Mercredi 19 septembre 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Birmanie en hebdo : Semaine du 23 juillet

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 22/07/2018 à 20:00 | Mis à jour le 22/07/2018 à 20:00
Revue de presse Birmanie

Pendant l’été, lepetitjournal.com Birmanie passe en hebdomadaire. Tous les lundis, nous vous proposerons une revue de presse avec l’essentiel de l’actualité des derniers jours en Birmanie.

SOCIÉTÉ - Un enfant électrocuté à Yangon

Un garçon de 13 ans est décédé électrocuté la semaine dernière en marchant dans une flaque d’eau dans laquelle un câble électrique était tombé. "Mon beau-père a appelé la Corporation d’Approvisionnement en Electricité de Yangon (Yangon Electricity Supply Corporation, YESC) plusieurs fois mais personne n’a répondu. […] Environ 10 minutes après en avoir pris connaissance, la YESC a coupé le courant, permettant aux parents de l’enfant de l’emmener à l’hôpital mais c’était trop tard pour le sauver" raconte Katherine Lu, propriétaire du magasin de voitures dont la caméra de surveillance a capturé l’accident. "Personne ne pouvait lui venir en aide plus tôt car l’électricité circulait encore." La vidéo enregistrant la mort de l’enfant, Myo Win, a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, suscitant la colère des internautes face au temps de réaction de la YESC et à son irresponsabilité. Tous se sentent à présent en insécurité lorsqu’ils marchent dans la rue. "Le plus grand problème en Birmanie est que les choses ne sont réparées que temporairement, donc cela va se reproduire" se résigne Katherine Lu. Difficile de savoir combien de personnes sont électrocutées chaque année mais le cas de Myo Win n’est certainement pas isolé.

POLITIQUE – Le nombre de femmes à la conférence de la paix de Panglong est en légère croissance
17% des délégués participant à la troisième session de la Conférence de Panglong du XXIème siècle sur la Paix de l’Union sont des femmes, selon les chiffres du gouvernement. C’est 2% de plus que l’an dernier. 120 des 700 délégués sont ainsi des femmes : 12 sont des avocates, 22 des officielles du gouvernement, 8 des représentantes de l’armée, 28 des femmes politiques de 23 partis différents, 13 sont issues de la société civile. De plus, 66 des 204 observateurs sont des femmes, 10% de plus par rapport à l’an dernier. Ces chiffres marquent une progression certes mais les 30% minimum demandés par les associations de droit des femmes sont encore loin d’être atteints.

SOCIÉTÉ – 15 morts dans le glissement de terrain d’une mine de jade
Au moins 15 personnes sont décédées et des dizaines d’autres ont été blessées dans un glissement de terrain affectant une ancienne mine de jade dans la municipalité de Hpakant de l’état de Kachin, dimanche 15 juillet. Les victimes sont des mineurs illégaux cherchant du jade dans l’ancienne mine désaffectée pour pouvoir le revendre à la Chine. 14 corps ont été découverts ; la quinzième personne est décédée à l’hôpital, selon le ministère de l’Information. Le nombre de victimes est certainement plus élevé mais les pluies diluviennes ont rendu les recherches difficiles. En mai, 17 personnes étaient déjà décédées dans des circonstances similaires. Pourtant, les locaux continuent de risquer leur vie pour l’industrie du jade dont la Birmanie est le premier producteur mondial.

MÉMOIRE – Jour des Martyrs : 71ème anniversaire de l’assassinat du Général Aung San
Le 19 juillet marque chaque année l’anniversaire de la mort du Général Aung San, de sept autres généraux et d’un garde du corps. A 10h37, le 19 juillet 1947, un groupe d’hommes armés pénètre dans le bâtiment du secrétariat, à Yangon, et tire sur Aung San, Ba Cho, ministre de l’Information, Mahn Ba Khaing, ministre de l’Industrie et du Travail, Ba Win, ministre du Commerce, Thakin Mya, considéré comme Premier ministre, Adbul Razak, ministre de l’Education, Sao San Tun, ministre des Régions Montagneuses, Ohn Maung, secrétaire d’état aux Transports et Ko Htwe, garde du corps. Chaque année à ce jour et à cette heure, le pays s’arrête de bouger ; les conducteurs activent tous leur klaxon durant une minute. Selon le gouverneur de Yangon, Phyo Min Thein, les mesures de sécurité ont été renforcées cette année. "Des répétitions vont être organisées en amont" a-t-il ainsi expliqué à l’occasion de la réunion d’organisation le 14 juillet. Le vice-président Myint Swe, la conseillère d’état Aung San Suu Kyi ainsi que des représentants du Parlement ont en effet assisté aux commémorations au mausolée. Le musée d’Aung San ainsi que son mausolée sont ouverts aux visiteurs à cette occasion.

