TEST: 3548

Commémoration du 44ieme anniversaire de l’état d’urgence

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 26/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 26/06/2019 à 07:13
Photo : Credit : Twitter
Inde etat d'urgence 1975

Le 25 juin 1975 à minuit, Indira Gandhi, alors première ministre de l’Inde, fit déclarer par le président indien l’instauration de l’état d’urgence dans tout le pays sur la base d'un “danger imminent à la sécurité de l'Inde causé par des troubles internes”. 

 

Pendant 19 mois, les élections furent suspendues, le premier ministre gouverna par décret, la liberté de la presse fut muselée et de nombreux opposants au gouvernement d’Indira Gandhi furent emprisonnés. Celle-ci, qui avait été reconnue coupable de malversations lors des dernières élections à la Lok Sabha et interdite d’y siéger, resta au pouvoir et mit en place son programme économique ainsi qu’une politique de stérilisation forcée dans le cadre de la réduction de la natalité. C’est la période la plus controversée de l’histoire de la jeune démocratie indienne. 

 

Mardi 25 juin 2019, lors de la commémoration de l’événement par la classe politique indienne, le premier ministre, Narendra Modi et la chief minister de l’état du West Bengal, Mamata Banerjee, ont exprimé leurs points de vue très différents sur cette période. 

Narendra Modi, récemment réélu à la tête du gouvernement central, a déclaré “L’Inde salue tous ceux qui ont résisté avec bravoure pendant la période de l’état d’urgence. L’éthique démocratique indienne a vaincu l’état d’esprit autoritaire.” 

De son côté, Mamata Banerjee, elle aussi récemment réélue à la tête du gouvernement de l’état du West Bengal, a répliqué : “Aujourd’hui, nous commémorons l’anniversaire de la déclaration de l’état d’urgence en 1975. Mais durant les 5 années qui viennent de s’écouler, notre pays a vécu un “super état d’urgence”. Nous devons retenir les leçons de l’histoire et tout faire pour sauvegarder les institutions démocratiques dans notre pays.” Le gouvernement du West Bengal fait face à une agitation grandissante après les élections législatives de mai 2019. Mamata Banerjee a été réélue avec une faible majorité et est particulièrement critiquée par l’opposition dans son état, notamment par les membres du BJP local (le parti de Narendra Modi).

 

 

Pour en savoir plus sur les années de l'état d'urgence, lepetitjournal.com Bombay conseille la lecture du roman L’équilibre du monde de Rohinton Mistry qui se situe pendant cette période sombre de l’histoire de l’Inde.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale