visionner les dernières saisons de Docteur House ou de 24h chrono ou encore les derniers succès du box office ?".  La francophonie non française est également mal perçue presque mal venue. Marie, restauratrice fait ce constat: "Ce n'est pas vraiment le genre d'exotisme qu'on a envie de voir alors quand on se sent pas chez nous au Cambodge toute la journée". Les émissions parfois aussi spécialisées qu'obscures déclenchent enfin le courroux des expatriés. En somme, un Français aime peut être la France avant d'aimer TV5 monde.

Difficile pour TV5 monde de satisfaire ses spectateurs francophones de tout poil au Cambodge ou ailleurs. Au Royaume, locaux ou expatriés, nous sommes attachés à la "France" avant la francophonie de TV5. Mais combien de différences ailleurs ? Combien d'attentes différentes pour la chaîne entre un Péruvien francophile, un expatrié à Londres, un voyageur au Maroc et un professeur de français au Cameroun ?  La diversité du public de TV5 monde en fait une chaîne différente des autres, une chaine pour laquelle on ne peut mesurer aucune audience. Sans chiffres, comment la chaîne pourrait-t-elle se sentir sanctionnée d'avoir diffusé tel ou tel programme mal adapté ? Dépourvue de ces feedbacks, TV5 monde est livrée à elle-même pour le pire ou le meilleur : diffuser un mauvais film qui lui est tombé sous la main comme apporter un suivi de l'actualité sur le long terme d'un pays comme le Rwanda, loin du va et vient des buzz médiatiques.  

Marion Le Texier (www.lepetitjournal.com/cambodge.html) lundi 12 avril 2010

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Singapour Appercu

Trophées des Français d’Asie/Océanie, mise en lumière des 6 lauréats

Nous pouvons être fiers de nos communautés françaises d’Asie-Océanie qui bâtissent brique à brique l’édifice de la France à l’étranger ! Le 5 décembre, s’est déroulée la cérémonie de remise des Trophé

Sur le même sujet