SOCIÉTÉ – Trois femmes accusent le directeur d’une ONG de droit des femmes de harcèlement sexuel
Le Réseau pour l’Egalité des Genres (Gender Equality Network, GEN) a annoncé avoir reçu une lettre de plainte de trois femmes accusant de harcèlement sexuel un homme haut placé dans la hiérarchie d’une de ses organisations. Il aurait également fait preuve d’abus d’autorité envers son personnel. GEN est un réseau de plus de 100 ONG et organisations de la société civile locales et internationales se battant pour le droit des femmes. Il assure dans un communiqué qu’il condamne "chaque membre ou employé qui commet ou permet toute violation des droits de l’Homme, des droits des femmes ou des droits des minorités." L’affaire a démarré le 12 juillet, lorsqu’une femme a annoncé avoir été victime d’une agression sexuelle sur son lieu de travail, par le directeur exécutif. Elle précise qu’elle n’est pas la seule dans ce cas, qu’il a toujours eu des comportements déplacés envers les femmes de son équipe malgré leurs demandes d’arrêter. Suite à cette première histoire, une deuxième femme a pris la parole, suivie d’une troisième. Elles se seraient déjà plaintes aux supérieurs de leur organisation mais sans aucune réaction de leur part. Le GEN a à présent promis de mettre en place des mesures pour punir le responsable de ces agressions.

POLITIQUE – Le gouverneur de Yangon accepte une donation d’un fraudeur
De nombreuses réactions négatives ont suivi l’annonce du gouverneur de Yangon Phyo Min Thein d’accepter une donation à la ville de 20 millions de kyats soit 14 000 dollars américains du malaisien Ong Kean Swan, accusé de fraude. Sa compagnie Dream Success International Sdn Bhd se dit vendre des produits de beauté et de santé ; le site internet Surewin4u y est associé et promet aux investisseurs un retour mensuel ainsi que des bonus pour soutenir des professionnels de jeux d’argent. Elle est interdite en Malaisie, en Chine et à Taïwan. A Taïwan, le gouvernement a découvert que des milliers d’investisseurs auraient été dépouillés de millions de dollars. A Singapour, un procès a révélé que 150 personnes ont perdu 53 milliards de kyats soit 37 millions de dollars américains à cause de cette compagnie. "C’est encourager de mauvaises personnes. Ce n’est pas acceptable de la part du chef du gouvernement de Yangon. C’est facile de vérifier les antécédents d’une personne dans les médias. Avant d’accepter l’argent, ils auraient dû vérifier. Cela ruine l’image du gouvernement" s’indigne Daw Nyo Nyo Thin, ancienne membre du Parlement Régional de Yangon.

SANTÉ – L’Inde organise un camp pour fournir des membres artificiels à ceux qui ont été amputés
Le Camp de Préparation de Membres Artificiels de Jaipur Foot a été inauguré à Yangon mercredi 18 juillet en présence de U Myint Thaung, ministre de la Finance du gouvernement de la région de Yangon, de Son Excellence Vikram Misri, ambassadeur de l’Inde en Birmanie et du Vénérable Tripitaka Kawida Dhamabhandagariki, qui dirige le monastère de Pitakat Thonbon Nikae en Inde. Quatre personnes amputées de la jambe ont reçu des prothèses Jaipur Foot sur mesure des mains des dignitaires à l’occasion de la cérémonie d’inauguration. Le Jaipur Foot est le membre artificiel le plus utilisé au monde, permettant à une personne amputée de la jambe de marcher. La Birmanie est le premier pays frontalier de l’Inde dans lequel ce genre de camp est organisé. En février et en mars 2017, ce camp avait déjà été organisé à Yangon. 29 autres pays dans le monde en ont également bénéficié à l’occasion de 67 camps qui ont aidé 26 000 personnes. L’association qui l’organise, Bhagwan Mahaveer Viklang Sahayata Samiti, a été créée en 1975 afin d’aider les personnes handicapées : 1,71 million de personnes aussi bien en Inde que dans le reste du monde ont déjà reçu son aide gratuitement.

SCIENCES - Le fossile d’un serpent de 100 millions d’années découvert dans de l’ambre
Un bébé serpent datant d'une centaine de millions d'années a été récemment découvert dans une forêt de Birmanie. Le fossile est d’une longueur de 46 à 47 mm, soit moins grand qu’un pouce d’humain. La tête n’est pas présente, mais le reste du corps est exceptionnellement bien conservé. Les paléontologues ont pu examiner le détail de chaque vertèbre et établir qu'il était constitué de 97 vertèbres. Il s’agirait, selon eux "d'un des tout premiers fossiles de serpenteau préhistoriques jamais trouvé à ce jour". La Birmanie est reconnue pour abriter un certain nombre de fossiles datant de la même époque ; les scientifiques qualifient le pays de "trésor pour la recherche scientifique".

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

HISTOIRE

Commémoration de la Révolution de Safran à Yangon

Mardi 18 septembre a eu lieu la commémoration du 11ème anniversaire de la Révolution de Safran, nom donné à une série de protestations commencée le 5 septembre 2007 par 500 moines à Pakoku dans...

Communauté

SOCIÉTÉ

La boulangerie française à Yangon!

Yangon est une ville très cosmopolite. Nous y rencontrons des gens qui viennent des quatre coins du monde. Ainsi, il est notamment possible de croiser le chemin d’anglais, d’allemands, d’australiens..

Vivre en Birmanie

SOCIÉTÉ

La boulangerie française à Yangon!

Yangon est une ville très cosmopolite. Nous y rencontrons des gens qui viennent des quatre coins du monde. Ainsi, il est notamment possible de croiser le chemin d’anglais, d’allemands, d’australiens..