En bref : une victoire pour le mouvement #metoo en Inde

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 19/02/2021 à 01:01 | Mis à jour le 19/02/2021 à 10:47
Photo : @ asianfemifesto
metoo inde agression sexuelle

Le mouvement #metoo vient de remporter une belle victoire cette semaine.

La cour de justice de Delhi a acquitté une journaliste, Priya Ramani, qui avait été accusée de diffamation par son ex patron, M.J. Akbar. En 2018, en pleine apogée du mouvement #metoo en Inde, elle avait révélé qu’il l’avait agressé sexuellement lorsqu’elle travaillait avec lui plusieurs années auparavant. Une vingtaine d’autres journalistes avaient elles aussi déclaré avoir été victimes de M.J. Akbar.  A la suite des révélations, ce dernier, alors ministre du gouvernement Modi, avait du démissionner. 

Mercredi, la cour a rejeté sa plainte pour diffamation et a déclaré que son argument principal, c’est à dire sa réputation sans tâche, n’avait aucune valeur. 

Si tu veux en savoir sur le mouvement #metoo en Inde, on te conseille notre article de janvier 2019 : Le mouvement #metoo en Inde.

 

Pour connaître les autres nouvelles de la veille et du jour, écoutez le bref :

 

 

 

Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale