Mardi 11 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Roumanie perd l'un de ses plus grands cinéastes, Lucian Pintilie

Par Grégory Rateau | Publié le 18/05/2018 à 00:00 | Mis à jour le 18/05/2018 à 07:18
Photo : (Photo source: TIFF)
pintilie-marineci-ceremonie-inchidere-003

Lucian Pintilie, l'un des metteurs en scène roumains les plus appréciés, est décédé ce mercredi 16 mai à l'âge de 84 ans. Il avait été hospitalisé à l'hôpital Elias de Bucarest il y a de ça quelques jours.

 

Lucian Pintilie est né en 1933 à Tarutino, en Bessarabie. Diplômé de l'Institut du Cinéma de Bucarest, il entame une longue carrière au cours de laquelle il réalise de nombreuses productions théâtrales, lyriques et cinématographiques en Roumanie et à l'étranger. Il est considéré comme l'un des plus grands metteur en scène de théâtre et réalisateur de cinéma en Roumanie et il a inspiré la nouvelle génération de cinéastes roumains, récompensés dans des festivals internationaux, tels que Cristi Puiu, Corneliu Porumboiu et Andrei Serban. Il a également travaillé avec certains des plus grands acteurs roumains, tels que Victor Rebengiuc, Maia Morgenstern, George Mihaita, Vladimir Gaitan, Dorina Chiriac et Mariana Mihut.

 

L'un de ses premiers films, Reconstituirea (La Reconstitution), sorti en 1968, est considéré par certains critiques comme le meilleur film de l'histoire du cinéma roumain. Deux de ses films, O vara de neuitat (Un été inoubliable) - 1994 et Prea Tarziu (Too Late) - 1996, ont été sélectionnés dans la compétition officielle du Festival de Cannes. Un autre de ses films, Terminus Paradis, lui a valu le grand prix du festival du film de Venise en 1998.

 

Pendant le régime communiste, certaines pièces de théâtre de Lucian Pintilie ont été interdites. Il a quitté le pays en 1973, après que le régime ne lui ait plus permis d'y travailler. Il a dirigé des pièces de théâtre et des opéras en France et aux États-Unis et est finalement revenu en Roumanie après la révolution de 1989.

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

REVEDEST lun 21/05/2018 - 11:24

Adieu à toi , tu vivras éternellement pour " LE CHENE", le second film roumain vu à Paris après la Révolution, resté gravé dans mes cellules. Tout est amour.

Répondre