Lundi 19 février 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La vidéo à la demande en plein boom au Royaume

Par Morgan HAVET | Publié le 09/10/2017 à 21:00 | Mis à jour le 27/12/2017 à 13:30
Photo : © Morgan Havet
lancement-iflix-disney

Lorsque l’on discute avec Harry Ward, le country lead de iFlix au Cambodge, il se veut fort confiant quant à la concurrence qu’il pourrait rencontrer face à Netflix, reconnu comme le leader mondial et présent au Cambodge depuis dix-huit mois. Pour lui, leur force réside dans le contenu proposé avec notamment une grande diversité de films internationaux dont blockbusters, mais aussi régionaux et locaux. L’ambition est maintenant de développer le contenu en proposant davantage de films khmers.

L’entreprise malaisienne n’est pas la seule à s’attaquer au marché de la VàD puisqu’il existait déjà Soyo et Jaikon TV. Si Netflix mise avant tout sur les blockbusters américains et autres films occidentaux, iFlix, Soyo et Jaikon concentrent leurs offres sur des productions asiatiques, s’adaptant alors au marché. De ce fait, ce sont des films khmers, thaï ou encore coréens que l’on retrouve.

Pour le nouvel arrivant iFlix, il était judicieux de proposer à la fois des œuvres locales, mais aussi internationales. C’est dans cette optique qu’aujourd’hui la plateforme diffuse du contenu Disney. À cette occasion, un événement avait lieu à Aeon Mall, le vendredi 29 septembre dernier, où en plus de la découverte de l’offre, réalité virtuelle, ombres chinoises, dessins pour enfants et cirque de l’école Phare étaient présents, le tout sous les traits des productions Disney. 

Sur l’estrade installée spécialement pour l’occasion, les étudiants de Phare ont fait sensation. Vêtus dans le même style que Pirates des Caraïbes, les artistes ont époustouflé l’assemblée, réunie en masse, par leur numéro de voltige, d’équilibriste et de souplesse. Côté réalité virtuelle, vous pouviez vous immerger totalement dans un nouveau monde en incarnant Spiderman le temps d’un instant. Des photobooths étaient installés pour immortaliser la présence des spectateurs aux côtés de Hulk ou Iron Man, et il était même possible d’essayer la robe de la Reine des Neiges ! Si iFlix propose un contenu de vidéo à la demande aussi divertissant que l’événement organisé, c’est très rapidement que les utilisateurs seront trouvés. 

Avec une offre de Netflix débutant à 7.99$ par mois, le prix est beaucoup plus abordable chez les trois services cambodgiens avec des prix à 2.99$ par mois pour Jaikon TV et Soyo, et 3$ par mois pour iFlix. Tous restent sans engagement. Et lorsque l’on prend en compte la réalité économique du Cambodge, cette différence de prix n’est pas anodine et doit être prise en considération. Outre la facture, la principale différence pour le consommateur réside avant tout dans le contenu qu’il trouvera et les Khmers, ainsi que ceux voulant découvrir les productions audiovisuelles locales, devront se retrouver dans l’offre de iFlix.

La présence de ces nouvelles entreprises au Cambodge ne se limite pas à la simple consommation de divertissements. Il s’agit là d’une nouvelle plateforme de diffusion pour les productions locales et ainsi, les réalisateurs et producteurs du Royaume pourraient y trouver un potentiel acheteur des droits d’exploitation de leurs œuvres. Et pourquoi pas aller jusqu’à la co-production et la production, comme ça a été récemment le cas avec First They Killed My Father d’Angelina Jolie, où aucun producteur ne voulait s’y lancer si ce n’est… Netflix.        

La consommation de programmes audiovisuels a changé ces dernières années et l’appétit de vidéo à la demande ne cesse d’augmenter. La programmation et les tarifs proposés par iFlix semblent être en phase avec le Cambodge. Ne reste plus qu’à iFlix de séduire ses utilisateurs, et pourquoi pas par la suite, produire des œuvres originales locales.

0 CommentairesRéagir

Communauté

TOURISME

Fini l'audioguide, place au vidéoguide avec Phnom Penh Heritage Tour

Lancé fin décembre, le Phnom Penh Heritage Tour vous fait découvrir 22 lieux emblématiques de la ville de Phnom Penh. La visite est animé par un nouveau concept de vidéoguide.

Que faire au Cambodge ?

EXPO

Passé, présent et avenir de Kep à l’Institut Français

Du petit port de pêche à un développement éco-responsable en passant par la “Saint-Tropez de l’Asie du Sud-Est” dans les années 60, Kep a connu de nombreux visages depuis l’époque du protectorat...