Lundi 15 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le gouvernement et une ONG italienne coopèrent pour protéger les ours

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 15/03/2018 à 20:00 | Mis à jour le 15/03/2018 à 20:00
Protection des ours

Le gouvernement birman s’apprête à coopérer avec l’ONG italienne Istituto Oikos pour la protection des ours et le combat contre le commerce illégal d’ours dans le pays. Ce projet fait partie du mémorandum d’entente entre le ministère des Ressources Naturelles et de la Conservation Environnementale, et l’Istituto Oikos, pour la conservation de l’espèce des ours malais. Des études conduites en 2016 et 2017 en coopération avec cette ONG avaient déjà porté sur des espèces d’ours des régions du Rakhine et Sagaing, sur leur population, leurs spécificités, leurs habitudes, et les dangers auxquels elles font face. Le projet est prévu pour durer jusqu’en 2020. Il s’agit maintenant d’entrer dans une phase d’action. L’Istituto Oikos, au lieu d’apporter des moyens financiers, va fournir une assistance technique ainsi que le matériel nécessaire au programme. "L’habitat originel des ours va être placé en priorité et préservé", explique le directeur du département d’environnement forestier et de la section animalière U Win Naing Thaw. Depuis 2010, le gouvernement n’a cessé d’intensifier ses mécanismes de surveillance afin d’empêcher le commerce illégal d’animaux. 9 ours ont ainsi été secourus entre 2010 et 2017 dans les régions de Rakhine, Mandalay, et Yangon.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Birmanie ?

GASTRONOMIE

La gastronomie revient au Strand


Bonne nouvelle pour les gourmets ! Les fourneaux du célèbre hôtel historique de Rangoun chauffent de nouveau. Le Chef Patrick Périé a ravivé la flamme là où Christian Martena l’avait laissée.

Vivre en Birmanie

LIVRE

Idée lecture : A Burmese Heart, Yin Mon Vanessa Han et Tinsa Maw-Naing

Sorti en 2015, A Burmese Heart – traduisez “Un cœur birman” – raconte l’histoire de Tinsa Maw-Naing, fille du premier premier ministre de Birmanie sous l’occupation britannique et femme de Bo Yan Nain