Mardi 25 septembre 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une visite à Thanlyin et le parc des ethnies! (Publi-reportage)

Par Gulliver Travels | Publié le 15/01/2018 à 20:00 | Mis à jour le 16/01/2018 à 03:27
national races village

Ce dimanche, nous décidons de continuer à explorer les alentours de Yangon en famille ! Nous partons au sud-est de la ville en direction du township de Thanlyin (ou Syriam). Un train va dans cette direction depuis la gare centrale de Yangon. Après 20 minutes, nous empruntons le magnifique "Thanlyin Bridge" qui enjambe la rivière Bago. Il commence à vieillir mais garde tout son charme, avec 2 voies pour les voitures séparées par la voie ferrée ! Le trafic est assez intense car c’est l’accès au fameux port et la zone économique spéciale de Thilawa ! Le nouveau pont en projet sera une bonne chose pour le township !

Après une petite demi-heure de trajet sur l’axe principal de la zone, nous arrivons au village de Kyauktan, très animé à l’heure du marché ! On traverse à pied le village, au milieu des regards et des sourires, pour rejoindre les rives du fleuve en contrebas. Ce dont pourquoi tout le monde vient au village se trouve face à nous : la pagode au milieu de la rivière ! Elle est très sacrée pour les birmans et on voit aussi beaucoup de touristes thaïs sur la jetée. On monte dans les petits bateaux qui font la liaison (les étrangers ne peuvent monter sur les bateaux des locaux… est-ce le fait que notre bateau a des vieux gilets de sauvetage qui le rend mieux ? étrange…). La visite de la pagode se fait assez rapidement mais on se pose un moment pour donner à manger aux poissons, une des attractions principale de la pagode !  Sur le trajet retour, on s’arrête quelques instants devant l’imposante pagode Kyaik Khauk. Elle se trouve sur une petite colline et depuis l’arrière de sa plateforme, on peut voir au loin les immeubles de Yangon et la pagode Shwedagon ! Approchant de midi, on décide de faire une halte pour déjeuner avant de rejoindre le parc des ethnies.

Le National Races Village de Yangon se trouve au bord de la rivière Bago et au pied du pont qu’on avait emprunté à l’aller. C’est un assez grand parc verdoyant qui peut plaire aux enfants comme aux adultes, car on peut s’y balader en vélo (location possible), à pied ou en voiturette électrique. On paye 2$ par personne pour le droit d’entrée et on nous donne une carte du site bien détaillée. Au centre, on aperçoit une grande tour, réplique de certaines tours anciennes, avec du monde au sommet. L’escalier extérieur serpente autour de la structure. D’en haut, on a une belle vue sur le parc et le fleuve voisin. Mais l’attrait principal du parc est parsemé: les diverses maisons traditionnelles des états du Myanmar (Shan, Kachin, Rakhine, etc.). Chaque maison, en bois, reproduit l’art de vivre des différentes ethnies. On y trouve les costumes traditionnels ainsi que l’artisanat local. Et elles se trouvent toutes dans des jolies jardins fleuris, l’occasion vous l’imaginez de très belles photos et selfies pour les jeunes couples et familles venant visiter le lieu ! Plusieurs sculptures sont également installées dans les jardins et le parc, et les pelouses sont bien entretenues. La prochaine fois, on pensera à amener un pique-nique (comme la plupart des birmans semblent faire). Une vraie belle découverte pour nous !  

 

gulliver

Gulliver Travels

Vingt ans de vie commune ont fait de Gulliver Travels la référence de la découverte intime de la Birmanie. Chez nous, que du voyage sur-mesure, la passion d’un pays à partager et notre disponibilité pour un voyage unique: le vôtre.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Rencontre avec Patrick Périé, le nouveau chef du Strand

Depuis mars 2018, le restaurant du mythique hôtel Strand de Yangon accueille un nouveau chef. Il s’appelle Patrick Périé, est Français et a plus de 40 ans d’expérience dans de grands hôtels...

Vivre en Birmanie

SOCIÉTÉ

La boulangerie française à Yangon!

Yangon est une ville très cosmopolite. Nous y rencontrons des gens qui viennent des quatre coins du monde. Ainsi, il est notamment possible de croiser le chemin d’anglais, d’allemands, d’australiens..