Dimanche 16 juin 2019
Buenos Aires
Buenos Aires
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PORTRAIT – "Ici, on ose"

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 04/11/2010 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 10:22

 

Il lui a fallu moins de trois semaines en Argentine pour tomber amoureuse du pays. En 2007, elle décide d'y poser ses valises pour une durée? indéterminée. Aujourd'hui, elle écrit et joue sa propre histoire en Espagne, à Buenos Aires et à Paris. Morgane Amalia, 31 ans, actrice, a décidé "de ne plus avoir peur". Rencontre

(Photo : Moises Torne)

"Podría reinventarme". Ces quelques mots du spectacle de Morgane, Al Ritmo de Tina, prennent tout leur sens lorsqu'on connaît son parcours. Licenciée en droit international et diplômée en arts du spectacle à l'Université de Paris, elle intègre à 20 ans le Cours Florent. Elle fait des doublages, monte une compagnie de théâtre contemporain et présente des spectacles pour enfants. A 28 ans, Morgane décide de prendre des vacances en Argentine et "c'est le coup de c?ur". Morgane se souvient avoir eu "la sensation d'avoir trouvé le lieu où il fallait que je vive. En moins de 10 jours, j'étais repartie en France pour préparer mon départ et je revenais en Argentine".

Débuts difficiles
"Les premiers mois on été chaotiques. Je ne connaissais personne et je ne parlais pas espagnol. J'étais à 12.000 kilomètres de chez moi sans savoir pourquoi j'étais venue, sauf cette sensation de besoin de changement". C'est donc après 6 mois d'adaptation que Morgane reprend des cours de théâtre. "Au bout d'un moment, j'ai eu une impression de liberté, la sensation de pouvoir rompre les schémas, de penser autrement". Elle rencontre Marta Cuenca, comédienne espagnole et nouvelle arrivante également, et elles décident de travailler ensemble. "Nous partagions les mêmes émotions sur nos débuts à Buenos Aires". Leur expérience les unit et devient l'élément déclencheur d'un spectacle.
Tina-thérapie
"Je sentais que j'avais besoin de raconter mon expérience et de la transformer, d'en faire quelque chose pour réussir à la voir avec du recul". C'est donc comme une thérapie qu'Al ritmo de Tina prend forme, d'abord en Argentine, puis en Espagne. "Marta et moi avons écrit nos réflexions, nos frustrations, notre émerveillement, nos peurs, nos envies sur nos premiers mois? Nous avons ensuite modifié ces impressions  pour les rendre ?théâtrales' avec l'aide de notre metteur en scène Jorge Sánchez et notre dramaturge Isabel Sala". Leur collaboration donne naissance à la Compagnie errante Faro Luciole et Al ritmo de Tina est joué en Argentine, en Espagne et en France. Un spectacle dynamique et plein d'émotions d'à peine 20 minutes.

Sans étiquette
Morgane se considère comme actrice : "Pouvoir en vivre, c'est secondaire". Pour le moment, ce sont ses petits boulots de serveuse, prof et interprète qui paient ses factures, mais qu'importe. "A Paris, tu finis par te demander si un projet est viable du point de vue de l'organisation, de l'administration et du rendement avant de le créer. Tes préoccupations ne sont plus celles d'un artiste. Ici, comme les cases sont moins claires et qu'il n'y a pas d'étiquette, on ose. Et ça ne dérange personne".

Le coup de c?ur
Buenos Aires a complètement transformé l'intéressée. Elle y a adopté une philosophie de vie : "Cette ville me maintient vivante et active. Le prévisible m'empêche de rêver. Ici, comme on n'est jamais sûr de ce qu'il va se passer, c'est à toi de te construire, on ne va pas le faire pour toi".
Aujourd'hui, un nouveau spectacle est en préparation, Con el rumor del paisaje. Même esthétique, mêmes comédiennes, mais un spectacle plus long, d'une heure et demie. A découvrir bientôt.

Emilie VINCOTTE (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) jeudi 4 novembre 2010

Voir le spectacle
Al Ritmo de Tina, avec Morgane Amalia et Marta Cuenca
Demain, vendredi 5 novembre à 18h30 à l'inauguration de la Semaine des Musées de la ville (Defensa 219)
Tous les samedis de novembre au Café Bar Musetta (Billinghurst, 894) à 23h30. Entrée $10

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Buenos Aires

TOP 10

10 phrases qui agacent les expatriés en vacances en France

Votre esprit est déjà aux vacances en France : la tournée des amis, les apéros qui s’éternisent, les barbecues au vert…Aucun nuage à l’horizon, si ce n’est LA réflexion qui dérange. Florilège.   

Actualités

DÉCOUVERTE

Découverte d’un cimetière de dinosaures en Argentine

Des chercheurs argentins viennent de révéler l’existence d’un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d’années. Situé à l’ouest de Buenos Aires, il contiendrait les ossements d’au moins ...

Expat Mag

IDÉE SORTIE

Découvrez les festivals de musique de cet été

Un retour en France programmé pour les vacances ? Profitez de votre séjour pour participer à l’un des nombreux festivals de musique prévus cet été. Jazz, reggae, musique classique, pop, rock, métal...

Sur le même sujet