Mardi 25 septembre 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le moine Wirathu retrouve la parole et nie alimenter les violences

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 13/03/2018 à 04:00 | Mis à jour le 13/03/2018 à 04:00
Wirathu sort de son silence en Birmanie

Samedi a vu la fin de l'année de silence imposée par le Haut Conseil Bouddhiste lui interdisant tout prêche public. Le moine nationaliste Wirathu, vénéré par les uns et conspués par les autres, a donc enfin pu s'exprimer publiquement. Il a ainsi déclaré que le Rakhine était victime du "terrorisme des Bengalis" et a également nié "y avoir créé" un conflit, prenant pour preuve le calme de sa ville natale, Mandalay. "Si Wirathu créait du conflit, Mandalay serait en cendre" a-t-il expliqué. Durant son bannissement, le moine s'affichait sur les réseaux sociaux la bouche couverte de scotch et diffusant d'anciens prêches. Mais la compagnie Facebook a récemment décidé de lui fermer sa page. Cela ne semble pas l'avoir décidé à s'arrêter. Il a en effet ajouté qu'il continuerait son "travail nationaliste" : "Depuis que Facebook a fermé [sa page], j'utilise Youtube. Youtube ne permet pas une aussi grande audience donc je vais utiliser Twitter pour continuer le travail nationaliste."

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Rencontre avec Patrick Périé, le nouveau chef du Strand

Depuis mars 2018, le restaurant du mythique hôtel Strand de Yangon accueille un nouveau chef. Il s’appelle Patrick Périé, est Français et a plus de 40 ans d’expérience dans de grands hôtels...

Vivre en Birmanie

SOCIÉTÉ

La boulangerie française à Yangon!

Yangon est une ville très cosmopolite. Nous y rencontrons des gens qui viennent des quatre coins du monde. Ainsi, il est notamment possible de croiser le chemin d’anglais, d’allemands, d’australiens..