Mercredi 19 septembre 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CCI FRANCE MYANMAR – Présentation de Christophe Felix d’Okkar Thiri

Par CCI France Myanmar | Publié le 12/12/2016 à 23:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16
Christophe Felix Okkar Thiri

Chaque mois, la CCI France Myanmar nous fait découvrir un de ses membres.  Ce mois-ci, découvrez Christophe Felix d’Okkar Thiri.

Quelques mots sur votre entreprise au Myanmar et le secteur dans lequel vous travaillez
L’entreprise Okkar Thiri a été fondée en 1998 avec l’idée de renforcer les structures médicales et les laboratoires existant à partir de notre expertise technique. L’équipe s’est élargie à 12 personnes avec le soutien de quelques fabricants prêts pour l'aventure, nous avons commencé un programme de formation de nos techniciens nous permettant d'être reconnus plus tard par les utilisateurs finaux comme un partenaire fiable dans le domaine médical. À l’heure actuelle, notre équipe est composée de 150 employés avec des bureaux à Yangon et Mandalay et nous intervenons dans tout le pays dans le soutien technique médical.

Quelle est votre stratégie au Myanmar ?
Comme précisé auparavant, notre stratégie était simple: "devenir utile".   Et c’est pourquoi la devise de notre entreprise est encore "Depuis 1998, nous sommes concernés".  Pour atteindre cet objectif, nous avons considérablement développé notre expertise technique d'équipe avec des formations dans le pays et à l'étranger, et à ce jour, 35 ingénieurs biomédicaux et 10 spécialistes de l'application soutiennent l'installation et le service de plus de 5 000 équipements au Myanmar. Notre gamme de produits va des incubateurs de bébé à l'imagerie par résonance magnétique en passant par  l'accélérateur linéaire pour le traitement du cancer. Nous sommes aujourd'hui en mesure d'offrir des solutions clés en main aux laboratoires et aux hôpitaux.

Comment votre société s’est-elle developpée depuis sa création en Birmanie?
De 1998, l’année où nous avons commencé, jusqu’en 2000, la croissance est passée de 150 000 dollars à 8 millions de dollars par an et elle est restée plutôt stable jusqu'en 2010. Depuis 2011, la croissance a doublé régulièrement chaque année.

Quelles ameliorations avez-vous vu dans votre secteur d’activité?
Depuis 2011, nous assistons de plus en plus à une coopération externe, avec des séminaires et des ateliers sur la santé pour soutenir l’éducation et l’expertise professionnelle. Le gouvernement a également développé des efforts beaucoup plus importants pour améliorer les hôpitaux nationaux et le budget des installations pour l'équipement est passé de 6 milliards de dollars à 40 milliards de dollars par an. Le secteur privé voit un intérêt de la part des partenaires internationaux à développer leur présence au Myanmar.

Quels sont les conseils que vous donneriez à nos membres au sujet du monde des affaires en Birmanie ?
Pour les gens qui sont déjà installés ici, ils doivent déjà savoir que le Myanmar n’est pas un marché facile, il y a une expertise locale, ce qui peut rendre la concurrence très difficile. Il vaut mieux commencer par le bon partenaire. Il y a aussi trop peu d’employés qualifiés sur le marché et il faut être prêt à intégrer un solide concept de formation interne dans leur stratégie de développement. Le bon coté est que les efforts déployés valent les résultats obtenus du fait qu’il existe au Myanmar une certaine loyauté de la clientèle qui garantit une collaboration à long terme. 

Votre vie au Myanmar et vos relations avec la France ?
J’ai commencé à vivre au Myanmar en 1996 et suis tombé amoureux du pays et de son peuple : ce qui fait qu’aujourd’hui je ne suis plus vraiment objectif. Le Myanmar m’a enseigné beaucoup de choses : à être patient, compatissant et à méditer quand les choses ne se passent pas comme prévues. Ça a littéralement changé ma vie et mes relations avec les autres. J’ai aussi, en France, une merveilleuse famille et des amis que je ne vois pas beaucoup mais je l’accepte comme un choix à part entière de ma vie.  J'espère toujours être en mesure de prendre ma retraite dans un endroit paisible au Myanmar et de profiter de quelques mois avec ma famille française et plusieurs mois au Myanmar avec ma famille birmane. 

Votre conseil pour un nouvel arrivant au Myanmar ?
Soyez patient! Il y a beaucoup de choses à apprendre au Myanmar avant même que vous puissiez apprendre à d’autres. Les gens font des choses pour une raison, ce n'est pas toujours fait de la bonne façon et cela demande d’être adapté à la nouvelle ère, pour autant c’est toujours fait avec bonne volonté. J’ai tendance à le résumer comme cela: "On a besoin de comprendre que si dans notre pays, la distance allant de A vers B est toujours la plus courte ici cela peut être la plus longue si vous ne respectez pas la sensibilité des gens"

Votre endroit préféré au Myanmar ?
Il y a beaucoup d’endroits  magnifiques au Myanmar et tout dépend de ce que vous cherchez quand vous visitez. Comme j’adore la mer, j’ai trouvé un bel endroit qui se situe à l’ouest de Yangon près de la mer, entre Ngapali et Chaungtha et j’aime me reposer là-bas.
CCI France Myanmar (www.lepetitjournal.com/Birmanie) Mardi  13 Décembre 2016

 

cci business

CCI France Myanmar

La CCI France Myanmar est un réseau d’affaires de plus de 90 entreprises françaises, birmanes et internationals dont l’objectif est de développer les relations économiques et commerciales entre la France et le Myanmar.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

FESTIVAL

Taunggyi : plus de ballons, moins de vendeurs

Le Comité Central de la Célébration du Festival de Ballons d’Air Chaud s’est réuni la semaine dernière pour délibérer sur le fameux festival tenu chaque année à Taunggyi, dans l’état de Shan.

Sur le même sujet