Jeudi 22 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POÉSIE - Le contemplations de François Brunhes

Par Lepetitjournal Budapest | Publié le 10/12/2010 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 10:22

"Faire parler les mots, pleurer les montagnes", telles sont les ambitions littéraires du poète François Brunhes à qui l'Institut français consacre une soirée spéciale

 

 

Autodidacte, baroudeur, businessman, poète...Malgré son jeune âge, François Brunhes a déjà réalisé un parcours exceptionnel. Une enfance malheureuse  en Auvergne, des études abandonnées remplacées par des discussions philosophiques avec les moines trappistes, les petits boulots et puis, en 1997, le grand saut dans l'inconnu: partir pour la Chine pour devenir professeur de français à Sian, une ancienne capitale de l'Empire du Milieu forte d'une tradition culturelle ancestrale. Reclus dans un campus universitaire à la chinoise où il doit partager sa chambre avec un collègue, le jeune Français y reste deux ans, apprend rapidement le chinois et décide de se tourner vers d'autres horizons. Direction Shanghai, une ville d'une toute autre dimension, fascinante, pétillante, accueillante. C'est l'époque des baroudeurs et des entrepreneurs qui commencent à découvrir la Chine et font des affaires avec des partenaires locaux.  François y travaille pour une banque et apprend son nouveau métier. Grâce à son boss français, il s'initie rapidement au business, c'est sa vraie université. Mais l'Europe, sa culture,  ses montagnes, ses paysages commence à lui manquer. Il n'a plus besoin de diplômes, son savoir-faire et ses connaissancea linguistiques valent beaucoup sur le marché du travail. Direction Clermont-Ferrand où il découvre la vie d'une multinationale et, surtout, fait la connaissance d'une brillante et jolie collègue hongroise qui y fait un stage. Se sentant étranger en France, le choix s'impose: direction Budapest où il monte une société de conseils destinée à aider des investisseurs étrangers en Chine. En plus, le Français s'occupe de la réorganisation et du redressement des sociétés en diffuculté ce qui lui permet d'acquérir des connaissances plus que profondes sur l'économie et  la société hongroises.

Le poète français de Budapest

Père de deux enfants, il trouve toujours du temps pour l'écriture, couronnée par la publication de son recueil de poèmes intitulé Les contemplations du pauvre, édité par les Editions Amalthée de Nantes.

"Ces textes témoignent de mon cheminement personnel intérieur. La tentation d'écrire m'est venue très tôt mais c'est un drame personnel qui m'a amené à recommencer la poésie en 2008. J'ai l'ambition d'un vrai travail de l'écriture, d'aller jusqu'au bout pour pouvoir transmettre quelque chose" - nous dit François Brunhes qui a dédicé son livre "à tous les exilés: les sans patrie, ceux qui ne trouvent jamais ici bas une demeure pour leur âme, les mal-aimés, les délaissés, mais aussi pour ces pavres retenus par une forme d'esclavage." Voyages, amours, amitiés, un dialogue permanent avec Dieu - voilà l'environnement spirituel vers lequel le poète nous guide.

Accompagnons-le dans ce voyage sprituel ce soir à l'Institut français !

Mihály Rózsa (www.lepetitjournal.com/budapest.html) vendredi 10 décembre 2010

Lepetitjournal Budapest

Lepetitjournal.com, c'est le journal des francophones à l'étranger. C'est ici toute l'actu locale pour les francophones de Budapest et de Hongrie!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet