Mercredi 24 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ACTUALITE - Les actus de la semaine (28 août-1 septembre)

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 31/08/2017 à 22:00 | Mis à jour le 01/09/2017 à 04:33

 

L'essentiel de l'actualité qu'il ne fallait pas rater cette semaine! Séance de rattrapage, en partenariat avec avec la Radio Roumanie internationale - RRI.

 

Justice - Le controversé projet de modification des lois de la justice attend l'avis du CSM


Le ministère de la Justice a publié jeudi son projet qui modifie la législation de la Justice roumaine. Le document entend notamment changer les critères d'évaluation professionnelle des magistrats et les manières de promotion au sein des instances judiciaires et des parquets. Il réforme aussi les procédures de désignation des chefs des tribunaux et des parquets, offre des solutions aux situations où les magistrats ne peuvent pas exercer leurs fonctions et propose des moyens pour rendre plus efficace l'activité des parquets et des instances.
L'une des mesures phare de ce projet annoncé par le ministre de la Justice, Tudorel Toader, vise la désignation par le Conseil Supérieur de la magistrature, sur proposition du ministre de tutelle, des procureurs en chef des parquets Général, Anticorruption et de la Direction d'investigation des infractions liées à la criminalité organisée et au terrorisme. Cette procédure exclut toute implication du chef de l'Etat dans ce processus, comme c'est le cas actuellement. Le ministre de la Justice souhaite également créer une direction spécialisée dans les enquêtes pénales visant les magistrats.
Ce paquet législatif attend désormais l'avis du Conseil supérieur de la magistrature, organisme qui veille sur l'indépendance du secteur judiciaire roumain. Les propositions ont été durement critiquées par les principaux acteurs du domaine et ont fait descendre les Roumains dans les rues de plusieurs grandes villes du pays. Le Parquet anticorruption a rejeté la plupart des propositions formulées par le ministre Tudorel Toader, les considérant comme une forme de pression sur l'activité professionnelle des procureurs. Pour sa part, le procureur général, Augustin Laz?r, a estimé que ces modifications affecteraient l'indépendance de la magistrature et le fonctionnement des institutions judiciaires.

 

Carburants ? Les transporteurs roumains mécontents de la majoration de l'accise sur les carburants


Les transporteurs roumains ont critiqué jeudi la décision du gouvernement de Bucarest de majorer l'accise sur les carburants, estimant que le secteur allait entrer dans une « étape noire » de son existence. La Fédération des opérateurs roumains des transports routiers a fait savoir que tout centime d'euro de plus dans le prix de l'essence et du diesel se répercute sur la compétitivité des compagnies roumaines spécialisées et amènera les chauffeurs de poids lourds travaillant sur des routes à l'étranger à alimenter leurs véhicules à l'extérieur des frontières du pays. Le gouvernement de Bucarest a décidé mercredi de majorer en deux temps la taxe sur les carburants, le 15 septembre et respectivement le 1er octobre. Cet échelonnement est nécessaire afin de ne pas impacter la consommation, cette majoration pouvant engendrer des hausses des prix et donc une baisse de la consommation qui se répercuterait sur le budget de l'Etat, a expliqué le ministre des Finances, Ionut Misa.

 

Vaccins - L'Institut Cantacuzino doit redevenir fonctionnel pour garantir la production de vaccins


L'Institut Cantacuzino de Bucarest, dont le rôle stratégique est de garantir l'indépendance de la Roumanie dans la production de vaccins, doit redevenir fonctionnel. Pour s'assurer que cela arrive, il sera transformé en unité militaire. Cette déclaration a été faite par le premier ministre roumain Mihai Tudose, qui a demandé aux ministres de la Défense et de la Santé d'élaborer, d'ici un mois, un projet d'acte normatif visant à subordonner l'Institut Cantacuzino au ministère de la Défense. Créé en 1921, l'institut est une marque roumaine riche d'une historie de presqu'un siècle et de nombreuses performances. Avant 1990, l'Institut Cantacuzino avait un portefeuille consistant côté production de vaccins. Par la suite, l'absence de financements, une gestion inadéquate et le non-respect des normes imposées par l'Organisation Mondiale de a Santé - tout cela a entraîné l'arrêt de la production, tour à tour, de chaque vaccin.

 

Education - Rencontre entre le premier ministre et les syndicats de l'éducation


Le premier ministre du gouvernement de gauche de Bucarest, Mihai Tudose, a rencontré lundi les syndicats de l'éducation, pour une discussion concernant les problèmes majeurs de ce domaine. Parmi les sujets abordés - l'élaboration d'une Loi de l'éducation nationale, les programmes scolaires obsolètes, le sous ? financement du système et les injustices auxquelles se heurtent les employés de l'éducation. A la fin des discussions, les représentants des syndicalistes ont reçu des assurances de la part du premier ministre que cette année, les enseignants toucheraient l'intégralité des droits salariaux gagnés en justice. Selon Eurostat, en 2015, la Roumanie occupait la dernière place en Europe pour les sommes dépensées au titre de l'éducation, avec 248 euros par habitant, alors que la moyenne européenne a été de 1400 euros. La Roumanie se classe dernière dans l'Union même pour le pourcentage du PIB alloué à l'éducation, seulement 3,1%, suivie par l'Irlande, avec 3,7%, la Bulgarie et l'Italie, les deux avec 4%.

 

La rédaction, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) vendredi 1 septembre 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir