Lundi 17 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les journalistes Reuters ont signé leurs dépositions sous la pression

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 08/02/2018 à 20:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 20:00
Libération sous caution rejetée pour les journalistes Reuters

Les deux journalistes birmans travaillant pour Reuters et jugés pour trahison ont déclaré avoir signé leurs déclarations sous la menace de la police. Ils ont été arrêtés alors qu'ils enquêtaient sur les violences de l'armée faites sur les Rohingyas dans l'État Rakhine. A l'audience, Wa Lone et Kyaw Soe Oo ont déclaré avoir été menacés pour signer leurs déclarations alors que celles-ci, selon leur avocat, contiennent de nombreuses erreurs et inexactitudes. Les accusés sont allés jusqu'à identifier le policier les ayant menacé. Il s'agirait du second lieutenant Tin Htwe Oo qui a, lors de son témoignage, rejeté ces accusations. L'officier a  également expliqué devant la Cour pourquoi il avait brûlé ses notes originales. Fait que la défense s'est empressée de relever et d'interpréter comme un comportement suspect.  La prochaine audience aura lieu le 14 février.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Birmanie ?

IDÉE SORTIE

Un nouveau cinéma “de luxe” a ouvert à Mayangone

Les trois nouvelles salles de cinéma de Mingalar, situées dans le township de Mayangone, à Yangon, accueillent depuis leur ouverture en mai leur audience en petit nombre, avec couverture, coussins...

Expat Mag

Jakarta Appercu
PORTRAIT

Bornéo - La protection des gibbons et de la forêt, le combat de Chanee

Chanee est toujours dans l’action et prêt à défendre la cause des animaux : des gibbons bien sûr mais aussi de tous ceux menacés par la déforestation et les plantations d’huile de palme à Kalimantan.