Lundi 26 février 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'UE suspend son aide au financement des élections cambodgiennes

Par Thibault BOURRU | Publié le 13/12/2017 à 21:00 | Mis à jour le 14/12/2017 à 03:49
Union Européenne

Un mois après les Etats-Unis, l'Union Européenne a décidé de suivre son homologue occidental et suspend à son tour l'aide financière à l'organisation des prochaines élections au Cambodge.

"Le processus électoral de juillet 2018 ne peut être considéré comme légitime", a assuré l'Union Européenne dans un communiqué publié mardi. Cette décision survient un mois après la dissolution du parti de l'opposition, le CNRP, par la Cour Suprême, à la suite d'une série d'amendements instaurés par le pouvoir en place. "Un processus électoral dont le principal parti d'opposition a été arbitrairement exclu ne peut être considéré comme légitime... Dans ces circonstances, l'Union Européenne ne croit pas qu'il y ait une possibilité d'un processus électoral crédible", peut-on lire dans le communiqué.

"Les sanctions ne vont rien changer"

Le Cambodge peut encore compter sur la Chine, la Russie, la Corée du Sud, et le Japon, qui aident toujours au financement des prochaines élections législatives de 2018. Raoul Marc Jennar, conseiller du Ministre des Affaires Étrangères cambodgien Prak Sokhonn, qui préfère s'exprimer de façon personnelle sans engager la responsabilité du gouvernement, estime "qu'il y a une injustice sur le plan politique au Cambodge, par défaut de prise en compte sur ce que le Royaume peut donner. Si le pays est comme il est, c’est qu’il ne peut pas donner plus. L'Union Européenne ferait bien d’être un peu plus tolérante et d’aider plutôt que de sanctionner, les sanctions ne vont rien changer. Le Cambodge a été sous embargo pendant 12 ans, les gens ont souffert, mais ça n'a rien changé aux données politiques du problème." Pour lui, l'Europe, et l'occident en général, devrait mettre l'accent sur l'aide au développement du pays, par l'éducation et la santé notamment.

0 CommentairesRéagir

Que faire au Cambodge ?

EXPO

Passé, présent et avenir de Kep à l’Institut Français

Du petit port de pêche à un développement éco-responsable en passant par la “Saint-Tropez de l’Asie du Sud-Est” dans les années 60, Kep a connu de nombreux visages depuis l’époque du protectorat...