Mercredi 27 janvier 2021

ESCAPADES - 4 raisons de visiter la région des Fagaras

Par Escapades en Roumanie | Publié le 20/11/2020 à 00:00 | Mis à jour le 20/11/2020 à 06:52
Photo : Wikimedia / Andrei Dan Suciu
ESCAPADES - 4 raisons de visiter la région des Fagaras

Cette semaine notre rédaction vous fait découvrir la région des Fagaras. L'occasion de prendre le grand air et de un peu d'altitude.

 

 

La cité de Fagaras

Construite à la fin du XIVe siècle, la Citadelle de Fagaras est parmi les citadelles les plus grandes et les mieux préservées de Roumanie. Avec des murs massifs et entourée d'un fossé, elle a été érigée dans le but de protéger le sud-est de la Transylvanie contre les invasions des Tatares et des Ottomans. Elle est devenue célèbre lorsque le prince Mihai Viteazu l’a occupée en 1599 et l’a ensuite offerte en cadeau à sa femme, Mme Stanca, qui en fit un lieu connu pour ses bals annuels où étaient invités tous les nobles transylvains. Avec une histoire de plus de 600 ans, la citadelle est toujours aussi impressionnante et respire encore aujourd'hui un air médiéval typique. Vous pourrez visiter ses 5 tours, les 6 maisons du deuxième étage, la chambre à coucher du Prince, la Fontaine, l’endroit où avaient lieu les pendaisons mais aussi des cellules communistes car, entre 1948 et 1960, au sein de la cité existait une prison pour détenus politiques parmi les plus terrifiantes du pays. Si vous vous y rendez l'après-midi ne ratez surtout pas la relève de la garde qui a lieu chaque jour à 15h précises.

 

 

Le monastère de Carta

Saviez-vous que dans le petit village de Carta se trouve la seule abbaye cistercienne de Roumanie ? Et bien plus, elle est la plus orientale de toutes les abbayes cisterciennes médiévales d'Europe. Fondée par des moines cisterciens en 1205, l'abbaye de Carta a été érigée avec l’aide d’artisans venus tout droit de France. Le monastère a eu un rôle important dans l’histoire politique et culturelle de la Transylvanie médiévale, il a aidé par exemple au développement de l’architecture gothique dans la région. D’ailleurs c’est ses moines qui introduisirent en Roumanie des cépages de Bourgogne. Aujourd’hui l'abbaye, partiellement en ruine, en impose toujours avec son architecture gothique, ses colonnades, ses arcades et ses rosaces, qui donnent à l’endroit un air mystérieux. Les moines qui y ont vécu étaient connus pour leur style de vie ascétique et on racontait qu’ils mouraient très tôt à cause des conditions de vie drastiques qu’ils s’imposaient. On y trouve d’ailleurs un cimetière où ils sont enterrés et on raconte que leurs fantômes hantent aujourd'hui les lieux. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si on a tourné ici le film d’horreur « La nonne ».

 

 

 

Les randonnées

Vous ne pourrez pas explorer véritablement la région des Fagaras sans faire une randonnée dans ses majestueuses montagnes. Vous avez une jolie randonnée à faire aux alentours de la cabane Valea Sambetei, qui vous plongera dans un paysage de carte postale dominé par les crêtes vertigineuses des montagnes. Depuis la cabane vous pourrez aussi vous rendre à une cellule creusée dans la roche, où vécut pendant des années le père Arsenie Boca. Pour les plus courageux vous pourrez grimper jusqu’à « Fereastra Mare a Sambetei » et plus loin encore jusqu’aux sommets Vistea Mare ou Negoiu. Plus d'infos ici. Enfin, si vous avez plusieurs jours à disposition, vous pourrez entamer une randonnée jusqu'au "Toit de la Roumanie", le sommet Moldoveanu, le plus haut du pays, à 2544 mètres d'altitude.

 

 

 

L'église rupestre de Sinca Veche

Connu sous le nom du « temple des ursite* » ce monastère creusé dans la roche, aux pieds des montagnes Fagaras, attire les amateurs du surnaturel ou ceux en quête de spiritualité, fascinés par les légendes du lieu mais aussi par sa beauté. Des chemins en terre qui serpentent à travers la forêt vous conduiront à cette église souterraine formée de 9 pièces plongées dans la pénombre. Une grande partie du mystère entourant ce lieu est dû à ses origines incertaines mais aussi à son architecture inédite: l’église possède deux autels, ce qui fait dire à certains qu’elle ne serait pas d’origine chrétienne, et qu’ici aurait existé un temple dace il y a 2000 ans, mais aucun document n’existe pour étayer cette hypothèse. Vous pourrez admirer les différentes pièces avec leurs fenêtres minuscules, les galeries d’accès, les inscriptions qu'on trouve sur les murs et surtout la tour intérieure de l'église, creusée dans la roche, par où rentrent timidement quelques rayons de soleil. Les locaux racontent que c’est par cette tour, haute de 10 mètres que rentreraient les énergies et qu’en dessous existerait un tunnel de communication avec la cité de Rasnov. On raconte qu’une fois arrivé dans la grotte, tout signe de fatigue disparaît comme par miracle et le corps est rempli d’une énergie nouvelle, certains racontent même que le lieu guérirait certaines maladies.

* Dans le folklore roumain : êtres féminins qui apparaissent lors de la naissance d’un enfant pour prédire son avenir; divinités du destin semblables aux Moires

 

 

 

Les truites

N’oubliez pas de goûter aux fameuses truites des Fagaras ! Vous trouverez plusieurs élevages de truites où vous pourrez vous régaler: essayez celui d’Albota ou celui du village de Dejani qui était le préféré de Ceausescu !

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir