HOTELLERIE - Un deuxième établissement argentin pour l'école française

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 21/11/2007 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:20
L'école de management hôtelier, Vatel, ouvre un nouvel établissement à Salta. Dans une ville en plein développement touristique, la filiale argentine de l'établissement français veut capter de nouveaux étudiants aux ressources financières plus limités
(Alain Auneveux dans son établissement à Buenos Aires / LPJ)
L'école de management hôtelier d'origine française, Vatel, grandit. Après l'ouverture d'un établissement à Buenos Aires il y a presque quatre ans, Vatel accueillera, à partir de mars prochain, des étudiants à Salta. Les inscriptions sont ouvertes depuis quelques jours. "Salta c'est un peu une ville oubliée sauf au niveau du tourisme, commente Alain Auneveux, directeur de l'établissement Vatel à Buenos Aires, il y a une activité importante et beaucoup d'hôtels en construction. Il était judicieux d'offrir une formation sur place". L'établissement espère compter sur une trentaine d'inscrits à la rentrée.


40% d'étudiants étrangers
L'école hôtelière Vatel dispose de 14 écoles dans le monde dont quatre situées en France. Elle propose des formations allant de la licence en gestion d'établissement hôtelier, au bout de trois ans d'études, jusqu'au MBA, délivré au terme d'un cursus de cinq ans. L'établissement de Buenos Aires compte 150 étudiants répartis sur trois années de formation. Près de 40% d'entre eux sont de nationalité étrangère : une cinquantaine issus de toute l'Amérique Latine et le reste venant de toute l'Europe, dont quelques Français. Au total, l'établissement compte douze nationalités. "Le coût de la scolarité de Salta sera inférieur à celui de Buenos Aires, ce qui répondra à une demande d'étudiants moins favorisés".
Ainsi le coût de la vie à Buenos Aires est estimé à 350 euros par mois pour un étudiant. Il est inférieur dans le Nord du pays. Les frais de scolarité s'élèvent, eux, à 2600 euros par an pour un étudiant étranger et à 6820 pesos pour un argentin ou résident. "Dans les deux cas, l'établissement est le moins cher du groupe, commente Alain Auneveux, ce qui séduit les étudiants étrangers qui choisissent l'Argentine. C'est même le cas de quelques Français".

Une école dans un hôtel
L'école Vatel de Salta sera installée au sein même de l'hôtel Provincial, une adresse classique de Salta qui existe depuis presque un demi siècle. "Ce dispositif a de nombreux avantages car ainsi nos étudiants vivent l'hôtel au jour le jour, explique Alain Auneveux, c'est une chose que nous n'avons pas réussi à faire à Buenos Aires". L'établissement de la capitale abrite néanmoins un restaurant, ouvert le midi au public, où peuvent s'exercer les étudiants de l'école.
En décembre, la première promotion de diplômés de Vatel affrontera le marché du travail avec une licence en poche. Tous ont déjà trouvé un emploi, dont la moitié pour des postes à l'étranger (Grande-Bretagne, France, Chine, Thaïlande?) dans le middle management hôtelier.  
A terme Vatel, seule école française actuellement présente en Argentine, aimerait accueillir 300 étudiants au sein de ses deux établissements dont 220 dans la capitale et 80 à Salta.

Caroline Béhague (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) le 21 novembre 2007
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Buenos Aires !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale