Vendredi 23 février 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Publication des données sur le trafic d'êtres humains en Birmanie

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 07/02/2018 à 20:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 09:35
Publication des données sur le trafic d'être humains en Birmanie

La Birmanie a publié ses données concernant la traite des êtres humains par région en 2017. Ainsi la région de Yangon et l'État Shan concentrent 39% des cas révélés. Vient ensuite Mandalay avec 9%, l'État Kachin 5% et l'État Kayin et la région de Bago 4%. Les mariages forcés sont devenus la première cause du trafic, représentant 69,7% des cas. Le commerce sexuel représente 13,6%, l'exploitation au travail et le travail forcé sont équivalent à 4,8%. 85% des victimes sont des femmes et 4,38% des enfants. Selon les chiffres de la police, il y a une augmentation des cas révélés puisqu’il y avait 102 cas en 2013, 124 l'année suivante, 131 en 2015 et 2016 et 290 cas entre janvier et novembre 2017; année durant laquelle 609 trafiquants ont été jugés ou sanctionnés d'une manière ou d'une autre. Le Parlement devrait valider cette année la "Anti-trafficking in Persons Revised Law", basée sur la loi datant de septembre 2015. L'amendement a été rédigé par des experts locaux et internationaux et devrait permettre une marge de manœuvre accrue à la police lorsque celle-ci découvre un cas de traite d'êtres humains. La loi sous sa forme actuelle contraint la police à reporter une situation avant de pouvoir agir ou même enquêter.

0 CommentairesRéagir

Communauté

Moi, Myat Marlar Oo alias Charlotte Mason

Elle est née avec un nom prédestiné qui symbolise parfaitement son caractère de battante altruiste: Myat Morlar Oo signifie "la fleur noble et pure qui sort intacte de la bataille"...