Mardi 14 août 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA LECON DE ROUMAIN - (62) le conditionnel (1)

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 14/02/2017 à 23:00 | Mis à jour le 15/02/2017 à 07:46

 Dans vos relations avec les autres ou si vous venez en Roumanie, vous vous trouverez bien souvent dans la situation de demander différentes choses. Et pour cela vous aurez besoin du conditionnel.

Lecţia şaizeci şi doi

 

Dominique : Bună ziua !

Ioana: Bună dimineaţa !

Alexandru : Bună seara !

Valentina : Bună!

Bun venit, dragi prieteni. Ce mai faceţi dumneavoastră? Aujourd'hui nous allons continuer notre « dialogue » dans la même note polie.

Dans vos relations avec les autres ou si vous venez en Roumanie, vous vous trouverez bien souvent dans la situation de demander différentes choses. Vous pouvez le faire de manière très directe, en utilisant les formes du verbe a vrea – vouloir, que vous connaissez déjà – ou sans verbe du tout.

Ioana:  Eu vreau o salată.

            Vreau o salată. Je veux une salade.

            O salată, vă rog!

Alexandru: Eu vreau un pahar de vin.

                 Vreau un pahar de vin. Je veux un verre de vin.

                 Un pahar de vin, vă rog!

Valentina: Eu vreau o prajitură.

                 Vreau o prajitură. Je veux un gâteau.

                 O prajitură, vă rog!

 Pourtant, ce ne sera pas toujours très poli. Aujourd'hui nous apprendrons à nuancer nos demandes et nos souhaits, en utilisant le conditionnel.

Ce mode est construit à l'aide d'une série de formes spéciales de l'auxiliaire a avea (avoir), auxquelles on ajoute l'infinitif du verbe qui désigne l'action. Pas d'irrégularités, pas de problèmes, pas de difficultés. Prenons, en guise  exemple, précisément le verbe a vrea (vouloir):

Ioana: eu aş vrea – je voudrais

Alexandru: tu ai vrea – tu voudrais

Valentina: el ar vrea / ea ar vrea – il/elle voudrait

Ioana: noi am vrea – nous voudrions

Alexandru: voi aţi vrea – vous voudriez

Valentina: ei ar vrea/ele ar vrea – ils/elles voudraient

    Arrêtons-nous pour l'instant sur la forme du conditionnel pour la première personne – que nous utiliserons davantage – et refaisons nos demandes, cette fois-ci de manière polie, même si nous nous adressons à des amis:

Ioana: Eu aş vrea o salată. Aş vrea o salată, te rog.

te rog – je t'en prie

Alexandru: Eu aş vrea un pahar de vin.

                  Aş vrea un pahar de vin, te rog.

Valentina: Eu aş vrea o prajitură.

                 Aş vrea o prajitură, te rog.

 

  Nous pouvons reformuler ces souhaits, en utilisant d'autres verbes:

a mânca – manger

Ioana: Aş mânca o salată.

a bea – boire

Alexandru: Aş bea un pahar de vin.

a gusta – goûter

Valentina: Aş gusta o prajitură.

Qu'est-ce qu'on peut encore manger, boire et goûter?

Ioana: Aş mânca o supă. Je mangerais une soupe.

Alexandru: Aş mânca peşte. Je mangerais du poisson.

Valentina: Aş mânca fructe. Je mangerais des fruits.

Alexandru: Iată (voici) supa, iată peştele, iată fructele. Poftă bună!

Ioana & Valentina: Poftă buna!

Poftă bună – Bon appétit!

Ioana: Aş bea lapte. Je boirais du lait.

Alexandru: Aş bea bere. Je boirais de la bière.

Valentina: Aş bea suc de fructe.

                Je boirais du jus de fruits.

Ioana: Aş gusta brânza. Je goûterais le fromage.

Alexandru: Aş gusta această mâncare (plat).

   Aş gusta această mâncare tradiţională românească.

  Je goûterais ce plat traditionnel roumain.

Valentina: Aş gusta ciorba. Je goûterais le bortch.

Ciorba – le bortch – est une soupe aigre.

                              Poftă bună!

Chers amis, ce serait peut-être le meilleur moment d'apprendre le mot:       

dacă – si

Ioana:  Dacă aţi vrea...

           Si vous vouliez, si vous le vouliez bien!

Alexandru:  Dacă aţi avea timp... Si vous aviez le temps.

Valentina: Dacă aţi fi atenţi... Si vous étiez attentifs.

Heureusement, nous n'avons pas de « dacă  conditionnel », en roumain. Ce mode n'est pas prohibé. On l'emploie partout, sans problèmes. Parfois  dacă est remplacé par un synonyme:

de

 Ioana: Dacă ai fi ou De-ai fi – Si tu  étais (en fait, si tu serais).

Alexandru: De-ai fi tu salcie, la mal ...

         Si tu étais/serais un saule sur la rive...

Valentina: M-aş face râu în umbra ta.

   Je me transformerais en une rivière, dans ton ombre.

Ioana: Şi-acolo unde eşti… Et là où tu es...

Alexandru: O viaţ-aş sta. Je resterais toute une vie.

Nous retrouvons ces conditionnels – et beaucoup d'autres – dans la chanson de Mihaela Mihai De-ai fi tu... – Si tu étais.

 

LA REVEDERE!    

 

 Mihaela Mihai – De-ai fi tu... (Si tu étais) / Salcia (Le saule)

{source}{/source}

 

Dominique-Magdalena Oprea, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) Mercredi 15 février 2017

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 CommentairesRéagir

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - La cité de Rasnov, un voyage en l'an 1200

Pour cette dernière escapade avant les vacances, notre rédaction a voulu vous faire voyager à une toute autre époque, où les pieux et les lances remplaçaient les invectives, où il fallait creuser pour

Sur le même sujet