Jeudi 23 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CULTURE- L’inventaire des sites archéologiques du Cambodge exposé à la Bibliothèque Nationale

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 12/10/2007 à 02:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:18

La Bibliothèque Nationale du Cambodge accueille en ce moment une exposition étonnante : Les cartes archéologiques du Cambodge. A l'occasion de l'inauguration de cette exposition, Bruno Bruguier, membre l'Ecole Française d'Extreme Orient et l'ensemble de son équipe franco-cambodgienne ont reçu une médaille du Gouvernement Royal, une récompense méritée pour plus de 15 ans de travail de recherche.

Bruno Bruguier, décoré par le Gouvernement Royal pour son travail (crédit: F.D.)

« L'inventaire des sites archéologiques sont une priorité pour le Cambodge »...
Ainsi débute le discours de Bruno Bruguier qui avec beaucoup de fierté mais également de nostalgie inaugure cette exposition cartographique qui achève plus de 15 ans de travail fastidieux.
Une première phase de recherche "textuelle et analytique"des archives a permis ensuite de lancer une deuxième phase de recherches sur le terrain. Ce travail de fourmi a permis de nommer, dater, photographier et localiser plus de 4.000 sites archéologiques dans les différentes provinces qui composent le Cambodge. L'ensemble des vestiges connus ou non est ainsi répertorié.
Bruno Bruguier, membre de l'EFEO depuis 1991 dirige ces travaux lancés en 1998, date à laquelle l'EFEO est revenue au Cambodge. "Tout ce travail repose sur l'analyse des textes et inscriptions à partir des archives ce qui a permis de découvrir beaucoup de sites jusqu'alors inexplorés et inattendus" affirme Bruno Bruguier. Cependant, un tel travail d'inventaire n'est jamais terminé même si cette exposition à la bibliothèque nationale est une phase ultime du travail de recherche : la publication des résultats. Les objectifs d'une telle exposition sont multiples : mettre en valeur le patrimoine cambodgien auprès des autorités publiques mais également du grand public, développer le potentiel touristique du pays, etc...
  
50.000 photos recensées
Afin que les plus curieux accroissent leurs connaissances du patrimoine culturel cambodgien, cette immense cartographie sera également disponible en ligne sur internet (site-archeologique-khmer.org). Ce travail de mise en ligne qui porte le nom de CISARK (Carte Interactive des Sites Archéologiques Khmers) a été rendu possible grâce à une étroite collaboration avec l'entreprise de développement informatique Khmer Dev. CISARK est une véritable source d'information vivante accessible à tous : touristes, étudiants ainsi que les autorités administratives.
De plus, 6 guides archéologiques régionaux sont en cours de publication. "Il faut tirer profit de ce travail pour mettre en place une politique de protection de ces sites"affirme enfin le directeur des études. Plus de 50.000 photos recensées devraient également permettre au Cambodge de revendiquer la propriété de son riche patrimoine.
Ce travail de recherche de plus de 15 ans couvre toute l'Histoire et toute l'archéologie du Cambodge. Des projets similaires sont actuellement à l'étude en Thaïlande, au Laos et au Vietnam.
Anne BROGGI. (www.lepetitjournal.com Cambodge) vendredi 12 octobre 2007

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet