Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MANIFESTATIONS - Des dizaines de milliers de personnes dans la rue

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 22/01/2018 à 00:00 | Mis à jour le 22/01/2018 à 12:18
Photo : Photo: Mediafax/Alexandru Dobre
7464538-mediafax-foto-alexandru-dobre

Des dizaines de milliers de personnes ont protesté à nouveau samedi dans la soirée à Bucarest et dans d'autres villes importantes de Roumanie contre la modification des lois de la Justice et contre les récentes mesures fiscales adoptées par le gouvernement de la coalition du Parti social-démocrate - Alliance des libéraux et des démocrates. Des protestataires de tous les coins du pays ont convergé sur la capitale pour participer aux manifs.  Au centre-ville de Bucarest, le trafic a été perturbé et quelques incidents entre protestataires et gendarmes ont également eu lieu. Les Roumains de la diaspora ont répondu eux aussi à l'appel et ont manifesté dans plusieurs villes européennes - Milan, Budapest, Madrid, Paris. Mécontents des modifications des lois gérant la Justice par le Parlement et déplorant notamment la démarche visant à modifier les codes pénaux, les manifestants accusent la coalition gouvernementale de vouloir subordonner la Justice par la modification de la législation dans le domaine. Plusieurs ONGs ont demandé à l'Exécutif de saisir la Commission de Venise au sujet des lois de la Justice et de la modification des codes pénaux ainsi que d'ajourner par le biais d'un décret d'urgence de l'application de ces mesures. Récemment, les ambassades de plusieurs Etats à Bucarest : Belgique, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Pays-Bas et Suède ont appelé dans une lettre commune toutes les parties impliquées à éviter toute action qui pourrait affaiblir l'indépendance du système judiciaire et de la lutte contre la corruption.

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jesse mar 23/01/2018 - 12:55

La justice est corrompue. On peut l'acheter et la manipuler facilement. Les avocats se vendent à la partie adverse et vous perdez tout! Ceci, surtout en Arges !

Répondre