Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le moine Wirathu retrouve la parole et nie alimenter les violences

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 13/03/2018 à 04:00 | Mis à jour le 13/03/2018 à 04:00
Wirathu sort de son silence en Birmanie

Samedi a vu la fin de l'année de silence imposée par le Haut Conseil Bouddhiste lui interdisant tout prêche public. Le moine nationaliste Wirathu, vénéré par les uns et conspués par les autres, a donc enfin pu s'exprimer publiquement. Il a ainsi déclaré que le Rakhine était victime du "terrorisme des Bengalis" et a également nié "y avoir créé" un conflit, prenant pour preuve le calme de sa ville natale, Mandalay. "Si Wirathu créait du conflit, Mandalay serait en cendre" a-t-il expliqué. Durant son bannissement, le moine s'affichait sur les réseaux sociaux la bouche couverte de scotch et diffusant d'anciens prêches. Mais la compagnie Facebook a récemment décidé de lui fermer sa page. Cela ne semble pas l'avoir décidé à s'arrêter. Il a en effet ajouté qu'il continuerait son "travail nationaliste" : "Depuis que Facebook a fermé [sa page], j'utilise Youtube. Youtube ne permet pas une aussi grande audience donc je vais utiliser Twitter pour continuer le travail nationaliste."

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Birmanie ?

GASTRONOMIE

Goût de France/ Good France arrive en Birmanie

Les saveurs à la française seront à l'honneur du 21 au 24 mars 2019. L'événement, célébré sur cinq continents, mobilisera pour sa cinquième édition 5 000 chefs qui mettront à l'honneur cette année...