Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ASSOCIATION INTERNATIONALE - La Chaîne des Rôtisseurs s'installe à Yangon

Par Lepetitjournal Birmanie | Publié le 25/04/2017 à 22:00 | Mis à jour le 26/04/2017 à 07:00

Sous l'impulsion de Magnus Scherr, manager général du restaurant Mahlzeit; l'association friande de mets goûteux et d'alcools de qualité peut désormais ajouter la Birmanie à la longue liste des pays  hébergeant ses chapitres. Car c'est ainsi que la confrérie appelle les regroupements de ses membres.

Un nouveau chapitre Birman s'ouvre donc dans l'histoire de l'association mais Magnus, dont le rang est actuellement chargé de mission, a un long vécu avec La Chaîne des Rôtisseurs. "J'avais 18 ans et je ne les connaissais pas, je ne comprenais pas ce qui se passait mais j'ai tout de suite été très impressionné et depuis j'ai très souvent travaillé pour la Chaîne".

L'appellation exacte est "La Chaîne des Rôtisseurs, Association mondiale de la gastronomie"  et l'association se définit comme une confrérie gastronomique internationale dédiée à mettre en relation, de par le monde, ses membres professionnels (dans la restauration et l'hôtellerie) et non professionnels et partageant un même intérêt dans la nourriture, le vin et la gastronomie.

Son histoire commence en 1248, en France, à l'initiative du roi Louis IX. Mais après 500 ans d'activité, elle s'arrête en 1791. L'association, interdite par les révolutionnaires, tombe dans l'oubli et c'est en 1951, toujours en France, qu'elle se reforme. Très vite, la confrérie gagne des adeptes, d'abord la Suisse, puis l'Allemagne, la Hollande et dans les années 60, elle est présente dans toute l'Europe. Traversant l'Atlantique, elle se propage sur le continent Américain et, de là, part à la conquête du reste du monde. 

En Asie, c'est en Thaïlande que l'on retrouve le plus vieux chapitre. Les membres en ont fêté le 43ème anniversaire en Mars 2017. Celui de Singapour date des années 70, la Malaisie et le Cambodge ont leur chapitre depuis 2007, il y a une dizaine de chapitres juste en Chine.  Le Vietnam a le sien depuis Avril 2017 et enfin la Birmanie (NDLR : ce ne sont que des exemples, il en existe d'autres en Asie).
Yangon est le chapitre national mais ne sera pas le seul en Birmanie. En effet, trois autres chapitres  régionaux sont prévus, à Naypyitaw, Mandalay et Ngapali.

Magnus résume ce qui fait, à ses yeux, le succès de la confrérie:  "C'est un outil. C'est une fraternité avec un réseau mondial que les gens peuvent utiliser. Je rencontre beaucoup de gens et quand je leur montre le genre d'événements que ?La Chaîne' organise, ils sont admiratifs ! Comme par exemple à Hong Kong, ils ont organisé récemment un repas dans un hippodrome, pas dans des loges, sur la piste ! Sur la ligne d'arrivée ! Ils pouvaient presque toucher les chevaux ! A Kuala Lumpur, j'ai dîné au 58ème étage de la Tour Petronas. C'est normalement un club très privé réservé aux personnes de Petronas. C'est aussi ça la Chaîne des Rôtisseurs, cela donne accès à des endroits qui sont normalement fermés à la plupart des gens. Sans parler de la qualité de la nourriture et du vin qui est toujours exceptionnelle"

En effet, une dizaine de fois par an, les membres se réunissent autour d'une table, afin de partager entre membres et invités mais également pour juger la table, c'est à dire la nourriture, le service, le travail en cuisine, les vins etc. Le protocole tout comme l'organisation est stricte, ainsi un membre est chargé de surveiller la cuisine, les produits et peut tout à fait refuser que soit servit tel ou tel met pour telle ou telle raison. Il en va de même pour les vins. Ainsi, la confrérie se targue de toujours  servir les meilleurs mets à sa table.

