Lundi 14 octobre 2019
Buenos Aires
Buenos Aires
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CLIMAT - Prudence jusqu'à mardi

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 21/02/2010 à 23:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 14:45
Une deuxième inondation s'est produite à Buenos Aires vendredi, après celle de lundi dernier. A chaque fois, quelque 80 mm d'eau sont tombés sur la ville, un record. Hier dimanche, 5.000 personnes restaient privées d'électricité. Attention ! Le mauvais temps persistera jusqu'à mardi, avec des averses et un risque de chute de grêle, a indiqué le Service météorologique national

Samedi soir, plusieurs quartiers restaient privés d'électricité, soit environ 20.000 logements, et parfois d'eau, notamment à Palermo, Villa Crespo, Caballito, Flores et Barracas, si bien que, en guise de protestation, des cacerolazos ont eu lieu ce week-end, ainsi que des fogatas (incendies dans la rue de pneus ou de caisses en bois) et des blocages de rues. La municipalité a précisé avoir demandé les coupures de courant dans certains quartiers pour des raisons de sécurité, mais pas au-delà de 24 heures.
Dimanche encore, quelque 5.000 personnes restaient privées d'électricité, notamment dans les quartiers de Villa Crespo, Villa del Parque, Villa Mitre et Floresta. Au total, les coupures de courant ont concerné 600.000 habitants de Buenos Aires.
Lundi dernier déjà, suite à la tempête précédente, des coupures d'électricité avaient eu lieu un peu partout dans la ville. Sous l'effet des très fortes chaleurs, les provinces de Córdoba, La Pampa, Santa Fe et Corrientes étaient aussi affectées par des ruptures d'approvisionnement électrique.
Attention ! Le mauvais temps persistera jusqu'à mardi, avec des averses et un risque de chute de grêle, a indiqué le Service météorologique national. (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) le 22 février 2010
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

Je suis atteint du virus de l’expatriation, c’est grave ?

Rentrer en France ? Pour certains expatriés, cette perspective n’est pas une option, tant ils ont pris goût à la vie à l’étranger et à son lot de découvertes et opportunités professionnelles. 

Sur le même sujet