Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COURS DE ROUMAIN - L'article défini (1)

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 30/05/2018 à 00:00 | Mis à jour le 11/09/2018 à 14:45
article défini roumain

Bun venit, dragi prieteni – si prietene. Aujourd’hui nous allons nous attaquer à une question que nous avons à peine survolé, à un moment donné, et qui nous permettra de progresser dans l’étude du roumain: l’article défini. Pour avancer à petit pas, nous nous contenterons du singulier et de l’essentiel.

 

 

En comparant les articles définis roumain et français, on constate deux grandes différences:

L’article défini roumain est ajouté à la fin du mot – et non pas avant lui.  L’article défini roumain n’est pas un mot séparé, c’est une    particule soudée au mot.

Généralement parlant, on peut dire que, pour les mots masculins, l’article défini est la consonne l.

Pourtant, il y a assez peu de mots où on l’utilise comme tel. C’est surtout le cas des mots qui finissent en u.

stilou - stiloul (le stylo)

metrou - metroul (le métro)

tablou - tabloul (le tableau)

Dans la plupart des cas, les mots masculins roumains finissent par une consonne; alors, pour faire entendre l’article, on a eu recours à une voyelle tampon, une voyelle de liaison, à savoir, justement, la voyelle u.

creion – creionul

   - creionul rosu (le crayon rouge)

   - creionul albastru (le crayon bleu)

   - creionul verde (le crayon vert)

avion – avionul

Avionul decoleaza la ora 3. L’avion décolle à 3 heures

tren – trenul

Trenul este deja în gara. Le train est déjà en gare.

On peut donc considérer, pour des raisons pratiques, que la forme la plus fréquente de l’article  masculin est la particule -ul.

Choisissons encore quelques mots, plus ou moins familiers, pour exercer ce mécanisme linguistique:

telefon – telefonul (le téléphone)

microfon – microfonul (le micro)

pantalon – pantalonul (le pantalon)

prieten – prietenul (l’ami)

restaurant – restaurantul (le restaurant)

om – omul (l’homme)

En roumain il y a aussi des mots masculins qui finissent par une voyelle – autre que la voyelle u – mais ils sont moins fréquents. Dans ce cas, l’article l est prolongé, en quelque sorte, par une voyelle d’appui, la voyelle -e. On peut parler, toujours pour des raisons pratiques, d’une particule -le.

soare – soarele (le soleil)

frate – fratele (le frère)

munte – muntele (le mont, la montagne)

 

Disons, pour résumer, qu’au masculin singulier, l’article défini l peut apparaître soit comme tel, soit sous la forme de deux particules: -ul et -le entre lesquels on choisit en fonction du contexte phonétique, c’est-à-dire des sons avec lesquels cet article doit entrer en contact. Finalement, c’est la même Jeannette autrement coiffée.    

 

 

Voyons ce qui se passe au féminin.

Généralement parlant, on peut dire que l’article défini pour les mots féminins est la voyelle a.

La plupart des mots féminins roumains finissent par une voyelle – très souvent par la voyelle -ă. Dans ce cas, l’article a remplace la voyelle ă. Etant donné que ces deux voyelles sont similaires – ă étant en fait un a plus fermé – on ne saurait ni les faire entendre, ni les prononcer toutes les deux.

banană – banana

bluză – bluza

lumină – lumina

Si le mot féminin en question finit par une autre voyelle, l’article a est ajouté, tout simplement, à la fin du mot:

mare – marea (la mer) 

       Marea Neagra  este albastra. La Mer Noire est bleue.

floare – floarea

      Floarea rosie este frumoasa. La fleur rouge est belle.

pădure – pădurea (la forêt)

     Padurea este verde. La forêt est verte.

 

Je vous fais grâce des cas particuliers. Retenez l’essentiel, à savoir que l’article défini a remplace la voyelle là où il ne peut pas être prononcé et s’ajoute au mot, là où le contexte phonétique nous permet de le prononcer.

Voici deux autres exemples: en roumain, nous avons deux mots pour désigner l’amour, tous les deux d’origine slave:     

            iubire – iubirea, qui est plus abstrait et

            dragoste – dragostea, qui est plus concret.

Nous les retrouverons, tous les deux, dans une chanson qui a fait le tour du monde en 2003 – et que vous connaissez certainement. C’est le tube du groupe OZON, Dragostea din tei – «L’amour sous les tilleuls», que nous allons réécouter aujourd’hui.

                            

                                LA REVEDERE!

                   

OZON – Dragostea din tei (L’amour sous les tilleuls)

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES – Les meilleures stations de ski

La neige n’est pas forcément synonyme de trafic infernal, de gadoue et de chaussettes trempées, c’est aussi la promesse d'un peu de silence, de paysages immaculés, s’étendant à perte de vue. Alors sui

Sur le même sujet