Lundi 27 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF - Plats de la région de Sibiu

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 24/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 24/04/2019 à 00:00
Photo : Le bulz de Sibiu
plats traditionnels Sibiu roumanie recettes roumaines

Les traditions, le calme et l'hospitalité des gens de la région sont les atouts de cette région qui comporte 18 villages roumains et saxons, où se trouvent plusieurs gîtes ruraux très appréciés.  L'offre gastronomique de la contrée de Sibiu est fortement marquée par l'influence saxonne. Les plats traditionnels utilisent notamment les produits de viande de porc fumée, mais aussi des fruits, tels les pommes, les cerises aigres, les prunes et les coings. 

 

 

 

Mentionnons le fait que la région de Sibiu regorge de vergers d'arbres fruitiers, qui sont dans la plupart des cas des pommiers et qui assurent « la matière première » pour les différents plats du terroir. Parmi eux, une inédite soupe aux pommes. Pour la préparer il faut éplucher les pommes et les couper en cubes avant de les faire bouillir dans de l'eau pour obtenir une sorte de compote, plutôt liquide. Dans ce bouillon, vous devez ajouter un œuf battu, de la crème, et ensuite un peu de jus de citron censé la rendre un peu plus aigre. Cette soupe aux pommes peut être servie chaude ou froide. 

 

 

Dans les villages roumains de la région de Sibiu, l'occupation traditionnelle c'est l'élevage des moutons, qui a favorisé un riche héritage gastronomique reposant sur les produits à base de lait et de viande de brebis. Un des mets les plus connus de cette région c'est le bulz, une sorte de boule de polenta fourrée de fromage fermenté du genre burduf, une variété à patte molle plutôt salée. La farce peut également être enrichie de lardons fumés. Préparez une polenta plutôt ferme en ajoutant de la semoule de maïs dans de l'eau en ébullition tout en mélangent énergiquement avec un fouet. Prenez ensuite avec une louche de la polenta et posez-la sur une planche en bois. Mettez au milieu de la polenta une cuillerée de fromage et quelques lardons. Formez ensuite une boule que vous pouvez mettre sur un grill ou bien au four pendant quelques minutes. A la fin, vous pouvez la servir recouverte d'une couche de crème. Un autre plat traditionnel de la contrée de Sibiu c'est le ragoût de veau. 

 

 

Dans le cas des gîtes ruraux de la région, ce plat est souvent préparé à la marmite en plein air sur un feu de bois. Epluchez et coupez quelques oignons en julienne avant de les faire dorer dans de l'huile de tournesol. Coupez la viande de veau, entrecôte et palette par exemple, en cubes de deux centimètres de côtés avant de les ajouter aux oignons. Versez-y du bouillon de bœuf et laissez mijoter pendant une bonne heure et demie, voire plus, ou bien jusqu'à ce que la viande semble être bien cuite. Enfin coupez deux poivrons en julienne et trois oignons en cubes et mettez-les dans la marmite. Il faut évidemment saler et poivrer ce ragoût, y ajouter une ou deux feuilles de laurier et quelques verres de vin rouge. Vers la fin, il faut y mettre quelques gousses d'ail écrasées. Ce ragoût s'associe le plus souvent à la polenta et à un vin rouge à caractère, de la région de Târnave, par exemple.           

 

 

 

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Ines mer 24/04/2019 - 19:05

Ils comprennent pas les français ce que c'est " burduf". Ça n'existe pas ce mot dans la langue française. Vous auriez pu dire que c'est un fromage au gout semblable au roquefort. La c'est compréhensible.

Répondre
Commentaire avatar

Ionel Barariu sam 11/05/2019 - 19:18

Le mot "burduf" est le estomaque de dinde ,oie, soit de agneau,bien lavé et tenue dans sel non iodée,le fromage est du fromage frais fermenté pendant trois semaines,puis on énleve la croute forme ,on utilise que le coeur(la croute n'est pas jete ) le coeur est salée pui introduit dans le "burduf" pour étre fermentée sans avoir contact avec l'air.

Répondre

Communauté

VINE 21 - Travaillez et vivez autrement en Roumanie

Arthur Bergeret et Hugo Pillegand, deux amis lyonnais ayant beaucoup voyagé, sont finalement tombés amoureux de la Roumanie et ont décidé de poser leurs sacs à dos et de s'installer à Bucarest. En 201