Mercredi 12 août 2020

Suzy, le premier anticafé de Phnom Penh

Par Virginie Vallée | Publié le 06/05/2020 à 16:54 | Mis à jour le 07/05/2020 à 06:16
Photo : Rémi Pourrat et Claire Hoi, les fondateurs de Suzy. Crédits : Virginie Vallée / Lepetitjournal.com Cambodge
suzy anticafe phnom penh

Payer le temps passé dans un café et non ses consommations. C'est le concept de l'anticafé, importé au Cambodge par deux Français, qui ont ouvert Suzy le 27 avril.

L’anticafé est un concept importé de Russie vers l’Europe en 2014. Aujourd’hui, Suzy est le premier anticafé installé à Phnom Penh, rue 350, dans le quartier de BKK3.

Après un faux départ le 15 mars dernier, l’ouverture de Suzy a eu lieu lundi 27 avril. Qui n’a jamais cherché un endroit convivial pour s'installer avec son ordinateur ou un livre, sans forcément avoir envie de consommer ou au contraire, freiné par le prix des consommations ? « Initialement, nous avions choisi d’ouvrir le 15 mars mais nous avons fermé dès le 18 mars dans l’attente de jours meilleurs. C’était ce qu’il y avait de mieux à faire dans le contexte anxiogène créé par la pandémie de Covid 19. Aujourd’hui on pense que c’est le bon moment » expliquent Claire Hoi et Rémi Pourrat, deux Parisiens installés à Phnom Penh depuis environ sept ans.

Claire Hoi et Rémi Pourrat proposent d’accueillir des clients dans un espace où tout est pensé pour se sentir comme à la maison avec même la mise à disposition de rallonges pour ordinateurs. « La première semaine, un client est venu avec son ordinateur et son casque simplement pour visionner un film. Je ne m’y attendais pas mais pourquoi pas ? », s’amuse le nouveau patron. Une fois installé à une table, les clients peuvent passer commande, l’offre est la même que dans un café traditionnel, mais l’addition est calculée sur le temps passé dans ce lieu et non par rapport au nombre de consommations. 1,95 dollars la première heure, 0,50 cents le quart d’heure supplémentaire avec un maximum de 4,95 dollars. En effet au bout de deux heures trente minutes le compteur arrête de tourner. « Certains clients restent une heure et commandent deux cafés, d'autres restent toute la journée... c'est très variable, expliquent les fondateurs de l'anticafé. Nous voulions sortir du système du café ordinaire, tout est pensé ici pour dans l'idée de profiter de l'espace. » Profitant d'une haute verrière, le café est d'ailleurs particulièrement lumineux.

 

anticafe phnom penh suzy

 

Rémi Pourrat, graphiste de formation, a réalisé lui-même les cartes qui servent à passer commande. Pas besoin d’appeler le serveur, pas de problème de langue, il suffit de poser la carte qui correspond à la boisson choisie sur le support et on vous apporte votre commande. En cas de nécessité de s’absenter, une carte « Watch » est même prévue. L’équipe garde un œil sur vos affaires.

Les boissons proposées, cafés – chauds et glacés –, thés, chocolats, proviennent le plus possible de circuits courts et sont servies sans sucre. Les plus gourmands peuvent se faire plaisir en ajoutant des sirops et en dégustant des petits biscuits mis à disposition sur une desserte en libre-service. Pas de plastique, les fondateurs de l’anti-café privilégient les tasses, verres et pailles biodégradables.

« Nous avons pensé cet endroit comme un lieu convivial. La décoration est sobre, aérée. Il est agréable de venir y travailler comme dans un espace de coworking. Nous espérons organiser des activités communautaires comme des ateliers d’échange de langue ou encore des dimanches jeux de société » explique Claire Hoi. L’addition est d’ailleurs présentée sur une carte du célèbre jeu Loup Garou.

L'anticafé Suzy est ouvert tous les jours de 8h30 à 19h00.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.