Malgré une organisation très hiérarchisée, un protocole strict, des événements privés à la participation sélecte et limitée. Magnus se défend d'un quelconque élitisme : "Il ne s'agit pas de s'isoler du monde, tout le monde est le bienvenu. L'âge minimum pour devenir membre est de 18 ans mais à part cela, tout le monde peut devenir membre. L'association essaie juste de garder un équilibre entre professionnels de la restauration, de l'hôtellerie et du tourisme en général et les non professionnels (NDLR : sont considérés non-professionels tous les autres corps de métiers). Et puis la Chaîne des Rôtisseurs garde toujours à l'esprit sa mission philanthropique, cela fait partie de l'essence de l'association. Il s'agit de faire partie de la communauté, d'y participer et de l'améliorer. C'est très important pour La Chaîne des rôtisseurs".

L'association s'est en effet engagée à soutenir trois causes au Myanmar. L'orphelinat de Thanlyin, ville située au Sud-Est de Yangon, et qui accueille et éduque une centaine de garçons et une soixantaine de filles. Il y a également le restaurant Schwe Sa bwe, qui apprend à des jeunes birmans défavorisés les métiers de la restauration. La troisième action caritative de la Chaîne des Rôtisseurs consiste à apporter son soutient à "My Red Elephant",  une association fondée par Maurizio Mandl et qui travaille avec l'école Mary Chapman pour jeunes mal-entendants. "C'est un vrai problème ici au Myanmar, les personnes avec un handicape n'ont pas ou très peu accès au marché du travail. Maurizio Mandl est très actif et vraiment passionné par ce qu'il fait et c'est une action que nous voulons supporter de par son principe mais aussi parce que cela correspond tout à fait aux missions philanthropiques que la Chaîne des Rôtisseurs s'est fixée. Cela fait longtemps que la Chaîne s'associe avec, par exemple le Rotary Club, pour organiser des événements caritatifs, des collectes et nous comptons bien continuer ce genre d'action avec la Chaîne des Rôtisseurs au Myanmar".

L'association n'est donc pas uniquement intéressée par les plaisirs de la bouche. Ce qui n'a pas facilité sa création, ici en Birmanie. "Cela a été un peu compliqué de légaliser l'association, les autorités ont eu un peu de mal à comprendre le concept de l'association. Il a fallu, par exemple, bien montrer que malgré notre action caritative, l'association n'a aucun agenda politique". Pour preuve, la règle numéro 1 concernant le déroulé d'un dîner stipule clairement que les discussions à teneur religieuse et/ou politique sont interdites.

Mais c'est la diversité, pour Magnus, qui fait la force de la Chaîne des Rôtisseurs. "Il y a une union des hôtels du Myanmar, il y a une association des restaurants du Myanmar,, il y a une union des chefs du Myanmar mais il faut être chef pour y participer. Ils ne se mélangent pas. Nous, nous retrouvons autour de nos tables, le cuisinier, le sommelier, le chef, l'hôtelier, le producteur de vin, le fournisseur de matériel et aussi tous les "non-professionnels" qui viennent de milieux professionnels différents? il y a tout le monde !" 

Il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'être membre de l'association pour participer aux dîners, les curieux peuvent participer même si bien sûr, les places sont toujours limitées. Ainsi, le premier chapitre qui prendra place début juillet sera limité à 45 participants.  
Informations : https://www.facebook.com/groups/695013193982415
Site internet:
 www.chainedesrotisseurs.com
Sébastien Lafont-Frugier (www.lepetitjournal.com/Birmanie) Mercredi 26 Avril 2017

 

lepetitjournal.com birmanie

Lepetitjournal Birmanie

Lepetitjournal.com Birmanie est le média gratuit des Français, des francophones et des francophiles en Birmanie
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

MODE

La mode franco-birmane défile à Yangon et Nay Pyi Taw

Rapprochement de deux cultures et de deux expériences, quatre créatrices présentent ce soir jeudi 12 décembre leurs œuvres lors d’un défilé commun à Yangon, après celui de Nay Pyi Taw voilà 7 jours.

Que faire en Birmanie ?

GASTRONOMIE

Pour Noël, la recette du Stollen allemand

Pour Noël, la rubrique “Gastronomie” du Meliã Hotel vous propose la recette du Stollen allemande comme vous pourrez le déguster durant les fêtes pour le brunch ou les repas de fin d’année au Meliã.

Expat Mag

Bucarest Appercu

Les 5 plus beaux châteaux de Roumanie

Quand vous pensez à la Roumanie sans y être jamais allé, vous ne pouvez pas ne pas imaginer des forêts, des montagnes et des châteaux fantastiques. Eh bien la réalité n'est pas si éloignée de la ficti

Sur le même sujet