Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un splendide 3-0 face à la Pologne, la fièvre s’empare de Bogota

Par Matéo Larroque | Publié le 25/06/2018 à 22:47 | Mis à jour le 26/06/2018 à 10:32
football colombie falcao cuadrado 3-0 bogota

La Colombie a éliminé la Pologne de la course aux 8e de finale 3-0 ce dimanche. Les hommes forts du match : le gardien Ospina et le trio offensif Rodriguez, Cuadrado et Falcao, buteur pour la première fois en Coupe du Monde. La Colombie n’aurait pas pu espérer mieux, avant son match décisif face au Sénégal où elle jouera la seconde place du groupe H.

 

Ce matin Bogota se réveille sous un grand soleil. Le ciel est bleu, dégagé et le jaune des taxis se reflète sur les trottoirs. Le maillot de la Colombie est partout, hommes, femmes, jeunes, vieux. Ici, le match contre la Pologne est attendu “comme une finale” selon Falcao. Après sa défaite lors de son premier match face au Japon, la Colombie ne peut pas se permettre de perdre si elle veut atteindre les 8e de finale.  

 

Nombreux sont les locaux qui ont l’habitude de déjeuner à la Plaza de Comercio de La Candelaria, une grande cantine entourée de petits commerces. Aujourd’hui la salle est pleine de supporters portant la tunique et la casquette de l’équipe nationale. Certains ont même le visage peint aux couleurs de la Colombie. 20 minutes avant le début du match la tension est palpable. Les serveuses s’affairent pour s’occuper de tous les clients. L’hymne national, chanté avec ferveur par les 70 personnes présentes, lance la rencontre. Dès les premières minutes le rythme est très élevé. 

 

Les yeux rivés sur l’écran, Esteban, 45 ans, en attendant sa commande, livre son sentiment sur la rencontre « il n’y a pas le choix, il faut gagner. Jouer le mieux possible, pour se mettre en confiance et gagner aussi le prochain match. Mais bon chaque chose en son temps... »

 

24e minute. Première réaction de la salle suite à un accrochage à l’entrée de la surface de réparation polonaise. Rudi, 23 ans, se montre confiant en passant la main dans ses longues dreadlocks. « On joue bien, on fait un bon pressing, le bloc est haut, il y a moyen de faire quelque chose. » glisse-t-il le sourire aux lèvres.

 

36e minute. Les premiers vuvuzelas se font entendre. Le festival technique de Cuadrado dans la surface fait crier les spectateurs. Pour l’instant, rares sont ceux qui ont réussi à commencer leur assiette. « Il faut continuer comme ça, ça va payer, le stade est plein de Colombiens, on a toutes nos chances » confie Rudi. 

 

40e minute. Mina ouvre le score.

 

Corner pour la Colombie, James le joue en 2 temps avec Cuadrado, il récupère la balle à l’entrée de la surface et centre au second poteau, Mina s’élance, frappe le ballon de la tête et c’est le but ! La salle exulte. Tout le monde est debout les bras en l’air, des cris de joie s’élèvent des rues avoisinantes. « Juste avant la mi-temps c’est parfait, exactement ce qu’il fallait ! » se satisfait Roberto, commerçant de 35 ans. 

 

Alors que la salle applaudit longuement l’équipe pendant les 15 minutes de récupération, Roberto observe la pancarte qu’il a placardé sur son commerce. Dessus apparaissent les pronostiques de ses clients. Celui qui trouve le bon score gagne un bon de 5000 pesos dans son magasin. Pour lui la Colombie va gagner 2-0. 

football colombie coupe du monde russie falcao cuadrado james supporter stade 3-0 victoire joie union bogota fan aficionado
Photo : Matéo Larroque

 

Lewandoski, l’attaquant polonais du Bayern n’effraie pas vraiment Valeria, fervente supporter de 28 ans, « Ce n’est pas comme au Bayern, il est tout seul et ne peut pas profiter des espaces dans notre défense. »

 

Deuxième mi-temps. Cuadrado multiplie les débordements sur le côté droit et chacun de ses ballons est encouragé par la salle comme un seul homme. Les 3 fils de Roberto regardent le match à ses côtés. Tous les 4 portent le maillot de la Colombie.  Les parades d’Ospina se multiplient, la défense colombienne paraît imprenable. 

 

1er but de Falcao en Coupe du Monde 

 

70e minute. Falcao lance un appel qui prend de court le défenseur polonais, il se présente face au gardien tente un extérieur du droit, il réussit parfaitement son geste Le ballon finit au fond des filets ! 2-0 pour la Colombie qui a maintenant une avance confortable. Les scènes de liesse se multiplient tout comme les « Vamos Colombia » scandés de toutes parts.

 

 

Seulement 5 minutes plus tard, James lance Cuadrado pour un énième débordement côté droit, il se démarque des défenseurs et ajuste Szczesny du pied droit. 3-0 pour la Colombie. Le vacarme des vuvuzelas recouvre la salle. « On n’aurait pas pu espérer mieux que ça ! » se réjouit Roberto.

 

84e minute. Uribe est à 2 doigts d’inscrire un 4ème but sur une talonnade mais le défenseur Bednarek sauve le ballon sur sa ligne. Ospina et James continuent d’assurer le spectacle avec des somptueuses parades et des séries de dribbles dans la surface adverse.

 

3-0 score final après 5 minutes de temps additionnel. La joie se lit sur tous les visages. « On a gagné ! 3-0! 3-0! » chantent les commerçants entraînant rapidement leurs clients. « Je suis très satisfait de ce match, on a enfin lancé notre mondial. Il va falloir faire attention au Sénégal parce qu’ils sont très physiques, mais je pense qu’on peut vraiment aller loin. » se laisse rêver Roberto.

 

Dehors les cris de victoire, les pétards et les klaxons de voitures continuent d’emplir les rues de la capitale pendant plusieurs heures. Ce soir on ne pense qu’à fêter la victoire nationale et sur toutes les lèvres se devinent ces 2 mots remplis d’espoir et de fierté : « Vamos Colombia! ».

 

Le prochain match c’est ce jeudi. La Colombie affrontera le Sénégal lors d’une nouvelle rencontre sous pression : le quart de finaliste du dernier mondial devra s’imposer pour sortir de la phase de poule ou prier pour un goal average positif. Si elle réussit ce pari, elle affrontera le 1er du groupe G, soit l’Angleterre soit la Belgique, en 8e de finale de la Coupe du Monde.

 

30724680_10211889737495190_4991208810673602560_n

Matéo Larroque

Reporter et community manager pour Lepetitjournal.com - Journaliste et étudiant à Sciences Po Lyon, il écrit chansons, discours, nouvelles et articles. Il s'intéresse aux mobilisations sociales, aux questions environnementales et à la géopolitique.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Bogota

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet