Lundi 20 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ECO-TOURISME - Entre vélo, nature et respect de la culture locale

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 09/05/2016 à 22:00 | Mis à jour le 09/05/2016 à 16:29

Encore marginal il y a quelques années, l'écotourisme se développe de plus en plus en Roumanie, notamment dans les Carpates. L'association Carpat'Bike est l'une des pionnières dans ce domaine. Depuis plusieurs années, elle organise Bike and Wine, un périple en vélo d'une journée au milieu des collines viticoles de Dealu Mare, à une heure de Bucarest. Reportage.

Photo : R?zvan Radu

Des collines à pertes de vue, striées par des vignes vertes. Dealu Mare, grande colline en roumain, est sans doute la région viticole la plus prestigieuse de Roumanie. Sur les chemins en terre qui serpentent ce paysage magnifique, un groupe de cyclistes guillerets pédalent sans se presser. ''C'est gratifiant de savoir qu'on participe à ce genre de tourisme et que tout le monde en profite, explique sur son vélo Anne-Cécile, une expatrié française qui s'est laissée séduire par Bike and wine. On aide des locaux à mettre en valeur une région très belle, qui mérite d'être vue et développée.''

Depuis 2008, l'agence touristique Carpat'Bike donne à voir la Roumanie sous un autre angle, en organisant des visites guidées thématiques comme le Bike and Wine. Le principe : une journée de vélo à travers la région viticole de Dealu Mare, avec un premier arrêt dans une cave pour une dégustation et un deuxième au musée Conacul Bellu, dans le village d'Urla?i. ''Les routes qui serpentent les collines de cette région viticole sont facilement praticables et peu fréquentées, ce qui est idéal pour un parcours cycliste, explique Oana Soare, guide et co-responsable de Carpat'Bike. Le vin et le vélo : nous avons pensé que ces deux atouts pouvaient être combinés pour promouvoir cette région qui est encore peu connue par rapport à Sinaia ou la vallée de Prahova.'' Il s'agit, de plus, d'un tourisme responsable, puisque que Carpat'Bike travaille avec des petits viticulteurs locaux et encourage le développement du cyclisme en proposant des vélos à louer pour la journée. ''Le vélo est un moyen de transport de plus en plus répandu en Roumanie, mais nous manquons de structures, ajoute Oana Soare. Actuellement nous bataillons pour obtenir des parcours et des voies réservées aux cyclistes, notamment en ville, mais les choses progressent assez rapidement.'' Membre de l'Association roumaine d'éco-tourisme, Carpat'Bike soutient de nombreuses initiatives dans les régions couvertes par leurs tours. C'est le cas du projet Balkan Velo Trail, lancé par la Commission Européenne en 2011 afin de créer un itinéraire cyclable rattaché au réseau EuroVelo.

Le tourisme sportif en pleine expansion

Encore inconnue pour les touristes étrangers il y a 10 ans, la Roumanie s'ouvre peu à peu aux européens et autres nationalités. Des prix très attractifs et des services de plus en plus qualitatifs ont permis une augmentation de 17,2  % du nombre de séjours touristiques en 2015, par rapport à 2014, selon les chiffres de l'Institut national de la Statistique (INS). Et parmi les 10 millions de touristes recensés, environ 2 millions étaient des étrangers. Et cette tendance ne semble pas s'affaiblir. Du coup, les questions de la protection du patrimoine, de la mise en valeur des cultures régionales et du développement économique local se posent de plus en plus. Dans ce contexte, les initiatives promues par Carpat'Bike semble allier l'utile à l'agréable. Mais s'agit-il d'une recette miracle pour promouvoir le tourisme roumain tout en redynamisant l'économie locale ? ''La Roumanie a un fort potentiel touristique, mais les Roumains ne le comprennent pas encore, explique le consultant touristique indépendant Traian B?dulescu. Dans une entreprise, les employés doivent être les premiers à croire en leur marque, pour ensuite la présenter sous son meilleur jour aux clients. C'est la même chose avec la Roumanie. Les Roumains doivent croire en son potentiel pour qu'elle puisse se développer.'' De plus la Roumanie dispose de sérieux atouts pour les amoureux de la nature et du sport, qui sont de plus en plus nombreux en Europe de l'Ouest. ''Nos voies cyclistes se sont développées et des touristes viennent dans la région du Danube ou des Carpates spécialement pour ces parcours, ajoute Traian B?dulescu. Le tourisme d'aventure s'est également amplifié avec le rafting ou encore la randonnée.'' 

Pauline Choitel (www.lepetitjournal.com/Bucarest) Mardi 10 mai

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - Destinations pour découvrir l’artisanat traditionnel

Que ce soit la poterie, la sculpture du bois, le tissage ou encore la peinture des oeufs, l'artisanat traditionnel reste une des richesses qui fait la fierté de la Roumanie et compte encore aujourd'hu

Sur le même sujet