Lundi 25 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DNA- Manifestations pour soutenir Kovesi suite à la décision de la CCR

Par Grégory Rateau | Publié le 01/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 01/06/2018 à 11:16
Manifestation, Kosevi, DNA

La Cour constitutionnelle roumaine (CCR) a pris la décision, mercredi, selon laquelle le président Klaus Iohannis devrait entériner la décision du ministre de la Justice, et destituer la procureure en chef du Parquet anticorruption de Bucarest, Laura Codruta Kovesi.

Les procureurs du Parquet national anticorruption de Bucarest (DNA) ont tiré jeudi un signal d’alarme via un communiqué de presse, concernant la possible mise à pas de l’indépendance des procureurs face au pouvoir politique.

L’ambassade des Etats Unis à Bucarest a confirmé qu’elle suivait de près les événements suite à la décision de la Cour relative à la révocation du chef de la DNA de ses fonctions.

Il faut rappeler que le 22 février dernier, le ministre de la Justice, Tudorel Toader, avait demandé le renvoi du procureur en chef de la DNA, Laura Codruta Kovesi, invoquant 20 actes intolérables et des faits liés à son activité à la tête de cette importante institution.

La section des procureurs du Conseil Supérieur de la Magistrature a émis un avis négatif sur la demande du ministre de la Justice et le président Klaus Iohannis a annoncé plus tard qu'il ne révoquerait pas le chef de la DNA. Il a motivé sa décision en disant que les arguments du ministre de la Justice n'étaient pas convaincants.

Le ministre de la Justice s'est ensuite rendu devant la Cour constitutionnelle et a invoqué un conflit constitutionnel entre la présidence et le gouvernement. Il a soutenu que le ministre de la Justice avait l'autorité et les instruments nécessaires pour prendre des décisions concernant les procureurs et que le président n'avait aucun moyen d'évaluer l'activité des procureurs.

La présidence avait bien fait valoir que c'est le président qui nomme le procureur en chef de la DNA, à la proposition du ministre de la Justice. Le président a le droit de refuser une nomination qu'il estime inapte et il a donc le droit de refuser de révoquer le procureur général de la DNA.

A Bucarest, hier soir, des milliers de personnes ont manifesté pour protester contre la décision de la Cour Constitutionnelle qui demande au président Klaus Iohannis d'émettre un décret de révocation de ses fonctions du chef de la Direction nationale anti-corruption, Laura Codruta Kovesi. Les participants à la manifestation ont scandé des slogans contre la Cour Constitutionnelle et contre le principal parti de la coalition gouvernementale, le PSD, qu'ils accusent de vouloir arrêter la lutte contre la corruption et de subordonner les magistrats. Des protestations similaires ont eu lieu à Timisoara, dans l'ouest et à Sibiu, dans le centre. 

 

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Hb lun 04/06/2018 - 08:02

Bien sûr il n'y a que le gouvernement PSD qui vole et escroque. On a déjà oublié les années Băsescu ? Faut-il revenir sur la casserole Iohannis du temps où il était maire de Sibiu ? Le PNL a instrumentalisé la DNA pour éliminer le parti rival. Et comme le PNL est nettement plus orienté vers l'UE les grands médias capitalistes défendent son point de vue... Comme les spoliateurs occidentaux venus "faire des affaires" en Roumanie.

Répondre
Commentaire avatar

Nonoscu ven 01/06/2018 - 10:07

"Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage". Ce proverbe est le parfait résumé de la situation. Dragnea en parfait marionnettiste dirige tous ses guignols pour faire oublier le bruit des casseroles qui le suit lorsqu'il se déplace. Ça commence à puer dans ce pays!

Répondre
Commentaire avatar

domroll dim 03/06/2018 - 17:37

Tout à fait , cette bande de mafieux fait tout ce qu'il faut pour eviter un proces,ils bafouent la Démocratie, il faut se battre vite sinon il sera trop tard

Répondre
Commentaire avatar

Carada ven 01/06/2018 - 09:22

Oui comme cela ce gouvernement pourra enfin être libre et faire comme bon lui semble, et continuer à voler, et escroqué tout le monde sans aucun impunité Vraiment dommage et j'espère que monsieur le Président ferra le bon choix

Répondre