BUCAREST DE POCHE - Ces monuments que les Bucarestois adorent détester

Par Découvrez Bucarest | Publié le 17/10/2018 à 00:00 | Mis à jour le 17/10/2018 à 10:10
Photo : Wikipedia
1024px-Monumentul_Renasterii_Nationale

Chaque capitale a son lot de monuments insolites, réalisés par des artistes sans doute "incompris". Voici une sélection de monuments et de statues avec lesquels vous êtes sûrement déjà tombés nez à nez et qui n'ont pas dû vous laisser indifférents! Suivez notre guide!

 

 

Le mémorial de la renaissance – Gloire éternelle pour les Héros et la Révolution Roumaine de Décembre 1989

 

Ce monument de 25mètres, situé sur la Place de la Révolution ne vous a sûrement pas laissé indifférent ! Bucarestois et touristes se demandent jusqu’à aujourd’hui ce que peut bien signifier cette œuvre monumentale. Erigé à la mémoire des victimes de la Révolution de 89 par l’artiste Alexandru Ghildus, et cela malgré les protestations de Bucarestois opposés à sa construction, le monument a suscité dès le début de nombreuses polémiques. Parmi le florilège de surnoms qui lui ont été attribués, citons : « le pieu avec la pomme de terre », « circoncision ratée, « olive sur cure-dent », « la pomme de terre de la révolution », ou «  le tuyau et le testicule ».

monument-bucarest-revolution-pomme-de-terre


 

 

La Statue de l’Empereur Trajan

 

Ironisé comme étant le premier monument de Bucarest dédié aux chiens vagabonds, cette statue, qui était située sur les marches du Musée de l’Histoire sur calea Victoriei, représente "la genèse du peuple roumain: une fusion des Daces et des Romains" d’après son créateur, le sculpteur Vasile Gorduz. Or plusieurs éléments peuvent être déroutants: pourquoi l'Empereur Trajan est privé de sa toge et se retrouve les fesses à l'air? Pourquoi fait-il léviter l'étrange créature qui se trouve devant lui ? Mais d'abord, qu'est-ce donc que ce monstre hybride et pourquoi porte-il une écharpe? 

empereur-traian-statue-bucarest

 


Charles de Gaulle

 

Cette statue, inaugurée à l’occasion du XI Sommet de la Francophonie et représentant Charles de Gaulle descendant quelques marches, a aussi attiré les moqueries des Bucarestois. Située à l’entrée du parc Herastrau, là où se trouvait dans les années 50-60 la statue de Staline, elle a été surnommée « Le serveur » du fait de la position du personnage et de la pièce en textile qui pend à son bras. Charles de Gaulle aurait-il apprécié d'être assimilé à un serveur? Un café s'il vous plait Monsieur De Gaulle...

charles-de-gaulle-statue-bucarest

 

La Croix du Siècle

 

Même si elle a été réalisée par Paul Neagu, considéré comme un des plus importants artistes plastiques depuis Brancusi, cette sculpture formée d'un disque en bronze avec des trous dessinant une croix, située à l'intersection du Bd Aviatorilor avec Soseaua Nordului, n'a rien de déplaisant en soi, mais elle laisse tout le monde tout simplement indifférent. Toujours avec humour et une pointe de tendresse, elle a été surnommée par les Bucarestois: le "bouton", le "biscuit" ou encore l'"aspirine trouée".

 

 

croix-siecles-monument-bucarest

 

 

 

decouvrez-bucarest-vignette

Découvrez Bucarest

Découvrez Bucarest, ses bars, ses restos, l'histoire qui se cache derrière ses lieux mythiques, ses endroits méconnus.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale