Mercredi 8 juillet 2020

Covid-19 : un citoyen de Nagpur s’engage auprès des plus démunis

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 02/06/2020 à 19:32 | Mis à jour le 03/06/2020 à 11:07
coronavirus inde solidarite

Bloqué à Nagpur alors qu’il était en visite chez ses parents, Vaibhav Joshi, comédien, résidant à Mumbai, a décidé de s’investir pour aider les familles de cette région pauvre du Maharashtra qui vivent au jour le jour et se sont retrouvées totalement démunies lors de la mise en place du confinement.

Depuis, il a inspiré ses amis et plusieurs d’entre eux ont suivi son exemple. Son témoignage et la motivation qu’il a suscitée sont un bel exemple de la résilience de la société civile indienne qui tente de réparer les dégâts causés par la crise sanitaire et le confinement strict imposé à la population indienne.

Ces actes de solidarité sont fréquents en cette période de crise sanitaire et humanitaire. La rédaction vous a présenté l'action de Stéphanie Hervé et de sa famille d'accueil dans le Kerala (Une Française vient en aide aux plus démunis dans le Kerala) et le témoignage de Jennifer, aide-ménagère, qui a cuisiné gratuitement pour 70 personnes de son quartier pendant le confinement (Confinement, 2 familles vivant dans des quartiers modestes témoignent). 

 

coronavirus vaibhav joshi inde

 

Vaibhav Joshi est originaire de Nagpur, une région agricole à l’ouest du Maharashtra.  Les parents de Vaibhav habitent la ville du même nom, qui est la cinquième de l’Etat et une des “Smart cities” du projet gouvernemental “National Smart Cities mission”. A l'opposé, la zone rurale qui l’entoure comprend de nombreux villages isolés les uns des autres et connaît des étés particulièrement chauds. Elle est connue pour ses oranges, mais aussi malheureusement pour le nombre élevé de suicides de paysans durant la dernière décennie. 

 

Inde nagpur coronavirus
Les oranges de Nagpur

 

Vaibhav se considère comme privilégié, il a étudié à Sydney en Australie et exerce aujourd'hui son métier de comédien à Mumbai. Ses études à l'étranger lui ont permis de se construire un réseau de connaissances et d’amis qui s'étend dans de nombreux pays.

En mars 2020, il rend visite à ses parents à Nagpur entre deux rôles et se retrouve bloqué du jour au lendemain dans sa ville natale suite à l’annonce du confinement strict de tout le pays et à la fermeture des frontières entre les districts.

 

Dès le début de la crise de la Covid-19, l’acteur a pris conscience de l’impact du confinement sur la population des travailleurs journaliers lorsque le menuisier qui travaillait chez ses parents l’a contacté. Il lui a confié que s’il ne pouvait plus se déplacer, il allait perdre ses clients et sans travail, il ne pourrait plus nourrir sa famille. Vaibhav s’est ainsi rendu compte des conséquences beaucoup plus dramatiques du confinement sur cette tranche de la population et a voulu agir pour aider ceux qui en un jour avaient tout perdu. “Généralement, le salaire d’une personne sert à nourrir quatre à cinq membres de la famille” déclare Vaibhav.

Dans les grandes villes, ces gens sont souvent invisibles mais ici, à Nagpur, on est plus proches.

Vaibhav Joshi a alors décidé de fournir à ce menuisier de quoi nourrir sa famille pour le mois d’avril, puis à l’initiative de celui-ci, a commencé à distribuer des rations alimentaires aux voisins. Un kit lui revient à 550 roupies soit 6,50 euros et comprend des produits de première nécessité pour la subsistance d’une famille de 4 personnes durant un mois :

  • 3 kg riz
  • 2 kg farine complète
  • 2 kg lentilles
  • 1 paquet de sel
  • 100 grammes de curcuma
  • 200 grammes de poudre de piment rouge
  • 1 litre d’huile 
  • 1 savon

 

coronavirus vaibhav joshi inde

 

Devant l’ampleur des besoins, Vaibhav s’est vite rendu compte que ses économies ne suffiraient pas. Il a alors activé son réseau de connaissances via Facebook et fait appel à la solidarité. Les contributions n’ont pas tardé à arriver et il a ainsi pu aider de nombreuses familles depuis plus de 2 mois. La demande s’est encore renforcée avec le retour dans leurs villages de plus de 40 000 travailleurs journaliers qui n’avaient plus d’emploi dans les villes. Une majorité d’entre eux ne disposent pas des documents nécessaires pour obtenir l’aide du gouvernement.

J’aurais pu simplement verser un montant sur un des fonds du gouvernement, mais j’ai préféré agir concrètement auprès des gens. Cela demande un investissement en temps plus important, mais c’est plus gratifiant de voir leurs sourires.

 

Au delà de son soutien aux familles défavorisées, il a aussi suscité un élan solidaire et certains de ses amis l’ont imité en venant en aide aux plus démunis dans leur quartier ou leur région comme par exemple à Nashik, la région viticole du Maharashtra ou à Thane et à Mira Road, deux villes jouxtant Mumbai. 

 

coronavirus vaibhav joshi inde

 

Vaibhav est un des nombreux citoyens indiens qui se sont investis pour permettre aux familles qui, avant le confinement, mangeaient le soir avec l’argent gagné la journée, de survivre à la crise. Cette résilience est une des forces de la société indienne qui tente avec les moyens du bord de pallier les inégalités encore plus exacerbées lors de cette crise sanitaire.

Dans un podcast de l'émission Les sociétés face à la pandémie - Inde, le drame du confinement, Jean-Joseph Boillot, professeur agrégé de sciences sociales et docteur en économie, chercheur à l'IRIS spécialiste des grands pays émergents, rappelle avec plusieurs exemples la capacité de résistance de la société indienne face aux événements qu’elle subit et les gestes de solidarité dont font preuve les Indiens envers les plus démunis.

 

coronavirus vaibhav joshi inde

 

Plus de photos et d’informations sur l’action de Vaibhav Joshi sur sa page Facebook. Pour le soutenir, lui envoyer un mail à Vaibhav Joshi.

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
CULTURE

Marre du Covid-19, parlons Sexe !

Covid par ici, pandémie par là… STOP ! On fait une pause virus et on vous parle aujourd’hui d’un sujet indien beaucoup plus philosophique (si si), relaxant et…excitant : le Kamasutra !