Samedi 22 septembre 2018
Buenos Aires
Buenos Aires
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BENEVOLAT - Des français au coeur des bidonvilles

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 26/03/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 13:29
Isabelle et Denis sont deux bénévoles de Points C?ur, une ?uvre catholique installée depuis 12 ans au c?ur des bidonvilles de Buenos Aires et Santa Fé.

Des bénévoles français au coeur des bidonvilles de l'Argentine. Isabelle et Denis ont, depuis un an et demi pour la première et quelques mois pour le second, rejoint l'?uvre catholique Points C?ur, qui dispose de deux entités en Argentine. A Buenos Aires, celle-ci est installée depuis douze ans au coeur de la Villa Jardin, à Lanus à quelques mètres du très pollué Riachuelo. Isabelle et Denis vivent en immersion dans ce décor.

Ecouter, compatir
La mission de Poins Coeur : être un point d'écoute et de compassion pour les habitants du quartier, proposer sa présence et son amitié aux personnes qui souffrent. « Je suis arrivée de nuit, raconte Isabelle, je voyais des jeunes au coin de la rue au ton brusque et l'ambiance me semblait plutôt agressive. Mais au petit jour, j'ai découvert que je bénéficiais de l'amitié dont profitait notre maison et que j'étais accueillie par les habitants comme une vieille connaissance ». Les visites des habitants du quartier, qui ont, pour certains, pris l'habitude de venir se décharger de leurs soucis auprès des bénévoles de l'association, ou les sorties d'Isabelle et de Denis auprès de la population en difficulté, occupent une grande partie de leur journée. « En allant visiter des malades à l'hôpital atteints du sida, j'ai dit à l'un d'entre eux, maintenant tu as un ami, se remémore Isabelle, la semaine suivante, en me revoyant, son visage s'est illuminé ».

Un regard différent
Denis et Isabelle croisent aussi Vicky, mère de 8 enfants vivant dans 10 m2, cuisinent tous les vendredis avec Célina, la prostituée stigmatisée dans le quartier ou reçoivent encore un dealer de drogue. « On lui propose un regard différent qui peut l'aider à devenir autre chose » explique Denis.
Les deux Français, tout comme leurs quatre autres compagnons de différentes nationalités, sont croyants et se ressourcent dans la prière au sein de la paroisse du quartier. Cette insertion totale dans le quartier et leur humilité les protège de toute malveillance : « on voit le même danger que les gens du quartier mais l'église est très respectée en Argentine ». L'expérience, qui se prolonge au maximum sur 24 mois, est éprouvante : « nos petits soucis, ce n'est rien » relativise Isabelle. « Dans notre société, nous ne sommes plus à l'écoute des autres, cette expérience te débarrasse de la superficialité » renchérit Denis.
Pour prendre du recul, les bénévoles de Point C?ur sont reçus une nuit par semaine dans des familles de la communauté catholique francophone où ils plongent dans un autre décor : « On peut se connecter sur le net, se félicite Denis, certes, du bidonville au quartier Nord, nous plongeons dans deux extrêmes mais l'on découvre que les préoccupations d'une maman envers son enfant sont universelles ».

Caroline Béhague (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) jeudi 26 mars 2009
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Buenos Aires ?

Argentina Trophy : le road trip des 18/30 ans commence ! 

  La 2e édition de l’Argentina Trophy se déroulera en Argentine du 27 avril au 9 mai 2018. Au départ de Buenos Aires, près de 70 étudiants et jeunes actifs prendront la route pour un road trip...

Sur le même sujet