Lundi 24 septembre 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Liviu Dragnea n'abandonne pas son plan visant à suspendre le président

Par Grégory Rateau | Publié le 12/07/2018 à 00:00 | Mis à jour le 12/07/2018 à 07:20
Photo : Flickr
11173078084_e49f1a1928_b

Les pourparlers sur le début de la procédure de suspension du président Klaus Iohannis se poursuivront dans le parti et dans la coalition au pouvoir, a déclaré Liviu Dragnea, le chef du Parti social-démocrate (PSD) au pouvoir, en ce début de semaine.

 

L'alliance au pouvoir composée du PSD et de l'Alliance des démocrates et des libéraux (ALDE) devait prendre une décision lundi sur la suspension ou non du président Iohannis. La raison principale de la suspension était le fait que le président avait reporté sa décision de révoquer le chef du département national anti-corruption (DNA) comme demandé par la Cour Constitutionnelle (CCR).

 

Iohannis a décidé lundi de révoquer le chef de la DNA, Laura Codruta Kovesi et donc la coalition au pouvoir a reporté la décision concernant la suspension éventuelle du président. Cependant, Liviu Dragnea a déclaré que le PSD et l'alliance au pouvoir poursuivraient les négociations sur le démarrage de la procédure de suspension du président. "Iohannis l'a révoquée après 30 jours (suite à la décision du CCR). Je ne pense pas qu'il l'ait fait pour se conformer à la Constitution, mais à cause des pressions engendrées par des calculs personnels, mais les discussions sur la suspension ont été non seulement générées par cette violation de la Constitution, mais aussi par une série de déviations constitutionnelles. Le fait qu'il ait pris l'habitude de bloquer et de retarder presque toute loi du Parlement et toute initiative gouvernementale [...] Les pourparlers sur la suspension continueront donc au sein du parti et seront également discutés au sein de la coalition ", a déclaré M. Dragnea.

 

"C'est une discussion importante que nous devons prendre très au sérieux, ce n'est pas un jeu, car malheureusement le président ne respecte pas la Constitution depuis longtemps, il ne respecte pas non plus ses devoirs. Il n'a d'ailleurs plus le pouvoir d'être le président des différents partis, il ne peut plus continuer à arbitrer les différents pouvoirs de l'Etat car cela a déjà conduit à de nombreux blocages ", a ajouté Liviu Dragnea.

 

Le leader social-démocrate a également déclaré que la révocation du procureur en chef de la DNA n'est une victoire pour personne. Le ministre de la Justice, Tudorel Toader, a demandé le licenciement de la responsable de la DNA, Laura Codruta Kovesi, en février dernier, invoquant 20 actes intolérables et des faits liés à son activité en tant que responsable de cette institution. Le président a d'abord refusé de signer le décret révoquant Kovesi, mais Toader a renvoyé la situation devant la Cour constitutionnelle, invoquant un conflit constitutionnel entre la présidence et le gouvernement. La Cour a statué que le président doit signer le décret de révocation de Kovesi et, 30 jours après la décision de la Cour, Iohannis a signé le décret de révocation du chef de la DNA.

 

 

 

 

 

 

Source : https://www.romania-insider.com/liviu-dragnea-plan-suspend-president/

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Nonoscu jeu 12/07/2018 - 08:07

Il n'a qu'un objectif, arriver par tous les moyens à la tête de l'état pour dominer la Roumanie. But non avoué, se blanchir de toutes ses magouilles ainsi que celles de ses copains. Il peut y réussir vue l'indolence du peuple.

Répondre
Commentaire avatar

Hb jeu 12/07/2018 - 07:52

Effectivement ce n'est une victoire pour personne. Dragnea est la caricature des politiciens biberonnés au FSN comme son équivalent de droite (si tant est qu'il soit de gauche) Băsescu. Malheureusement il tient pas mal de monde au PSD... "Je te tiens, tu me tiens, par la dosarette....". Pour autant il ne faut pas croire que c'est plus joli ailleurs. Iohannis joue le résistant alors qu'il a quelques vilaines histoires aussi....

Répondre