Dimanche 22 avril 2018
Birmanie
Birmanie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Découvrez les coups de cœur de février de la Médiathèque de l’IFB

Par Institut Français de Birmanie | Publié le 22/02/2018 à 20:00 | Mis à jour le 22/02/2018 à 20:00
Book_sale_loot_(4552277923)

Chaque mois la Médiathèque de l’IFB vous propose une sélection de livres et de DVD disponibles à l’espace "Le Petit Prince" au sein de l’Institut Français de Birmanie.

Sélection livres
Chanson Douce de Leila SLIMANI

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. 
A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Une histoire prenante captivante et effrayante. La tension est palpable tout au long des pages. Presque oppressante. Livre remarquable de vérités sur notre société.


Le Garçon de Marcus MALTE
Il n'a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Itinéraire d'une âme neuve qui s'éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l'Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l'immense roman de l'épreuve du monde.
Très beau roman où un enfant sauvage apprend les fondamentaux de la vie, douleur, amitié, amour, violence.
 


Ma part de Gaulois de Magyd CHERFI
Sur la ligne incertaine et dangereuse d'une insaisissable identité, le parolier-chanteur de Zebda raconte une adolescence entre chausse-trape et croc en jambes, dans une autofiction pleine d'énergie et de gravité, d'amertume ou de colère, de jubilation et d'autodérision. Magyd nous capte et nous fait comprendre son combat quotidien personnel tant avec sa mère, ses amis, ses voisins ... 
Il raconte ce quartier de Toulouse où il sera le premier fils d'immigré maghrébin à décrocher le bac. Un récit passionnant, à la fois drôle et grave. Tout le monde devrait lire ce livre ! 
 

Sélection DVD
Je crois que je l’aime de Pierre Jolivet (2007)
Lucas (Vincent Lindon), un riche industriel divorcé, a un coup de foudre pour Elsa (Sandrine Bonnaire), céramiste talentueuse, jolie, intelligent, est toujours célibataire. Il la fait suivre par un détective aux méthodes trop intrusives et dépourvues de délicatesse (François Berléand) qui va jusqu'à mettre des caméras et micros espions partout.
Comme tous les films de Pierre Jolivet d'ailleurs ; il a un énorme talent de scénariste et son humeur tout en finesse m'enchante.



Le Nom Des Gens de Michel Leclerc (2010)
Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l'engagement politique puisqu'elle n'hésite pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause.
Ce film est tout simplement un chef d'oeuvre...le jeu de Sara Forestier et Jacques Gamblin est génial, l'histoire est remarquable, et l'image superbe. Chaque détaille émeut, semble naturel et juste. Son meilleur atout est l'humour, manipulé avec finesse et tout en dérision. 



Tarifs de la médiathèque (par an): 
12 000 Kyats (Birmans) — 36 000 Kyats (Expatriés)  — 5 000 Kyats (Etudiant IFB)

Tarifs de la carte de vidéothèque (pour 10 films):  
3 000 Kyats (Birmans) — 10 000 Kyats (Expatriés)

Horaires:  Mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h. 
Fermée les dimanches, les lundis et certains jours fériés.
Site internet

 

institut

Institut Français de Birmanie

L'Institut français de Birmanie (IFB) est un établissement culturel situé à Rangoun et dépendant du ministère des Affaires étrangères français. L'Institut français de Birmanie possède une mission d'enseignement de la langue française.
0 CommentairesRéagir

Actualités

FESTIVAL

Thingyan, tous les conseils pour le célébrer à Yangon!

Thingyan, vous connaissez. C’est le nouvel an birman, cette fête où, pendant 4 jours, tout le monde se jette de l’eau dessus. Les dates, qui sont calculées selon le calendrier birman...

Communauté

PORTRAIT

Kyal Sin Su : première femme tatoueuse de Birmanie

En Birmanie, tout le monde ou presque est tatoué. Les tatouages sont réalisés uniquement par des hommes…jusqu’à récemment où Kyal Sin Su, à Mandalay, est devenue la première femme tatoueuse de Birm...