Mercredi 17 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La présence humaine peut s'avérer dangereuse dans les batcaves

Par Thibault BOURRU | Publié le 03/05/2018 à 20:00 | Mis à jour le 04/05/2018 à 04:31
chauve-souris-batcaves-homme-touristes-cambodge

Des chercheurs ont publié lundi une étude dans le magazine américain PLOS Neglected Tropical Disease pour mettre en garde face aux dangers du tourisme pour les chauve-souris au Cambodge. La présence humaine pourrait nuire à cette population nocturne.

Cette étude a été réalisée à Phnom Chhngok, près de Kampot, dans des grottes karstiques abritant ce singulier calcaire à la fois très recherché des touristes et très apprécié des chauve-souris en tant qu'habitat. Les chercheurs ont révélé que seulement 10% des 98 grottes passées au crible ne sont pas perturbées par l'homme. Tandis que la moitié, soit 45 d'entre-elles, sont utilisées à des fins religieuses ou touristiques.

La masse d'individus qui viennent profiter de ces lieux sombres et frais peut devenir problématique lors de périodes clef dans le développement de l'animal, comme la grossesse, la lactation, ou l'accouchement. Par exemple, les jeunes chauve-souris ne résistent pas à l'interruption de leurs repos perchés. Les femelles enceintes peuvent se sentir forcées de quitter leur perchoir pour des sites moins adaptés au développement du fœtus. 

Les chercheurs s'inquiètent de cette menace au Cambodge car ce mammifère est lié au processus agricole du pays. Dans la chaîne alimentaire les chauve-souris s'attaquent aux insectes et, à leur niveau, permettent de réguler les récoltes agricoles. Selon eux, une diminution de cette population peut conduire à une augmentation des pesticides et des produits chimiques pour tuer ces insectes.

Les auteurs de l'étude préconisent aux gestionnaires des grottes d'anticiper ces périodes clef pour l'animal, elles qui se répètent de façon relativement régulière dans l'année. Ils conseillent aux touristes de venir par petits groupes, accompagnés d'un guide, et limiter toute perturbation sonore ou olfactive. Contrairement à Gotham, ici l'accès de ces « batcaves » est autorisé. Toujours est-il qu'en l'absence de Bruce, il faut rester attentionné au bon développement de ces mammifères volants. 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

TOURISME

Chez Mme Bo, pour la protection de Phnom Chriv, seule contre tous

Mme Bo a décidé de s’investir dans la protection d’une région oubliée du Cambodge. Elle a ouvert son domaine aux touristes de passage et tente de les sensibiliser aux dangers de la déforestation.