Mercredi 22 août 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POLITIQUE - Un nouveau parti politique à partir de "Romania 100"

Par Gabriela Pîrloagă | Publié le 12/12/2017 à 00:00 | Mis à jour le 12/12/2017 à 00:00
dacian-ciolos-premier

Dacian Cioloș, l'ancien premier ministre technocrate, a annoncé dimanche qu'un nouveau parti politique émergera de sa plateforme « România 100 ».
Lors d’une conférence de presse, M. Cioloș a déclaré que sa nouvelle formation politique sera présentée dans les mois à venir et qu'elle sera prête à s’investir lors des prochaines élections. L’ancien premier ministre a également souligné que le parti sera ouvert à toute collaboration avec l'opposition et qu'il n'agira pas contre ceux qui partagent pas les mêmes principes et valeurs.


Dacian Cioloș, ancien ministre de l'agriculture puis commissaire européen à l'agriculture, a été premier ministre de décembre 2015 à décembre 2016 suite à la démission du gouvernement social-démocrate dirigé par Victor Ponta, intervenue sur la toile de fonds d'amples protestations contre la corruption engendrées par le tragique incendie dans la discothèque bucarestoise Colectiv. Malgré sa popularité auprès des électeurs libéraux, il a décidé de ne pas adhérer à un parti politique, ni de se présenter aux élections législatives de 2016.
Cependant, il a lancé une plateforme civique, appelée « România 100 », énonçant un ensemble de principes pour la gouvernance de la Roumanie et a aussi invité les partis politiques partageant ses principes à se joindre à lui. Le Parti libéral national (PNL) et l'Union Salvați Romania (USR) étaient prêts à soutenir Cioloș pour un nouveau mandat en tant que Premier ministre, s’ils remportaient les élections, mais ils ont perdu face au Parti social-démocrate (PSD).
Cependant, M. Cioloș et les membres de son cabinet ont continué à travailler au développement de bonnes pratiques de gouvernance à travers la plateforme « România 100 ». Récemment, l'ancien Premier ministre, a rejoint les protestations contre les amendements proposés par le PSD aux lois de la justice.

 

 

 

0 CommentairesRéagir

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - La cité de Rasnov, un voyage en l'an 1200

Pour cette dernière escapade avant les vacances, notre rédaction a voulu vous faire voyager à une toute autre époque, où les pieux et les lances remplaçaient les invectives, où il fallait creuser pour