COMMUNIQUE - De la cuisine d'auteur, du jazz et de la francophonie

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 12/03/2008 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:31
Deux frères canadiens francophones voulaient faire d'un ancien restaurant espagnol en décrépitude le plus grand établissement de jazz de la capitale. Le Kebaytina vient d'ouvrir ses portes à San Telmo. L'atmosphère des lieux et la cuisine ont de la classe. A découvrir

L'endroit ne ressemble à rien de ce qui existe à Buenos Aires. Félix et Joseph, les deux propriétaires du nouveau restaurant Kebaytina installé à San Telmo, ont vu les choses en grand. Les deux canadiens francophones, d'origine haïtienne, veulent réussir leur pari de faire de leur établissement le plus grand restaurant-jazz de Buenos Aires.
Ici l'ambiance s'accorde avec la musique : urbaine et suave. Les briques de l'ancien restaurant espagnol, récupéré presque en ruines, ont été conservées et mises en valeur, et la structure renforcée par des piliers. La rénovation a été totale aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.
On est très vite à l'aise au Kebaytina. Les plafonds hauts procurent une sensation d'espace. Le lieu est griffé, mais sans fioritures. L'ensemble est à la fois simple et somptueux. Le restaurant à beau disposer, sur deux niveaux, de près de 120 couverts, il reste intime, en accord avec la subtilité du jazz.

De la cuisine d'auteur
Les mêmes ingrédients du succès se retrouvent dans l'assiette. En Argentine, on la nomme "cocina de autor". Joseph et Félix ont embauché un chef canadien, adepte de la nouvelle cuisine : "Les goûts de tous les éléments de l'assiette doivent ressortir"explique Félix qui goûte, chaque jour, un plat de la cuisine. Et le propriétaire s'applique à cette tâche avec toute la rigueur médicale de son ancien métier de chiropracteur.
Les plats sont variés, travaillés dans les saveurs et les présentations. Il y a indubitablement du doigté. Les pains et les pâtes (un délice !) sont également élaborées en cuisine. "Pas de friture, reprend Félix, ici les plats sont sains". Même la crème fraîche est bannie. Les sauces sont faites à base de légumes frais et d'herbes aromatiques. Le tout est savoureuxà souhait. 

De la musique savoureuse
Au fond de la salle, une scène s'anime à partir du mercredi jusqu'au dimanche soir. Le restaurant accueille des groupes de jazz. Toutes les formations sont les bienvenues, tango jazz inclus. "L'Argentine a de nombreux musiciens de jazz et le niveau est assez élevé, explique Félix, même si cette musique n'est pas encore réellement vulgarisée ici". Le programme musical du Kebaytina se trouve sur leur site Internet.
Le soir, des lanternes sur les murs s'allument, les premiers accords démarrent. "Les musiciens adorent jouer ici, l'acoustique est excellente grâce au bois qui tapisse le restaurant, fait remarquer Félix. Pas la peine d'utiliser d'amplificateur et c'est tant mieux".
Le Kebaytina dispose aussi d'une salle lounge d'une capacité de 250 à 300 personnes, située au troisième étage. Les deux frères veulent y organiser une fois par mois des soirées françaises, toujours sous le signe de la musique. La première aura lieu le 28 mars.   
Communiqué (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) mercredi 12 mars 2008

Kebaytina
Bolivar 497 - esq. Venezuela
4331-4624
Menu ejecutivo à 26 pesos avec entrée, plat, dessert inclus. 
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Buenos Aires !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale