Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CULTURE - Magin Diaz, "El Orisha de la rosa"

Par Lepetitjournal Bogota | Publié le 30/05/2017 à 17:22 | Mis à jour le 31/05/2017 à 01:17

Un caribéen de 95 ans, une force de la nature, une puissance vocale. Un homme jusqu'à aujourd'hui inconnu mais interprété par de nombreux artistes renommés en Colombie. Parmi eux, le célèbre Carlos Vives : celui qui a fait danser les colombiens sur des chansons comme « Rosa » avoue avoir interpréter cette même chanson « partout dans le monde sans savoir qu'il s'agissait d'une composition de Magin » !

Magin Diaz, « El Orisha de la Rosa », un talent authentique

Anonyme jusqu'à il y a peu, Magin Diaz est un chanteur et virtuose, gardien de l'héritage du Cimarron (1) et de la transmission orale de la musique traditionnelle, ne sachant ni lire ni écrire. De la marginalité, cet adorateur méconnu a élevé la tradition orale afro colombienne. Depuis les années 1980 et baigné dans des rythmes de Bullerengue (1), Magin Diaz a réussi à influencer de grands artistes, de Joe Arrollo (2) à Celso Piña (3).


Photo : Extrait du documentaire « Magin Diaz - Gamero el pueblo de Rosa », Direction : Cristian Florez 

Disciple de Felipe Garcia et fils de Domingo Diaz, musiciens et fermiers d'une région reculée de la côte caraïbe, Magin a toujours vécu dans un environnement rural pauvre, apprenant à cultiver la terre comme la musique. Il est à ce jour le chanteur le plus âgé et actif de Colombie et peut être du monde.

Magin Diaz, « El Orisha de la Rosa », le fruit d'un long travail

Le premier projet discographique de Magin Diaz compile les figures folkloriques traditionnelles des Caraïbes et les fusionne avec des avant-gardistes nationaux et internationaux. L'aboutissement de ce mélange artistique est matérialisé dans un album de 18 chansons (4) où se retrouvent de nombreux styles musicaux (1) : bullerengue, champeta, bolero, cumbia, chamame. Ont participé à ce projet quelques 25 artistes musicaux (5) comme Carlos Vives, Toto la Monposina, Ceslo Piña, Li Saumet, Monsieur Periné ou Systema Solar.

L'homme qui pendant de nombreux mois de travail a frappé aux portes et est parvenu à rendre cet hommage vivant au « Chaman de la rose » est Daniel Bustos Echeverry (6). Il a non seulement réussi à rassembler des musiciens et chanteurs mais aussi des artistes graphiques (6) comme Piktorama (Venezuela) ou Rukkit (Thaïlande), qui ont su capter l'essence des chansons et les transposer en images graphiques.

                                           Photo : Couverture de l'album de Magin Diaz, "El Orisha de la Rosa"

Lepetitjournal.com/bogota s'est entretenu avec Daniel Broderik, membre du groupe Systema Solar, et voici ses impressions :

Lepetitjournal.com/bogota : Comment est née la participation de Systema Solar à l'hommage vivant à Magin Diaz ?

Daniel Broderik : La possibilité de travailler avec Magin vient du grand projet de Noname (8) et Daniel Bustos. Pour nous, cela fut une belle surprise de recevoir cette invitation à participer à la création de ce disque de collaboration. Travailler avec cette légende vivante est un honneur.

Que représente l' « Orisha de la rosa » à vos yeux ?

Cet album symbolise tout le folklore colombien, tout ce qu'est la vie sans l'industrie, la vie pour la musique. Magin un exemple en chair et en os que la musique fait partie de la vie, que la musique est une source de vie et n'est pas nécessairement un commerce. En recevant les fichiers musicaux, nous avons été surpris d'écouter cette voix en or ».

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Illustrations des chansons de l'album de Magin Diaz 

(1) Styles musicaux :

- Cimarron : originaire de la côte caraïbe à base de percussions et flutes
- Bullerengue : style musical afro-caribéen, au rythme très marqué par des tambours
- Champeta : phénomène musical et culturel, aussi considéré comme style de dance dans la región caraïbe provenant des descendants des esclaves africains
- Bolero : le bolero traditionnel est une fusión entre les influences hispaniques et afro-cubaines que l'on reconnait tant dans la mélodie que dans les accompagnements à la guitare.
- Cumbia : originaire de Colombie et du Panama, elle reprend les caractéristiques des rythmes africaines comme les tambours qui marquent le rythme, accompagnés par des instruments d'origine indigène (maracas, bongos, ocarinas, flûtes de roseau ou gaïtas).
- Chamame : genre musical traditionnel de la province de Corrientes (Argentine), rassemblant des éléments culturels des Indiens Guarani, des découvreurs espagnols et même des émigrants italiens et allemands. Le chamamé utilise principalement l'accordéon et la guitare.

(2) Joe Arrollo (1955 - 2011) : un chanteur et compositeur colombien considéré comme un des plus importants de la musique des Caraïbes. Parmi ses titres les plus connus, nous retrouvons : « La rebelion », « Echao Pa Lante », « En Barranquilla me Quedo »

(3) Celso Piña : Chanteur et compositeur mexicain de cumbia, pionnier de la fusion des sons tropicaux utilisés comme base et conjugués avec tous types de style de musique populaires, des « norteños » au Sonidero, Ska, Reggae, Rap, Hip-hop. Il est notamment connu pour ses chansons ?Cumbia Poder?, ?Cumbia sobre el rio?, ?Reina de Cumbias?

(4) 18 chansons de l'album "El Orisha de la rosa"
Rosa (feat. Carlos Vives & Toto la Momposina)
Dolores Tiene un Piano (feat. Gualajo & Mayte Montero)
Por el Norte, Por el Sur (feat. Dizzy Mandjeku & Alé Kumá)
Carmelina (feat. Sexteto Tabala)
Mamaguela
Me Amara?s (feat. Monsieur Perine?)
La Totuma
Por el Oeste Tambie?n (feat. Grupo Cimarrón)
Sonrisa de los Palmares (feat. Chango Spasiuk)
Quiribamba (feat. Gualajo & Mágica)
A Pila' el Arroz (feat. Alé Kumá & Dizzy Mandjeku)
El Ciempiés (feat. Petrona Martinez)
Con Magi?n Yo Son?e? (feat. Pabla Flo?rez, Irka Mateo, Petrona Martinez, Toto la Momposina, Lina Babilonia & Orito Cantora)
Espi?ritu Maligno
Olabac (feat. Systema Solar)
Mariajulio (feat. Celso Pina)
Mujeres Malas (feat. Li Saumet, La Yegros, Kombilesa Mi, La Bermu?dez, Nani Castle & Monica Carrillo)
Paloma Blanca

(5) Artistes musicaux :
Colombie : Carlos Vives, Totó La Momposina, Li Saumet,  Monsieur Periné, Petrona Martínez, Systema Solar, Mayte Montero, Sexteto Tabalá, Grupo Cimarrón, Kombilesa Mi, Alé Kumá, Pabla Flórez, Gualajo, Cuarteto Q-Arte, Orito, Mágica
Mexique : Celso Piña
Argentine : La Yegros, Chango Spasiuk
Congo : Dizzy Mandjeku, 
Pérou : Mónica Carrillo
République Dominicaine : Irka Mateo 
Etats-Unis : Nani Castle
Royaume-Uni : La Bermúdez

(6) Daniel Bustos Echeverry: directeur et producteur du projet Magín Díaz, « el Orisha de la Rosa », membre fondateur de la production NONAME, diplômé de philosophie à l'Université de la Pontificia Javeriana de Bogotá. Ce projet a remporté les prix de la Fundación Cultural de los Latin Grammy, de la Gobernación de Bolívar, de Icultur, de la Marie de Ibagué et de l'Instituto de Patrimonio y Cultura de Cartagena.

(7) Artistes visuels :
Colombie : Pedro Ruiz, Ceroker, Jim Pluk, Cosmo, Likmi, Monstruacio?n, Xtian
Argentine : Claudio Roncoli, Liniers, Rraa, Mica Zapata, Alan Berry Rhys, La Wife
Pérou : Elliot Túpac, Entes Y Pésimo
Chili : Álvaro Tapia Hidalgo
Bolivie : Knorke Leaf
Thaïlande : Rukkit
Venezuela : Piktorama

(8) Noname : Producteur colombien de contenus audiovisuels et éditoriaux

Plus d'information sur le site internet de Magin Diaz

Alberth Velasco, traduit de l'espagnol par Delphine Thébaud, www.lepetitjournal.com/bogota, mardi 30 mai 2017

Inscription gratuite à notre Newsletter 
Page Facebook

Page Twitter
Expat Guide Bogota

logofbbogota

Lepetitjournal Bogota

Le média des francophones et francophiles de Bogotá : actualité, culture, sorties, bons plans, petites annonces. Tout sur Bogotá et la Colombie en français !
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Bogota

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet