Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Birmanie en hebdo : semaine du 16 juillet

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 15/07/2018 à 21:30 | Mis à jour le 15/07/2018 à 22:20
La Birmanie en hebdo - semaine du 16 juillet

Pendant l’été, lepetitjournal.com Birmanie passe en hebdomadaire. Tous les lundis, nous vous proposerons une revue de presse avec l’essentiel de l’actualité des derniers jours en Birmanie.

SOCIÉTÉ - Effondrement du pont dans le parc de Kandawgyi
Le pont du jardin de Kandawgyi à Yangon s’est effondré au matin du dimanche 8 juillet. Ce pont relie l’île de Khaymar Dipa à celle de Pagan Lone. Des personnes se promenaient dessus : cinq d’entre elles ont fini dans l’eau. "Lorsque nous avons entendu des voix appelant à l’aide, nous y sommes allés en bateau et les avons sauvés. Heureusement, personne ne s’est noyé. Nous leur avons crié de s’accrocher aux piliers du pont et leur avons envoyé du secours" raconte un employé du jardin de Kandawgyi. Le Comité de Développement de la Ville de Yangon a inspecté le pont de deux kilomètres de long et annoncé prévoir d’en réparer 600 mètres par an selon le budget alloué. Des panneaux de signalisation vont aussi être placés là où la structure du pont est trop faible.

POLITIQUE – Les Etats-Unis sanctionnent la Birmanie et le Laos
Les Etats-Unis vont imposer des sanctions sur la Birmanie et le Laos après que ces deux pays aient refusé de prendre en charge leurs migrants présents sur le sol américain et menacés d’expulsion. Les sanctions vont prendre la forme de restrictions de visas : certains types de visas ne seront plus disponibles pour les officiels. Les employés des ministères birmans du Travail, de l’Immigration, de la Population et de l’Intérieur ainsi que leurs familles sont concernés. Pour le Laos, le ministère de la Sécurité Publique et d’autres officiels du gouvernement sont touchés par ces restrictions. L’année dernière déjà, les Etats-Unis avaient sanctionné le Cambodge, l’Erythrée, la Guinée et le Sierra Léone pour s’être opposé à la politique de déportation des Etats-Unis.

JUSTICE – Les deux journalistes Reuters sont inculpés
Wa Lone et Kyaw Soe Oo, les deux journalistes Reuters emprisonnés depuis le 12 décembre 2017, ont été inculpés pour atteinte au secret d’état par le tribunal de Yangon. Ils sont accusés d’être entrés en possession de documents gouvernementaux confidentiels concernant les actions des forces de sécurités dans l’état de Rakhine. Pour Stephen J. Adler, éditeur en chef de Reuters, cette affaire “met sérieusement en doute l’engagement de la Birmanie envers la liberté de la presse et l’état de droit. Ces journalistes faisaient leur travail d’une manière indépendante et impartiale, il n’y a aucune preuve suggérant qu’ils aient fait quoi que ce soit de mal ou à l’encontre de la loi." Les deux journalistes, qui ont plaidé non coupable, risquent à présent jusqu’à 14 ans de prison. "Nous sommes innocents. Nous n’allons pas abandonner" a assuré Wa Lone. La prochaine audition est fixée au 16 juillet.

TOURISME – La Birmanie sur la liste de circuits touristiques historiques
Les tours Battle of Imphal (bataille d’Imphal) vont s’étendre en Birmanie. Ces tours organisés offrent aux touristes la possibilité de découvrir les lieux de la campagne de Birmanie durant la Seconde Guerre mondiale. La compagnie a été fondée en 2012 afin de commémorer le 70ème anniversaire de la bataille d’Imphal en Inde en 1944 entre les forces britanniques et japonaises. Quatre itinéraires proposent désormais des passages en Birmanie. “La Birmanie et le Nord-Est de l’Inde sont associés par leur expérience partagée durant la Seconde Guerre mondiale. C’est pourquoi nous relions les sites de combat d’Imphal et de Kohima avec ceux en Birmanie, qui a des douzaines de lieux significatifs. C’est seulement en couvrant les deux côtés de la frontière indo-birmane que l’on a un réel aperçu de l’ampleur de la campagne de Birmanie" explique le fondateur Hemand Singh Katoch. La compagnie s’est associée avec Khiri Travel Myanmar pour la logistique, l’organisation des hôtels et des transports en Birmanie.

SOCIÉTÉ – 176 personnes victimes de trafic depuis le début de l’année 2018
Durant la première moitié de l’année 2018, 176 personnes ont été victimes de trafic d’êtres humains dans 107 affaires selon Global New Light of Myanmar, basé sur des données de la police anti-trafic d’êtres humains. Plus de 100 de ces personnes sont des femmes. Les victimes sont majoritairement issues de l’état de Shan et des régions de Yangon et de Mandalay. Les affaires de trafic sont le plus souvent liées à des mariages, de la prostitution ou du travail forcés.

POLITIQUE – Des militaires accusent les groupes ethniques de ralentir le processus de paix
Mercredi 11 juillet, des officiels militaires, réunis par Aung San Suu Kyi à Naypyidaw pour des discussions au sujet du processus de paix, ont rejeté la faute de l’arrêt des négociations de paix sur les groupes ethniques. Selon Min Aung Hlaing, ils sont responsables de "noyer le pays." Pour le ministre de la Défense Sein Win, les milices ethniques ne font pas suffisamment d’efforts pour stopper le conflit. Elles doivent "contrôler leurs populations." "Si leurs populations n’ont aucune discipline, des problèmes peuvent arriver" explique Sein Win. 10 groupes ont désormais signé l’accord de cessez-le-feu mais sept autres sont encore en retrait.

ENVIRONNEMENT – Décès du défenseur de la conservation U Ohn
L’environnementaliste U Ohn est décédé mercredi 11 juillet à l’âge de 91 ans dans sa résidence du quartier de Mayangone à Yangon. "Il allait bien mardi soir mais ne s’est pas réveillé le lendemain matin. Je suis fière de lui en tant qu’environnementaliste respecté. Nous avons perdu un intellectuel" raconte sa petite-fille, Ma Khin Thuzar Thint. Né en 1927 dans la région de Sagaing, il a étudié la gestion forestière en Angleterre à l’université du pays de Galles avant de devenir directeur du département de Gestion Forestière de Birmanie de 1957 à 1988. Il a aussi participé à la mise en place du projet d’embellissement du Mont Popa, près de Mandalay.  "Nous profitons des bénéfices aujourd’hui. Autrement, les forêts auraient disparu à cause de l’expansion des terres cultivées et des zones résidentielles" reconnaît U Aunh Hein, secrétaire du Groupe des Amoureux du Mont Popa. U Ohn a ensuite été conseiller en gestion forestière jusqu’en 1993 et a mené des recherches sur la conservation environnementale et la gouvernance des parcs nationaux aux Etats-Unis, en Europe, en Inde, en Australie ou encore en Thaïlande. Il a notamment participé à la mise en place des parcs nationaux de Popa, Chatthin, Hlawga et Alaungdaw Kathapa. En 2005, il a reçu le prix Minamata du Japon pour son travail au Mont Popa, devenant ainsi le premier Birman à recevoir un prix pour l’environnement.

POLITIQUE – Après Four Eight et Four Eights People’s Party, le nom de People’s Party est proposé
Le Four Eights People’s Party (Parti des Personnes des Quatre Huits) a choisi son nouveau nom le 8 juillet : le People’s Party (Parti du Peuple). Un nouveau logo et un nouveau drapeau ont aussi été décidés. A présent, les dirigeants doivent soumettre leurs propositions à la Commission des Elections de l’Union, qui avait refusé leur nom précédent. Ce dernier n’avait pas été autorisé sous prétexte qu’il s’approprie un héritage historique national qui ne doit pas être associé à un parti politique en particulier. La journée du 8 août 1988 à laquelle font référence les Quatre Huits marque en effet un soulèvement populaire prodémocratie contre la dictature de Ne Win, jour de commémoration depuis lors.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SOCIÉTÉ

Des élections truquées à Yangon ?

C'est en tout cas ce qu'affirme le e-journal Myanmar Now. Le nouvellement élu député pour le district de Seikkan à Yangon aurait accordé des prêts à taux anormalement bas à de potentiels votants...