Dimanche 21 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

NETANYAHU – En visite en Hongrie, il tacle l’Europe

Par Lepetitjournal Budapest | Publié le 20/07/2017 à 13:47 | Mis à jour le 07/01/2018 à 07:30

Lors de sa visite de trois jours à Budapest, le Premier ministre israélien a notamment fustigé l'Union européenne pour ses exigences insensées vis à vis d'Israël.

Cette visite était avant tout historique car c'est la première fois depuis 1989 qu'un représentant de l'Etat hébreu se rend en Hongrie. Outre l'aspect symbolique, le séjour de Netanyahu à Budapest était fondamental quant à l'avenir d'Israël et ses relations avec l'Europe. En effet, le Premier ministre recherche des alliés sur la scène internationale dans le cadre du conflit israélo-palestinien.

Benjamin Netanyahu et Viktor Orban se serrant la main.

Bruxelles dans le viseur

Hier, il s'est entretenu avec ses homologues hongrois, polonais, tchèque et slovaque et ne s'est pas privé pour critiquer l'attitude de l'Union européenne envers sa nation. Selon un enregistrement obtenu par l'AFP, voici ce que le chef d'Etat israélien a, entre autre, déclaré : « L'Union européenne est la seule association de pays au monde à conditionner ses relations avec Israël, dans tous les domaines, à des clauses politiques. C'est absolument insensé ».

En ligne de mire on trouve les institutions européennes, qui ont régulièrement critiqué l'Etat hébreu au sujet de leur politique menée contre les Palestiniens. Plus en détails, l'UE déplore la construction de nouvelles colonies juives dans les territoires palestiniens, mais également les mesures prises pour contrôler les ONG, jugées hostiles à la politique du gouvernement. Au delà des critiques envoyées à l'Europe, Netanyahu appelait surtout au soutien de son pays. « N'affaiblissez pas un pays occidental qui défend les valeurs et les intérêts de l'Europe (?) Soutenez-nous » a-t-il martelé.

Viktor Orban comme 1er allié ?

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a aussi plaidé pour que la coopération entre l'UE et Israël soit fructueuse, estimant que l'Europe se punit elle-même si elle néglige son partenaire israélien. De ce fait, les quatre pays de l'Est (la Hongrie, la République tchèque, la Pologne et la Slovaquie), ont signé des accords pour renforcer leur coopération avec Israël dans les domaines de la technologie et de la lutte contre le terrorisme. Ils ont aussi publié un communiqué dans lequel ils s'engagent à renforcer les liens entre l'UE et Israël. Un soutien considérable qui complique la volonté de l'UE de faire passer des résolutions critiques sur Israël, ayant besoin de l'unanimité des nations européennes.

Si Netanyahu a profité de cette visite pour faire passer un message à l'Union européenne, il s'est surtout rapproché de ses nouveaux alliés, et plus particulièrement de Viktor Orban. Il y a deux jours, ce dernier avait salué un « patriote », en la personne de Netanyahu, avec lequel il partage l'idée de protection des frontières extérieures.

Pourtant, l'arrivée du Premier ministre hébreu en Hongrie s'est déroulée dans un climat tendu, sur fond de polémique entre le milliardaire américain d'origine juive George Soros et Viktor Orban, accusé d'attiser l'antisémitisme. Mais cela n'a pas entaché la relation de confiance entre Orban et Netanyahu. Présent hier soir dans une synagogue de Budapest, le chef d'Etat israélien a rappelé sa reconnaissance du fait que la Hongrie était un des premiers pays à lutter contre l'antisionisme.

Vincent VILLEMER pour www.lepetitjournal.com/Budapest Jeudi 20 Juillet 2017

 

Lepetitjournal Budapest

Lepetitjournal.com, c'est le journal des francophones à l'étranger. C'est ici toute l'actu locale pour les francophones de Budapest et de Hongrie!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet