TEST: 3548

Découvrez les nouvelles rédactrices de votre édition, lepetitjournal.com Bombay

Par Marion Labouze | Publié le 24/01/2022 à 01:02 | Mis à jour le 24/01/2022 à 01:02
Nouvelles redactrices lepetitjournal bombay

Après plus d'un an avec une équipe limitée (même très limitée !), la rédaction s'étoffe. Notre stagiaire vous présente les nouvelles recrues qui ont déjà commencé à écrire sur des sujets aussi variés que le mot hindi pour mariage, les festivals de janvier ou les applications qui ont proposé des femmes musulmanes aux enchères.

Nos nouvelles rédactrices enthousiastes vont apporter de la diversité et un souffle nouveau à votre édition favorite.

Les voici :

 

Rozenn Richardeau

Rozenn Richardeau

 

1/ Que fais-tu à Bombay ? Et pourquoi lepetitjournal.com Bombay ? 

Je me suis installée à Mumbai d'abord en VIE chez Ecocert fin 2019, puis j'ai enchaîné sur un contrat local dans la même entreprise. Chez Ecocert, on essaie de pousser des pratiques plus durables dans le secteur de l'agriculture, textile et cosmétiques notamment par la certification (bio, commerce équitable). 

Après m'être appuyée sur mes collègues, amis, entourages et sur lepetitjournal.com Bombay pour bien comprendre l'Inde, ses traditions et habitudes pendant 2 ans, je me suis dit "pourquoi ne pas passer de l'autre côté de la plume ?" Et c'est comme ça que j'ai rejoint lepetitjournal.com Bombay, à mon tour, aider d'autres lecteurs à mieux comprendre ce pays. 


2/ Quel est ton parcours personnel avant Bombay ?

Je viens de Bretagne et je sortais tout juste de mon master d'urbanisme durable quand j'ai été embauché par Ecocert pour partir ici en Inde ! L'Inde ne m'était pas pour autant inconnue puisque mon frère s'est installé à Pune et s'est marié dans le Gujarat avec toute la famille. Toutefois, trouver l'une des rares offres de VIE liées au développement durable, et basé à Mumbai relevait, il faut croire, du destin !

 
3/ Conseils aux lecteurs : ta meilleure expérience en Inde, et tes projets de voyage à venir ?

L'un des grands et beaux voyages que j'ai pu faire a été le Kerala. Et c'est l'un des rares endroits où les cartes postales des plantations de thé finalement ... ressemblent exactement à la réalité ! Se perdre dans les plants de thé, rencontrer une vache au milieu des feuilles, ou des éléphants au détour d'une route a été fascinant et superbe. 

 

Le Kerala vu par Rozenn Richardeau

 

Pour les voyages à venir, je pense qu'Alibag, Matheran et Lonavala seront nos meilleures destinations au vu de la vague de nouveaux cas, mais viser le Nord Est, sa nature et ses rivières transparentes me plairait bien !

 

 

Elise Tenace

Elise Tenace

 

1/ Que fais-tu à Bombay ? Et pourquoi lepetitjournal.com Bombay ?

Je vis à Bombay depuis 5 ans avec mon mari, qui est d’ici. Nous nous sommes rencontrés en jouant au Scrabble sur internet, puis nous nous sommes donné rendez-vous un peu partout dans le monde avant que je ne vienne finalement habiter en Inde. Nous venons juste de nous marier.

J’ai rencontré Isabelle du site lepetitjournal.com Bombay lors d’un café de Bombay Accueil. Elle a longtemps été seule à la rédaction, et moi je voulais justement écrire sur des sujets variés, et être plus en lien avec la communauté francophone. Quand j’ai décidé de vivre en Inde, je suis devenue rédactrice-traductrice à mon compte. Je rédige des articles de blog, des pages d’accueil de sites internet et des descriptions de produits pour des marques de luxe, du prêt-à-porter et de la décoration, et je traduis des présentations commerciales et des sites internet.

 

2/ Quel est ton parcours personnel avant Bombay ?

Je viens du Nord, de Valenciennes. Ça ne fait pas rêver en soi, mais j’ai vécu à Lille, et tous les gens qui y passent sont d’accord pour dire que c’est une ville magnifique et chaleureuse, et ce n’est pas moi qui vais dire le contraire. J’ai fait une licence d’anglais avec options espagnol et italien. Pendant une année de césure, j’ai travaillé dans la restauration dans les Alpes, ce qui m’a permis de faire beaucoup de ski et de snowboard, et de randonnée, l’été. Une fois diplômée, j’ai enseigné l’anglais en tant que vacataire, puis je suis devenue assistante de direction, et plus récemment j’ai travaillé à la salle de contrôle de l’opérateur ferroviaire Eurostar, à Lille. J’étais en charge d’informer les équipages, le service client et les partenaires de l’état du trafic et des incidents, et d’aider à leur résolution. J’adore les trains et j’avais des collègues français, anglais et belges, c’était passionnant ! 

 

3/ Conseils aux lecteurs : ta meilleure expérience en Inde, et tes projets de voyage à venir ?

L’expérience qui m’a le plus marquée pour l’instant, c’est la visite de Varanasi pendant les quatre jours de Chhath Puja (en octobre). Les milliers de personnes sur les ghats, le lever de soleil sur le Gange, les femmes en sari qui s’immergent, les sadhus... Tout était incroyable. Mais je n’ai pas encore visité des lieux comme le Rajasthan ou le Ladakh, entre autres, donc je n’ai pas fini de m’émerveiller. J’ai aussi fait mes premiers voyages en solo en Asie, au Népal et en Thaïlande.

 

Varanasi vu par Elise Tenace

 

Une autre expérience marquante a été ma formation de professeur de yoga au Yoga Institute, à Bombay. Je venais d’arriver, et j’y ai fait beaucoup de rencontres. Beaucoup de femmes au foyer, ou qui changeaient de carrière, des gens de tous les âges et de tous les milieux... Tous les jours, je prenais le train à l’heure de pointe pour rentrer. Pour sortir du train, c’était un peu comme faire du slam dans un concert de rock, mais sans musique. J’ai pu mettre le yoga en application tout de suite ! Pour ma prochaine expérience en Inde, j’adorerais voyager à vélo, ou partir en randonnée et bivouac. 

 

 

Marion Labouze

Marion Labouze

 

1/ Que fais-tu à Bombay ? Et pourquoi lepetitjournal.com Bombay ?

Je viens tout juste d’arriver à Bombay, un peu par coïncidence. En effet, je devais partir pour un semestre d’échange avec Ashoka University (au Sud de New Delhi). Au vu de la situation sanitaire actuelle, les cours sont en vidéoconférence et le campus fermé jusqu’à nouvel ordre. Qu’à cela ne tienne, j’ai alors contacté lepetitjournal.com Bombay, dont j’avais entendu parler, pour voir si c’était possible de faire un stage tout en suivant mes cours à distance, afin d’être en Inde et de profiter de nouvelles expériences, malgré la situation. Bingo ! C’est pourquoi je vais contribuer activement pendant un moment, avant de pouvoir regagner Ashoka University. 

 

2/ Quel est ton parcours personnel avant Bombay ?

Je suis originaire de Bordeaux, et j’ai vécu mes premières années étudiantes à Sciences Po Paris, sur le campus de Nancy, qui m’ont beaucoup marqué. J’y ai pratiqué le rugby pendant deux ans, j’ai aussi fait de la radio, et j’ai dirigé l’ensemble de jazz de l’école (trombone et flûte). A Nancy (très chouette ville !), je suis aussi devenue secouriste pour la Protection Civile et ai tiré parti du Covid en gagnant des sous en faisant des test PCR et antigéniques dans un laboratoire. Je suis habituée à vivre à mille à l’heure, et je suis sûre que l’Inde ne va pas me déplaire dans ce sens ! 

Ainsi, après deux premières années d’étude tournées vers l’Allemagne et l’Europe, à Nancy, j’ai finalement décidé que j’en avais assez, et que je souhaitais partir TRES loin pour ma troisième année à l’étranger. J’ai d’abord passé 4 mois et demi en Afrique du Sud, pour un stage à la mission de défense de l’ambassade de France de Pretoria. Je travaillais pour le compte du ministère des Armées à l’étranger, avec des collègues militaires. J’ai adoré l’Afrique du Sud : pour les amateurs de nature et de paysages grandioses, n’hésitez pas ! Et maintenant, avant de commencer une vie parisienne en septembre prochain pour mon master à Sciences Po : à moi les merveilles de l’Inde ! 

 

Marion Labouze dans les steppes d'Afrique du Sud
Marion dans les steppes d'Afrique du Sud

 

3/ Conseils aux lecteurs : ta meilleure expérience en Inde, et tes projets de voyage à venir ?

Mes expériences en Inde se résument aujourd’hui à la découverte du quartier autour du Taj Mahal Palace et du Gateway of India, donc cette rubrique sera un peu pauvre pour ma part… J’ai évidemment hâte de rattraper mon retard, en m’inspirant des suggestions du Routard et des expériences d’Elise et de Rozenn ! Un voyage que je commence aujourd’hui doucement à planifier : c’est Goa, pour les processions du carnaval durant le dernier weekend de février. 

 

 

Marion Labouze

Marion Labouze

Étudiante à Sciences Po et en échange avec Ashoka University, Marion cherche en Inde l'AVENTURE, en bref, une expérience culturelle complètement différente de ce qu'elle connaît en Europe.
0 Commentaire (s) Réagir