Jeudi 29 octobre 2020

Gestion durable des minerais de haute mer (DSM) du Pacifique

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 16/07/2018 à 08:47 | Mis à jour le 16/07/2018 à 09:08
Gestion durable des minerais de haute mer (DSM) du Pacifique

Les pays et territoires insulaires du Pacifique se sont engagés à gérer durablement les minerais de haute mer (DSM) et la gouvernance des océans à long terme en peaufinant un projet d'accord régional aux Fidji.


L'Accord établit une coopération entre les pays et territoires insulaires du Pacifique pour soutenir une gestion responsable des ressources en eau profonde dans la région. Ce travail est mené par la Communauté du Pacifique (CPS) à travers le développement de cadres législatifs critiques et le soutien aux pays pour garantir des approches basées sur des preuves efficaces et durables pour l'utilisation de ces ressources.

M. Andrew Jones (1), Directeur de la Division géosciences, énergie et maritime (GEM) de la CPS, a déclaré que de nombreux États et Territoires insulaires océaniens avaient un grand potentiel pour accéder aux ressources minérales profondes.

« L'exploration du DSM est déjà en cours dans la région et cet accord garantira que les pays sont effectivement légiférés et protégés tout en s'assurant que des pratiques durables sont utilisées pour extraire toutes les ressources. À ce jour, Nauru et Tonga ont parrainé des sociétés étrangères pour sécuriser des concessions d'exploration sur leur territoire, tandis que Kiribati et les Îles Cook ont créé des entreprises publiques pour explorer l'extraction du DSM », a-t-il déclaré.

Ce projet d'accord a été affiné lors du récent atelier régional sur les minéraux des grands fonds marins du Pacifique à Nadi (2-4 juillet), avec le soutien de représentants des pays du Pacifique. Les consultations finales se tiendront maintenant et devraient être terminées d'ici octobre, l'accord final devant être présenté aux dirigeants et représentants du Pacifique en 2019.

L'atelier a été coordonné par la CPS en collaboration avec l'assistance financière et technique de PEW Charitable Trusts et du Secrétariat du Commonwealth.

 


 

Andrew Jones Director of Geoscience, Energy and Maritime at the Pacific Community (1) Andrew Jones est titulaire d'un doctorat et d'un baccalauréat en sciences de la terre de l'Université du Queensland.

Andrew a 17 ans d'expérience de travail avec les équipes d'extraction et de développement de Geoscience Australia. Il a occupé des postes de haute direction la plupart du temps, notamment la planification, la gestion et la réalisation de plus d'une douzaine de projets financés par des donateurs au nom du ministère des Affaires étrangères et du Commerce (MAECD) et des gouvernements étrangers; et a également développé et géré un vaste réseau de parties prenantes à des niveaux supérieurs dans plusieurs agences gouvernementales régionales et avec des organisations multilatérales telles que l'ONU et la Banque mondiale.

Il a pris ses fonctions au sein de la CPS en octobre 2017.

 

Nous vous recommandons

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Reconfinement : les expatriés peuvent-ils rentrer en France ?

Les Français de l’étranger peuvent-ils revenir en France ? Les frontières extérieures sont-elles fermées ? Les questions s’accumulent concernant les allées et venues entre l’Hexagone et l’étranger.

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet