Dimanche 24 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTE - Le burn-out chez les expats du Cambodge ?

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 09/10/2011 à 12:16 | Mis à jour le 14/11/2012 à 14:30

Le burn-out : cet épuisement physique et moral que connaissent actuellement des milliers de Français serait-il un phénomène également présent chez les expatriés au pays du sourire ?

L'épuisement professionnel, ou burn-out, se caractérise par "un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d'incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail", d'après la définition qu'en donne l'Organisation Mondiale de la Santé.

Ce phénomène, dont le terme a été inventé par le psychanalyste américain Herberts J. Freudenberger, serait un véritable fléau dans certaines branches de métiers, notamment chez les médecins et avocats qui sont chaque année plus nombreux à consulter afin de trouver une solution à ce gouffre psychologique grignotant leur vie tant professionnelle que privée.

D'après le Docteur Patrick Galmiche, généraliste et infectiologue à Phnom Penh, le stress, même professionnel, n'est pas forcément quelque chose de négatif : "Nous sommes tous un peu stressés lorsque l'on travaille, et c'est normal. Cela aide à avancer, c'est quelque chose de sain". Il admet qu'en tant que médecin, il est de moins en moins évident d'exercer en France, les conditions de travail en médecine sembleraient propices au burn-out complet : responsabilité exacerbée, risque de procès?

La pression est intense, en témoigne l'arrêt Péruche (2000) né d'une faute de diagnostic lors de la lecture d'une échographie en 1982, faute pour laquelle le médecin en charge avait été tenu responsable de n'avoir anticipé le handicap de l'enfant à naitre.

"Le burn-out dans les professions médicales est de plus en plus répandu. Au Cambodge, les médecins n'ont pas cette pression de la part de l'Etat lorsqu'ils travaillent. Moi-même, j'apprécie la possibilité d'un véritable échange avec le patient, ainsi que les soins complets que je peux fournir", explique le retraité toujours en activité.

Stress professionnel ou stress personnel ?
Dans les quelques cas de dépression que le Docteur Galmiche a en charge, reste encore à déterminer quelle part de cette pathologie est due au stress professionnel par rapport aux problèmes privés. "Très peu de personnes viennent me voir pour ce genre de problèmes, et même lorsque c'est le cas, le stress professionnel est bien souvent une excuse pour cacher des problèmes plus profonds".

Le Cambodge, un traitement anti-stress ?
Si les seuls cas de burn-out connus au Cambodge sont une poignée d'hommes d'affaires dépassés par des objectifs et investissements toujours plus importants, c'est surtout parce que le Cambodge est un anti-stress en soit. Avec le soleil pour anxiolytique naturel présent toute l'année, le pays du sourire est pour beaucoup source d'apaisement.

Le stress professionnel est d'autant moins connu que les nécessités de rendements ne sont pas les mêmes qu'en France, le Cambodge n'étant pas (encore) un pays industrialisé. La notion de temps elle-même est différente, le risque pour l'expatrié est alors de ne pas supporter le déséquilibre entre son ancienne vie et son nouveau monde.

Emilie TÔN (www.lepetitjournal.com/cambodge) Lundi 10 octobre 2011

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.

Sur le même sujet