Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES - Guide Vert Michelin: la Vallée de Prahova, Sinaia-Bușteni

Par Escapades en Roumanie | Publié le 27/07/2018 à 00:00 | Mis à jour le 14/08/2018 à 09:44
Castelul_Peles,_Sinaia_-_Vedere_panoramica

Votre Guide Vert Michelin vous propose pour cet été, un voyage à Sinaia et à Busteni sur les traces de la royauté roumaine.

 

Représentant un passage entre la Valachie et la Transylvanie, la Vallée de Prahova (Valea Prahovei) est l'une de plus célèbres destinations touristiques des Carpates (Carpați), attirant de nombreux touristes grâce à ses divers objectifs et ses paysages impressionnants. Les villes et stations de montagne telles que Sinaia, Azuga, Bușteni ou Predeal (la ville de Roumanie située à la plus grande altitude - environ 1 000 m) attirent les amateurs des sports d'hiver, des randonnées en montagne et du VTT ou tout simplement des balades en nature.

bucegi-caraiman-roumanie

 

Sinaia


Toujours associée à la royauté dans la mémoire du peuple roumain, la ville de Sinaia se situe au pied de montagnes Bucegi et tire son nom du Monastère Sinaia, bâti ici à la fin du 17e siècle par Mihail Cantacuzino (comme souvenir de son pèlerinage au mont Sinaï et à Jérusalem), le neveu du voïévode de la Valachie, Radu Șerban.


Même si la région était peu habitée durant le moyen âge, aux 15-16e siècles on retrouve dans cette région deux ermitages en bois sur l’emplacement desquels Mihail Cantacuzino élève le monastère dans le style Brancovenesc.


La deuxième église, se trouvant à droite de l’entrée, a été bâtie au 19e siècle. Plus imposante, elle va vous impressionner par son intérieur superbement décoré avec candélabres de Vienne, meubles dorés en bois de sycomore dans la nef et en bois de chêne dans le narthex. L’intérieur a été peint par le Danois Aege Exner et abrite les deux trônes utilisés par la famille royale pendant la messe. Les deux icônes se trouvant dans le narthex ont été offertes en 1903 par le tzar Nicolas IIe de Russie à l’occasion de baptême du prince Nicolae, le fils du roi Ferdinand Ier de Roumanie. Le monastère de Sinaia abrite aussi le tombeau de Take Ionescu, premier ministre de la Roumanie pendant le période de l'entre-deux-guerres et une petite chapelle.

monastère-sinaia-roumanie

 

La ville de Sinaia est surtout connue pour ses deux magnifiques châteaux.


Le Château de Peleș a été construit et aménagé entre 1875 et 1914, à l’initiative du roi Carol Ier de Roumanie (né prince de Hohenzollern-Sigmaringen), qui transforma cette ville en résidence royale d’été. Un collectif d’architectes ont contribué à sa construction, dont Johannes Schultz, Émile André Lecomte du Noüy et Karel Liman, avec comme source d'inspiration la structure d’un chalet suisse sur deux étages, décoré en style allemand Fachwerk, mais comprenant aussi des éléments de la néo-Renaissance allemande et de la Sécession viennoise. Le château fut un symbole de la modernité à son époque, ayant 160 pièces électrifiées et équipées de chauffage central. Le décoration intérieure est somptueuse et comprend meubles et ornements réalisés par les plus grands artisans de l’époque, qui vous feront voyager à travers la culture et l’art européen et orientale (la salle dans le style Mauresque). Les impressionnantes collections d’armes et d’armures, de livres, de montres, de tapisseries, d’objets en verre, ainsi que les riches travaux en bois, les magnifiques vitraux, et les fresques peintes par Gustav Klimt vous feront rêver.  Le château de Peleș est ouvert au public depuis 1953.

château-peles-sinaia

château-peles-sinaia

château-peles-sinaia

 

Son petit frère, le Château de Pelișor, a été construit entre 1899 et 1902 par le roi Carol Ier, pour les héritiers de la couronne roumaine, Ferdinand Ier (son fils, le futur Unificateur de la Roumanie, en 1918) et Maria (née Marie d’Edimbourg). Son architecte a été Karel Liman et son décorateur Bernhardt Ludwig (qui a travaillé aussi au château de Peleș), avec la participation du future reine Maria. Avec 99 pièces, le château comprend des éléments dans le style Fachwerk, mais aussi dans le style de l’architecture traditionnelle roumaine, le style Brancovenesc, et le style Art Nouveau. Une des plus impressionnantes salles est la Chambre d’Or, vous allez aussi vous régaler en admirant une œuvre d’Alphonse Mucha. Le Pelișor est ouvert au public depuis 1993.  

 


Bușteni


Située au pied des montagnes Bucegi et à 8 km de Sinaia, la ville de Buşteni tire ses origines d’un petit village de montagne, depuis la fin du 18e siècle . Située à 880 m d'altitude, elle est le point de départ de nombreuses randonnées de montagne, qui relient certains des monuments naturels les plus célèbres de Roumanie tels que Babele, Cascada Urlătoarea et le Sphinx de Bucegi.

babele-busteni-roumanie

sfinx-busteni-roumanie

sfinx-busteni-roumanie

 

Sculpté à travers l'érosion due au vent, à l'eau et aux différences de température, le Sphinx de Bucegi (auquel on peut accéder aussi par téléphérique), est situé à une altitude de 2 216 m, et tire son nom de sa similitude avec le Grand Sphinx de Gizeh. On dit qu’il est l’image d’une ancienne divinité du temps des Pélasges, ce qui a contribué à la naissance de nombreuses légendes et mystères.


Situées aux environs du Sphinx et du pic Baba Mare, Babele sont un groupe de roches formé par le même processus naturel que le Sphinx. Une des légendes raconte que Babele étaient autrefois les autels géants d'une vieille civilisation, générant certaines énergies. L’ensemble était dédié à la Terre, au Ciel, au Soleil et à la Lune, au dieu de la guerre et au dieu de l'agriculture.

sfinx-busteni-roumanie

 

Depuis Babele, en continuant sur un sentier de montagne, vous arriverez à la Croix des Héros de la Nation (Crucea Eroilor Neamului), un imposant monument situé sur le pic de Caraiman, qui surplombe la ville. À une altitude de 2 291 m, elle a été construite entre 1926 et 1928 pour commémorer les héros roumains de la Première Guerre Mondiale. Selon le Livre Guinness des records, ce monument serait la plus haute croix élevée sur un sommet de montagne.

 

* Mentions spéciales:

  • Le Château de Cantacuzino (style Néo-Roumain), construit à Bușteni (quartier Zamora) par Gheorghe Grigore Cantacuzino (également connu sous le nom de "Nababul" - le Nabab) en 1910, sur le site d’un ancien châlet de chasse
  • Le Parc Dimitrie Ghica de Sinaia, avec son Casino bâti entre 1911-1912
  • Les téléphériques de Sinaia et de Bușteni

 

Pour les arrêts nécessaires nous vous recommandons à Sinaia:
Hébergement : Vila Economat, Str. Peleșului nr. 2; Vila Oblique, str. Drum Cota 1400 nr. 3A; Marami, str. Furnica nr. 52


Restauration : Bucegi, B-dul Carol I, nr. 22 ; Taverna Sârbului, Calea Codrului, nr. 34

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites internet: https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et photos:
Andra-Florentina
Mihnea-Cristian Popa  
Raluca-Elena Iarca
Theodor Cepraga

 

Plan de ville Sinaia: Cartographie Michelin

plan-ville-sinaia-roumanie

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir