Mardi 19 juin 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pétrole: le gouvernement birman fait monter la pression

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 11/10/2017 à 20:00 | Mis à jour le 11/10/2017 à 20:00
3898808431_94ab357ced_b

"Les compagnies pétrolières échouant à respecter les délais et à passer à la phase d'exploration verront leurs contrats d'exploitations être révoqués", a déclaré le ministère de l'Électricité et de l'Énergie. Les compagnies pétrolières internationales, pour opérer en Birmanie, doivent signer un accord, le Production Sharing Contracts-PSC, avec la Myanmar Oil and Gas Enterprise (MOGE), propriété du gouvernement birman. Les derniers PSC signés remontent à 2014 et début 2015 et stipulent que les entreprises doivent commencer, dès 2015, des études de terrains et ce pour une durée d'un an pour les zones peu profondes et de deux ans pour les recherches en eaux profondes. Le délai d'études en zone peu profonde s'est donc terminé en 2016 et fin 2017 sonne la fin des recherches en eaux profondes. Le ministère de l'Électricité et de l'Énergie a ainsi rappelé que les compagnies qui ne respecteront pas leurs engagements verront les cautions de garanties financières annulées. Après la période d'étude vient la période d'exploration qui peut prendre jusqu'à six ans, et qui doit être complété afin de localiser avec précision une zone de forage. Le ministère en a profité pour rappeler que toutes les compagnies n'étaient pas en retard, citant ainsi Shell Myanmar Energy Pte Ltd, Woodside Energy (Myanmar), ENI Co, BG Asia Pacific et Statoil et d'ajouter que certaines de ces compagnies avaient déjà négocié des dates de forages pour l'année prochaine.

0 CommentairesRéagir

Actualités

POLITIQUE

Réforme de la Commission d’Investissement

Le gouvernement birman a réformé sa Commission d’Investissement et renouvelé ses 13 membres, selon un communiqué publié samedi 16 juin. Le ministre au cabinet du gouvernement, U Thaung Tun...

Vivre en Birmanie

PUBLIREPORTAGE

Un bon endroit pour retrouver le goût de l’Ô’thentic

Manger des galettes à la bretonne ou des croque-monsieurs dans un restaurant tenu par deux Français, avec en fond sonore des reprises de Daniel Balavoine ou de Renaud, vous pensiez que c’était...