Jeudi 20 janvier 2022
TEST: 3548

Visas, tests, quarantaine... quelles sont les conditions d'entrée en Inde ? [Update]

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 29/11/2021 à 20:00 | Mis à jour le 29/11/2021 à 20:00
Photo : Aéroport international de Mumbai - @ A.Savin
Aeroport international de Mumbai

Le 25 mars 2020, l’Inde s’isolait pour tenter de se prémunir contre le coronavirus, fermait hermétiquement ses frontières air, terre et mer même pour ses propres ressortissants et suspendait tous les visas des étrangers qui n'étaient pas à cette date là sur le territoire indien. 20 mois plus tard, le gouvernement indien a annoncé la réouverture probable des vols commerciaux internationaux mais sous certaines conditions et émet de nouveau des visas touristiques. Quelles sont les règles et conditions pour venir en Inde ?

 

Visas délivrés par les services consulaires indiens

Depuis le 15 novembre 2021, le ministère indien de l'Intérieur a autorisé la délivrance de tous les types de visa y compris les visas touristiques. 

A l'exemption des visas touristiques, les autres types de visas qui avaient été suspendus, mais dont la période de validité n'est pas expirée sont à nouveau actifs. Les étrangers, dont la période de validité du visa est expirée, peuvent en demander un nouveau auprès des services de visa des postes diplomatiques indiens à l'étranger.

Seuls les visas touristiques émis en 2021 sont valables. Leur validité est de 4 mois après leur date d'émission, une seule entrée sur le territoire indien est autorisée et le séjour en Inde ne doit pas dépasser 30 jours.

 

Visa touriste indien


 

En dehors du visa touristique, voici les types de visa délivrés par les services consulaires indiens : 

 

Employment visa : Le visa de travail est accordé à un étranger qui est un professionnel hautement qualifié. Le visa de travail n'est pas accordé - (i) pour les emplois pour lesquels des Indiens qualifiés sont disponibles et (ii) pour des emplois de routine, ordinaires ou de secrétariat. 

 

Business visa : Ce visa est destiné à tous les étrangers qui viennent en mission pour une durée limitée en Inde.

 

Student and research visa : Un visa d'étudiant ou de recherche est accordé à un étranger dont le seul objectif est de suivre des cours à plein temps sur le campus dans des établissements d'enseignement dûment reconnus par un organisme de réglementation statutaire et qui ont obtenu l'autorisation statutaire de dispenser le(s) cours. Ce type de visa a de multiples sous-catégories dépendantes du type d'études ou de recherche.

 

Project visa : ​​Le visa de projet est accordé aux ressortissants étrangers qui viennent en Inde pour l'exécution de projets dans les secteurs de l'électricité et de l'acier.

 

Medical visa : Le visa MED est accordé à un étranger dont le seul but est de recevoir un traitement médical dans des hôpitaux ou des centres de traitement établis, reconnus ou spécialisés en Inde.

 

Les membres de la famille / personnes à charge d'un étranger qui se voit accorder un des types de visa ci-dessus peuvent se voir accorder un visa dépendant de la sous-catégorie appropriée.

 

Journalist visa : pour les journalistes professionnels, les photographes, les producteurs ou réalisateurs de films documentaires (autres que des films commerciaux), les représentants d'une radio et/ou d'une télévision, les écrivains de voyage/photographes de promotion de voyage, etc.

 

Film visa : pour le tournage d'un film long métrage, d’une émission de télé-réalité, ou de séries télévisées commerciales.

 

Conference visa : Un visa de conférence est accordé à un étranger dont le seul objectif de la visite en Inde est d'assister à une conférence, un séminaire ou un atelier qui se tient en Inde.

 

Sports visa : pour les membres d'équipes sportives

 

Mountaineering visa : pour les expéditions dans l’Himalaya

 

Missionary visa : pour les missionnaires qui ne font pas de prosélytisme.

 

Pour plus de détails sur les conditions d'éligibilité de ces visas, leurs durées..., consulter la page concernant les étrangers sur le site du Ministère de l'Intérieur (Ministry of Home Affairs) du gouvernement indien.

 

Liaisons aériennes entre l’Inde et le reste du monde

Fin novembre 2021, le gouvernement national indien a annoncé qu'après 20 mois de suspension, l’Inde ouvrira de nouveau son espace aérien aux vols commerciaux internationaux, mais avec des conditions en fonction de la situation sanitaire des pays et de leur classement comme à risque ou non par le ministère de la Santé et de la Famille. Ce classement évoluera au cours du temps.

Cependant, après une réunion des ministres le gouvernement a précisé que la date de réouverture pouvait être encore revue suite à l'émergence du nouveau variant omicron. Ce ne sera donc peut-être pas le 15 décembre 2021 comme annoncé précédemment.

