Dimanche 19 août 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA LECON DE ROUMAIN (70) - La voix pronominale

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 11/04/2017 à 22:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 04:59

Bun venit, dragi prieteni, la lec?ia de limba român?. Andrei est à nouveau avec nous. Aujourd'hui quelques échos du verbe a iubi (aimer). Un premier écho en est le verbe a privi (regarder). (En réalité, c'est un peu l'inverse, car l'amour commence toujours par un regard.)  

 

Ioana: Eu privesc. Je regarde.

Andrei: Ce prive?ti ? Qu'est-ce que tu regardes?

Ioana: Florile. (Les fleurs.) Eu privesc florile. (Je regarde les fleurs.) Tu ce prive?ti ? (Toi, qu'est-ce que tu regardes?) Nu prive?ti florile ? (Tu ne regardes pas les fleurs?

Andrei: Ba da, (Si) privesc gr?dina. (Si, je regarde le jardin.) Ce prive?te el ? (Qu'est-ce qu'il regarde ?)

Valentina: El prive?te marea. (Il regarde la mer.) Ea nu prive?te marea, ea prive?te mun?ii. (Elle ne regarde pas la mer, elle regarde les montagnes.)

Ioana : Ce privi?i voi ? Qu'et-ce que vous regardez?

Andrei: Delfinii. Les dauphins.

            Noi privim delfinii. Nous regardons les dauphins.

Valentina: Ce privesc ei ? Qu'est-ce qu'ils regardent?

Ioana: Ei privesc tablourile din expozi?ie.

           Ils regardent les tableaux de l'exposition.

Andrei: ?i ele ? Elles aussi?

Valentina: Ele nu. (Elles, non.) Ele nu privesc tablourile. Ele privesc cerul. (Elles ne regardent pas les tableaux.  Elles regardent le ciel.) 

 

Dans tous nos exemples, l'action de regarder visait un objet extérieur. Mais l'action peut également viser le sujet, lui-même. Dans ce cas nous avons affaire à la voix pronominale ? dit la grammaire.

Ioana: Eu privesc. Je regarde.

           Eu m? privesc. Je me regarde.

           Eu m? privesc în  oglind?.

           Je me regarde dans le miroir.

Andrei: Tu prive?ti. Tu regardes.

            Tu te prive?ti. Tu te regardes.

   Tu te prive?ti în fotografie. Tu te regardes sur la photo.

Valentina: El prive?te. Ea prive?te. Il/Elle regarde.

                  El se prive?te. Il se regarde.

                  Ea se prive?te. Elle se regarde.

El se prive?te amuzat. Il se regarde d'un oeil amusé.

Ea se prive?te amuzat?. Elle se regarde d'un oeil amusé.

 

Ioana: Noi privim. Nous regardons.

           Noi ne privim. Nous nous regardons.

   Noi ne privim în ap?. Nous nous regardons dans l'eau.

Andrei:       Voi privi?i. Vous regardez.

                   Voi v? privi?i. Vous vous regardez.

    Voi v? privi?i zâmbind. Vous vous regardez  en souriant.

Valentina:Ei privesc. Ele privesc. Ils/Elles regardent.

    Ei se privesc în ochi. Ils se regardent dans les yeux.

 

Avec ce dernier exemple nous quittons un peu le terrioire du pronominal. Tout comme en français, noi ne privim ? nous nous regardons ? peut aussi signifier : nous nous regardons l'un l'autre ou les uns les autres. Il en est de même pour voi v? privi?i (vous vous regardez) ou ei/ele se privesc (ils/elles se regardent), ainsi que pour les formes correspondantes du verbe a iubi.

Ioana: Noi ne iubim. Nous nous aimons.

Andrei: Voi v? iubi?i. Vous vous aimez.

Valentina: Ei se iubesc. Ils s'aiment.

 

Pour prendre un dernier exemple, voici un verbe pronominal de la même série: a se ofili ? se faner.

Flori ce nu se ofilesc ? Des fleurs qui ne se fanent pas.

Je cède ma place à Doina Sp?taru, pour cette partie de grammaire musicale. Aceste flori ce nu se ofilesc,  nous vous les offrons en guise de récompense pour votre attention et votre travail.

                          LA REVEDERE!

Doina Spataru ? Flori ce nu se ofilesc (Des fleurs qui ne se fanent pas)

 

Dominique-Magdalena Oprea, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) mercredi 12 avril 2017

  

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 CommentairesRéagir

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - La cité de Rasnov, un voyage en l'an 1200

Pour cette dernière escapade avant les vacances, notre rédaction a voulu vous faire voyager à une toute autre époque, où les pieux et les lances remplaçaient les invectives, où il fallait creuser pour

Sur le même sujet