Lundi 20 septembre 2021

Nouvelles régulations pour les employeurs

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 03/01/2018 à 21:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 03:25
employeurs

Les employeurs au Cambodge sont soumis à de nouvelles régulations. Il est important d’en avoir connaissance et pour eux de se mettre à jour.

Qui dit entreprise, dit salariés. Les travailleurs étrangers sont dans l’obligation de posséder un visa business (EI) ainsi qu’un permis de travail pour avoir le statut d’employé au Cambodge.

Obtenir un permis valide d’un an pour les salariés étrangers en toute légitimité est le rôle de l’employeur. Pour formuler sa demande, par le biais d’une lettre, il doit au préalable être enregistré auprès du Ministère du Travail cambodgien. La prochaine session sera prochainement ouverte de janvier à mars 2018.

Les salariés doivent également être enregistrés à la sécurité sociale cambodgienne, la NSSF (National Social Security Fund.) Ce dispositif a été mis en place par le gouvernement depuis février 2017 (Prakas 049/17) afin de compléter l’assurance accident des salariés par une assurance maladie.

 

Modalités pratiques

L’enregistrement se fait au bureau NSSF du Ministère du Travail et de la Formation Professionnelle (MoLVT). Les employeurs ont 45 jours pour procéder à l’enregistrement au NSSF après avoir complété leur enregistrement au MoLVT. L’enregistrement est obligatoire et gratuit. Les taux de cotisation sont les suivants :

Assurance accident : 0,8% du salaire brut du salarié (salaire net + taxes), avec un maximum de 9,600 Riels (2,4$) par mois.

Assurance santé : 2,6% du salaire brut du salarié (salaire net + taxes), avec un maximum de 26,000 Riels (6,5$) par mois.

Les cotisations sont supportées à 100% par l’employeur. Elles ne peuvent être déduites du salaire net de l’employé.

 

Il est préférable de ne pas repousser à demain

Tous les salariés sont concernés. Une fois l’enregistrement effectué, ils reçoivent une carte NSSF nominative qu’ils peuvent utiliser pour recevoir des soins gratuits dans les hôpitaux publics. 

Nous recommandons à tous les employeurs de régulariser leur situation au plus vite. Aucune pénalité n’est actuellement imputée aux employeurs qui font volontairement la démarche de s'enregistrer au NSSF mais cette situation pourrait évoluer en 2018.

Propos recueillis auprès de Amaury de Saint-Blanquat, Saint-Blanquat & A.

Mises à jour à venir.

0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

COVID-19

Confinement de Siem Reap, une épreuve de plus

Siem Reap est depuis vendredi soumise à un confinement très stricte. Tous les commerces ont été priés de fermer leurs portes, s’approvisionner en produits de première nécessité est devenu difficile.