Mercredi 15 août 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FACEBOOK - Des comptes Facebook bloqués durant les manifestations

Par Gabriela Pîrloagă | Publié le 29/11/2017 à 00:00 | Mis à jour le 29/11/2017 à 06:57
social-network-76532_640

Depuis dimanche soir, des dizaines de Roumains se sont plaints que leurs comptes Facebook avaient été bloqués suite à la publication ou à la distribution de commentaires relatifs aux manifestations anti-gouvernementales qui ont eu lieu dimanche soir.

 


Selon hotnews.ro, la plupart d'entre eux ont affirmé que ce qu’ils ont partagé sur les réseaux sociaux avait été étiqueté comme étant « suspect de spam » ou bien qu’ils avaient été informés par un message qu'ils avaient été pénalisés pour ne pas avoir respecté les normes de la communauté virtuelle.

 


La plupart des plaintes ont été affichées sur la page Facebook de Dragoș Stanca. Celui-ci gère l'agence média locale Thinkdigital, qui collabore avec Facebook sur des campagnes publicitaires locales et d'autres projets de communication sur les médias sociaux. Il a affirmé qu'il essaierait d’en apprendre plus et de déterminer s'il s'agissait d'un phénomène coordonné ou non.

 


Parmi ceux qui se sont fait partiellement ou complètement bloquer leurs comptes Facebook, il y avait plusieurs blogueurs, vlogeurs et journalistes, qui ont déclaré qu'ils ne pouvaient plus afficher ou partager des commentaires ou des photos des manifestations contre la coalition au pouvoir le dimanche soir. Certains d'entre eux ont annoncé qu’ils pouvaient se servir de nouveau de leurs comptes après quelques heures, tandis que d'autres déclarent avoir encore des problèmes.

 

Le dimanche passé, plus de 15 000 personnes ont rejoint les manifestations anti-gouvernementales à Bucarest.

0 CommentairesRéagir

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - La cité de Rasnov, un voyage en l'an 1200

Pour cette dernière escapade avant les vacances, notre rédaction a voulu vous faire voyager à une toute autre époque, où les pieux et les lances remplaçaient les invectives, où il fallait creuser pour