 

Classement des pays à risque et non à risque par le gouvernement indien

Les pays exclus de la liste des nations "à risque" du ministère de la Santé et de la Famille seront autorisés à effectuer 100% des vols pré-COVID 19. Fin novembre 2021, la liste inclut les États-Unis, les Émirats Arabes Unis, l'Arabie saoudite, le Sri Lanka et la Thaïlande.

Les pays figurant sur la liste des pays "à risque", mais avec lesquels l'Inde a conclu un accord de bulle aérienne, seront autorisés à effectuer 75 % de leurs vols pré-COVID-19. Fin novembre 2021, la liste inclut le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et Singapour.

Les pays qui figurent sur la liste "à risque", mais avec lesquels l'Inde n'a pas de bulle aérienne ne seront autorisés qu'à 50% des vols pré-COVID. Fin novembre 2021, cela concerne l’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, Hong Kong et Israël.

 

Nouvelles règles pour les passagers en provenance des pays "à risque"

A partir du 1er décembre 2021, de nouvelles règles pour l'arrivée en Inde des passagers internationaux sont mises en place. Elles ne tiennent pas compte du statut vaccinal des passagers mais uniquement de la situation sanitaire du pays de provenance.

Les passagers en provenance des pays classés à risque doivent effectuer un test PCR obligatoire moins de 72 heures avant le départ et s'enregistrer sur la plateforme Air Suvidha avant le départ. Ils doivent aussi effectuer un test à l’arrivée à l’aéroport à leurs frais (la circulaire ne précise pas quel type de test, PCR ou antigénique) et attendre le résultat du test avant de quitter l'aéroport.

Les passagers négatifs doivent ensuite se mettre en quarantaine à domicile pendant 7 jours et effectuer un 3ème test le 8ème jour. S'il est de nouveau négatif, ils doivent s'auto-surveiller pendant encore 7 jours mais sont libres de leurs mouvements.

Les passagers positifs sont immédiatement isolés et traités si besoin dans un centre public. Les personnes assises dans les trois rangées devant et derrière la rangée d'un passager positif sont considérées comme à risque et devront se mettre en quarantaine surveillée par le gouvernement local.

 

aeroport international de Delhi
Indira Gandhi international airport à Delhi @ Bharatahs

 


Voici la définition des bulles aériennes par le Ministère indien de l’Aviation Civile : “Les "bulles de transport" ou "accords de transport aérien" sont des accords temporaires entre deux pays visant à relancer les services commerciaux de transport de passagers lorsque les vols internationaux réguliers sont suspendus en raison de la pandémie de COVID-19. Ils sont de nature réciproque, ce qui signifie que les compagnies aériennes des deux pays bénéficient d'avantages similaires.


 

La bulle aérienne Inde-France mise en place en juillet 2020 reste opérationnelle. Des liaisons aériennes entre Paris et les villes de Delhi, Mumbai, Bangalore et Chennai (depuis le 28 juin 2021) sont assurées par Air France. Air India vole uniquement de Paris vers Delhi et vice versa. 

 

Nouvelles règles pour les passagers en provenance des pays "non à risque"

Les passagers en provenance des pays classés non à risque peuvent quitter l'aéroport comme d'habitude mais doivent s'auto-surveiller pendant 14 jours après leur arrivée. 

Toutefois, les directives prévoient que pour chaque vol, 5 % des passagers (la sélection doit être faite par la compagnie aérienne) soit testé à leur arrivée gratuitement. Si le test s'avère négatif, le passager peut continuer son voyage ou rentrer chez lui, si le test est positif, il sera immédiatement isolé dans un centre public.

 

Les enfants de moins de 5 ans sont exemptés de tous les tests.

 

Arrivée en Inde par la terre et par la mer

Il est de nouveau possible d'entrer en Inde par la voie terrestre et la voie maritime.

Les mêmes règles, à l'exception de l'enregistrement avant le départ, s'appliquent pour les passagers internationaux arrivant en Inde par la terre ou par la mer.

 

Conditions d’entrée en Inde

 Ne peuvent entrer en Inde que : 

  • les ressortissants indiens.
  • tous les titulaires de la carte OCI (Overseas Citizen of India) et de la carte PIO (Person of Indian Origin).
  • Les ressortissants étrangers titulaires d'un visa valide pour l'Inde (voir liste ci-dessus).
     

Cet article est publié à des fins d'information générale uniquement et ne se substitue en aucun cas à un avis juridique. Il est susceptible d’évolution au gré des nouvelles mesures et peut à tout moment ne plus être d’actualité. 

 

0 Commentaire (s) Réagir